AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ainsi parla le Grand Jardinier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Ainsi parla le Grand Jardinier   Sam 5 Déc - 14:30

Ainsi parla le Grand Jardinier


Texte de Armorel Nance


Souvenez-vous de Mon Jardin - le Plan de Vie- dans les régions éloignées des cieux et de la terre qui est au-dessous.

Je vais révéler des secrets longtemps cachés.

Vous avez entendu parler de l’Arbre de Vie qui se trouve au centre du Jardin. Tout contre lui est la Rose d’Amour, les deux étant inextricablement unis.

Autour de ces arbres centraux, comme une merveilleuse guirlande de nuances irisées, sont toutes les autres plantes, masse rythmique ondulant comme sous l’effet d’une brise, chacune ayant sa propre et mystérieuse mesure, de façon que le mouvement, la couleur et l’odeur qui leur sont particulières, se mêlent ensemble et que le Jardin lui-même, quoique distinct dans chaque détail, soir néanmoins un tout complet.

Là réside le mystère de l’unité-dans-la-diversité, tel qu’il était au commencement et tel qu’il redeviendra lorsque tous auront compris les leçons du Jardin.

Comme vous le savez maintenant, Vie et Amour sont indissolublement unis dans le cœur même ou centre du Jardin.

Vie et Amour et Amour et Vie.

Rien n’a été créé sans Amour, et ce qui a été créé est à jamais aimé par Lui Qui l’a fait.

Avec quels tendres soins a été façonnée la délicate symétrie d’une fleur ! Chacun des présents de Dieu a été imaginé et exécuté avec la même sollicitude aimante.

Chaque enfant individuel est un présent de Dieu offert à tout le reste dans l’immensité du Cercle de la Famille Divine où chacun a sa place et son utilité car il est destiné à exprimer ses tendances particulières, en vivant, en aimant et en donnant.

La vie n’est pas statique, mais une exaltante, une jubilante extase. L’énergie s’étend largement au-delà de celui qui la contemple et au-delà de celui qui la reçoit comme entre tout vaisseau d’expression - multiplicité dans la simplicité, parce que toute l’exquisité des variantes et de la diversité provient essentiellement des mélanges. Rien n’est totalement séparé, car toutes choses sont unies par leur dépendance du Rayonnement Un et du Souffle, nécessaires à leur existence.

La vie est le lien qui unit chacun au Créateur Universel comme le cordon ombilical relie le fœtus à sa mère, mais d’une façon définitive. Cette jonction au Foyer Central, Dieu-Père-Mère, peut se comparer aussi à la sève de l’Arbre de Vie qui nourrit chaque branche à la sève de l’Arbre de Vie qui nourrit chaque branchette et branchette. C’est l’Esprit pur du Créateur qui interpénètre tout avec sa faculté de souplesse et de transformation et qui cependant demeure Un d’une manière absolue. On peut aussi Le comparer à une fontaine intarissable dont le flux cascadant est sans cesse happé par des myriades de lèvres. Ces images sont différentes mais dans toutes ces représentations la Vie Une apparaît comme pénétrant et soutenant l’ensemble de la Création manifestée.

Il n’y a pas de séparation entre l’Esprit dans le fond intérieur de l’être ; c’est dans l’expression que la diversité commence - Dieu se délectant à varier les effets.

Bien que Dieu soit Un et que Son Amour nous unisse à Lui comme il nous unit les uns aux autres, Il a aussi besoin de la diversité pour expliquer les mystères de Son Royaume.

L’expression varie et s’adapte, mais l’Essence Divine intérieure que l’on peut décrire comme la veine animatrice de la vie, similaire à la sève d’une plante, est de Consistance Unique, donc la Pure et Inaltérable Essence de Dieu Tout Puissant qui pénètre et traverse toute chose vivante.

La vie est un Fleuve perpétuel avec plusieurs dérivations qui émanent de sa Source, le Sein de Dieu, et qui se déversent et jaillissent en fontaines dans toutes les directions dans les confins sphériques de Son Royaume Cosmique où existe la création, encerclée par les espaces illimités de l’infini.

Je voudrai que vous considériez le Naturel comme l’expression la plus pleine. Le Naturel, dans son sens véritable, est la vie selon les Lois du Jardin.

Le Naturel implique la jonction totale avec le Fleuve de Vie, permettant à l’afflux de l’Énergie de la Divinité Absolue de passer librement dans le centre de la conscience et au-cela pour englober, entremêler et établir son Essence largement.

Dans un jardin la Vie Une prend différentes formes, mais c’est toujours la Vie Une, exprimée diversement.

Le Naturel, c’est l ‘existence et l’action en tant qu’elles sont conformes au dessein conçu, donnant à la Vie Une pleine latitude d’agir - l’aura de l’individu émanant librement comme le parfum se dégage du cœur ouvert de la fleur.

Un cœur ouvert et élevé est une fleur qui reçoit des rayonnements et qui exprime grâce et fragrance.

Ainsi la Vie est expressément revêtue de myriades de formes, de vaisseaux, d’ustensiles dans lesquels elle se loge et qu’elle travers. Certaines de ses expressions sont immortelles dans ce sens qu’une fois pensées par l’Esprit de Dieu, elles ne peuvent être oubliées et existeront donc éternellement, ou dans Sa Conscience innée, ou manifestées extérieurement, mais à jamais permanentes ; tandis que d’autres expressions sont transitoires. Une fleur terrestre périt, mais son archétype demeure. Si donc le vêtement dont la fleur se recouvre est temporaire, une autre fleur similaire la remplacera et la forme parfaite - dessinée et réalisée par Dieu - se perpétuera continuellement sans changement.

Chaque enfant de Dieu a un archétype qui ne change pas, bien que l’Essence qui l’imprègne soit diffusée comme le parfum s’échappe du calice de la fleur d’une façon perceptible avec ses caractéristiques intrinsèques. Chaque aura individuelle peut être distinguée d’après les propriétés particulières et concrétisées de l’archétype dont elle émane, de façon que l’Essence Une soit teintée distinctement et de toute manière, légèrement différente de toute autre.

Dieu Se manifeste ainsi non sous une Seule Forme, mais dans la multiplicité et l’abondance, aimant à déverser sur Ses enfants bien-aimés des quantités innombrables de présents les plus riches - Son Cœur donne toujours sans limite, inventant toujours de nouvelles merveilles pour réjouir Sa progéniture.

Essayez de comprendre la plénitude de l’Amour, qui contient tout ce qui existe, et qui se déverse du Sein de Dieu Tout-Puissant pour nourrir, chérir et rafraîchir.

La Pure Essence de Dieu unit, unifie et simplifie. Dieu est Tout et Tout est à Dieu - toutes les choses qui sont reçues et toutes les choses qui sont données. Il n’y a pas de différenciation entre ce qui est donné et celui qui donne, car tous deux appartiennent à Dieu.

Le Grand Créateur Dispense toujours Sa Parole, Son Amour, Sa Vie - toujours renouvelée, toujours distribuée. Être inclus dans ce Don c’est une infinie bénédiction.

Les voies de Dieu dans la justice et la miséricorde sont profondes. Ses Oui et Ses Non suffisent. Son Amour est Son Oui à l’humanité par lequel Il accorde tout trésor, tout plaisir.

Dieu aime également tous Ses enfants car le Véritable Amour n’est pas conditionné mais il est librement donné et librement accepté. Il se répand sur tous comme tombe la pluie, mais le cœur fermé repousse le Flux Immortel.

Lorsque le cœur est assez ouvert pour permettre la Grâce Vitale de Dieu de jaillir joyeusement dans tout l’être, les préjugés se brisent, le favoritisme est oublié. Alors Dieu accroît la Force et répand Sa Grâce depuis ce point, sur de vastes espaces, comme des jets de fontaine. Ainsi, selon les besoins, tout au long des jours la pression de Sa Grâce fait s’élever et retomber l’eau de la fontaine.

L’accomplissement conscient s’exprime ainsi : Tout ce que Tu possèdes, Tu me le donnes, et tout ce que j’ai je Te le rends, chaque cadeau libre de l’esprit passant continuellement entre Toi et moi.

Le Tendre Amour de Dieu coule sans cesse. Tout ce dont les cœurs ont besoin doit être partagé, reçu et donné, conformément à la Volonté de Dieu Qui décréta le libre échange, car seul celui qui donne est prêt à recevoir.

Ouvrez vos cœurs à Dieu. N’ayez aucune pensées de vous accrocher, de désirer, de regretter. Laissez aller, laissez couler la Grâce de Dieu.

Un cœur ouvert est en état d’accepter et de distribuer la Pluie de l’Infinie Compassion de Dieu.

Arrosez la terre avec Amour.

Que votre amour ne soit pas restreint, mais largement étalé, de peur que la sécheresse du cœur tarisse la Semence de Dieu.

L’Amour est comme une rose aux multiples pétales parce qu’il infuse tous les attributs qui émanent du Cœur de l’Amour comme les pétales émanent du centre de la rose. Chaque attribut est aussi imprégné de Vie qui est le pouvoir d’irradier l’Amour en diverse expressions - toutes provenant de la même Source.

Par exemple la Joie est une expression évidente de l’Amour. La Réjouissance se produit du fait qu’on aime et qu’on est aimé, d’abord par Notre Père-Mère, ensuite par extension de l’un à l’autre.

La Foi est également une manifestation d’Amour, liée au Courant Précieux Unique.

La Fidélité est Amour puisque son but est de garder les chemins de l’Amour.

L’Humilité exprime l’Amour car elle maintient le secret de l’égalité dans le Jardin - chacun à sa place, refermant des qualités toutes également nécessaires à l’ensemble. Qui pourrait juger l’état de vertu alors que toutes personnes contiennent le même Esprit et par conséquent sont toutes bénies au même degré ?

Trois Attributs Prédominants pénètrent toutes choses - Volonté ou Règle de Sagesse, Amour qui englobe Tout, et Vie qui est Puissance - entremêlés à l’Essence Une. Cette même Essence connaît différents modes d’expression, de transfusion, d’alternance, d’application - certains aspects étant partiellement chargés ou stimulés plus que d’autres, l’accentuation étant mise sur des attribués particuliers pour les besoins spéciaux, selon le cas.

Fous sont ceux qui ferment leurs oreilles, leurs yeux, les centres de leur être, à la Fontaine des Bénédictions de Dieu. La joie des anges pourrait être à vous, enfants de la terre, une fois rouvertes les portes du cœur et enlevées les bornes de votre entêtement, lorsque les portes seront levées pour permettre aux Miséricordes de la Grâce Divine d’entrer en vous et d’être largement libérés partout où elles seront transportées sur les vents de Dieu.

Un cœur dur étouffe l’Esprit et cause le malheur. C’est la joie de Dieu de libérer Ses enfants des prisons qu’ils ont construites eux-mêmes.

Réveillez-vous et brisez les liens qui vous attachent ô enfants de la terre. L’âme emprisonnée, enterrée dans l’orgueil de soi-même, ou l’indifférence, ou la concupiscence, annule les effets bénéfiques de la Triple Essence. L’Esprit peut être inversé, les vertus changées en vices apportant malheurs et tromperies qui vous écartent de Dieu.

Mais dans chacun réside l’Étincelle de Vie, la Flamme Immortelle qui ne peut être éteinte que par Dieu seul ; et à cette étincelle est joint le fils mystique qui relie tout  cœur vivant au Cœur de son Créateur. Cette liaison entre le Cordon de Vie et le Cœur de la Vie est la clef de la Volonté de Dieu, de l’Amour de Dieu, de la Puissance de Dieu, car de là brillera le reflet distinctif de la lumière individuelle, lorsque l’Éclat du Rayonnement de Dieu se réfléchit.

Sans lumière la fleur n’a pas de couleur, sans chaleur elle n’a pas de parfum, sans eau elle se ratatine. De même l’Étincelle de Vie humaine languit si elle n’est pas ouverte au réapprovisionnement de Dieu.

Je vous recommande de prier - car la prière est l’aspiration de l’âme vers le Distributeur de Toute Vie - en vous rappelant de demander, non pour la réalisation de votre propre satisfaction, mais pour vous offrir vous-même comme un présent. Laissez-vous instruire par Lui concernant le travail qu’Il veut vous faire accomplir. Exprimez vos demandes avec ferveur et il vous sera donné la mystique vivifiante semblable à une fontaine jaillissant à l’intérieur, qui se projette en gouttelettes au loin, sur une large étendue.

Personne n’est exclu du Jardin ni délibérément privé d’Eau de Vie de la Main du Porteur d’Eau. Enfants, enfants, écoutes le Jardiniez de Dieu. Laissez-Moi-vous instruire.

L’action parfaite est sujette au Dessein de Dieu d’abord en tant que construction, ensuite dans l’exécution du devoir ou des usages.

Toutes choses dans les plans célestes sont entièrement conformes au jaillissement intérieur qui est le cœur ou centre où la pénétration de la Vie de Dieu demeure et exsude.

Après avoir dessiné, puis construit, et finalement utilisé un modèle de Vie de Dieu, le Grand Esprit et la Grande Main contiennent de diriger l’action dans sa perfection.

Dans le cercle du Grand Royaume la Volonté de Dieu domine et contrôle tout ce qui existe. Rien ne peut se faire en dehors de nette Volonté.

A moins que Dieu ait permis une faille dans la gigantesque Structure Cosmique - il ne peut y avoir une insurrection telle que la méfiance vis à vis de Sa Volonté, conséquence de l’abus du libre arbitre, ce cadeau qu’Il nous a fait. Mais comme le But Divin est l’Amour Lui-même qui baigne à la fois le bien et le mal dans les courants incessants de Grâce Bénéfique, cette tache sur la surface extérieur, la croûte ultime, est permise par Lui à demeurer un temps, car si on l’effaçait, non seulement la marque du mal mais aussi tout l’édifice et la structure de chaque création contaminée serait à détruire.

Tel est l’Amour de Dieu qu’il berce, dans le berceau de Sa Compassion, même ceux qui frappent Son Sein Sacré et Lui inflige de profondes blessures.

Un père continue d’aimer ses enfants malgré leurs péchés. Un jardinier continue de soigner ses plantes même si elles sont flétries. Le Cœur de Dieu supporte toujours les offenses de Ses enfants. La Main de Dieu pourvoit toujours à leurs besoins.

Le mal n’est qu’un simple point à l’horizon de Dieu de telle façon que pratiquement toutes Ses Régions Cosmiques sont parfaites, accordées exactement à Sa Parfaite Conception et accomplissant exactement et de bonne volonté Ses Instructions.

Ne croyez pas que le mal durera toujours - il ne fait que passer comme un insecte volant qui pollue un jardin.

Le temps est comme le tic-tac d’une montre qui s’enregistre pour un instant très court comparé à l’Éternité. Et le mal est par rapport au temps comme un point minuscule.

Le Plan du Jardin reviendra sur terre. La Perfection y règnera de nouveau comme au temps du commencement de la terre, lorsque la mauvaise herbe du mal n’était pas encore apparue. Mon Jardin qui fut si beau, refleurira encore comme refleurit la rose. La Volonté, l’Amour et la Vie s’y mêleront, comme ils se mêlent dans l’Esprit de Dieu, dans chaque être qui habitera la terre. Et le rythme de Dieu sera ressenti dans tous les modes d’expression créés par Lui et chacun épanouira la Grâce individuellement depuis sa propre place.

Le progrès du mal sera dissipé, ses chicanes et ses accès seront apaisés et la paix sera restaurée.

Mais que ceux d’entre vous qui sont attachés se débarrassent de leurs liens. La mauvaise herbe du mal pousse encore vigoureusement et parfois semble être comme un arbre. L’imagination des magiciens du mal fabrique de subtiles imitations des choses sublimes afin d’égarer hors du bon chemin, de tromper et de tendre des pièges. Mais l’heure s’avance et le temps du mal est maintenant court. Néanmoins les rejets des mauvaises herbes s’attachent et les entraves du mal accrochent encore.

Enfants, enfants, revenez au vieux, très vieux chemin de la simplicité. Quittez celui de l’iniquité de peur que votre propre expression individuelle et parfaite de l’Esprit de Dieu ne se perde à jamais. Chaque enfant a sa propre tâche qui est d’accomplir une partie du Dessein de Dieu, un petit morceau du Plan Universel. Mais depuis combien de temps avez-vous oublié de vous adresser à Lui, et seulement à Lui, pour vous Guider ? Depuis combien de temps écoutez-vous des voix contraires à la Sienne ? Prenez l’habitude journalière de rejeter tout ce qui peut vous distraire de vos véritables expressions qui participent de la Vraie Nature de Dieu. Adressez-vous à Lui et apprenez. Apprenez les buts intimes et personnels qui consistent à donner librement l’Amour et la Vie dans votre propre et unique voie.

Le Don de chaque enfant immortel à la Famille de Dieu est comme un fil d’argent pur filigrané qui marque une portion distincte de broderie entrelacée dans un Plan Cosmique Immense et Complexe Conçu par l’Esprit de Dieu avant le commencement de la Création. Ce fil de vie descriptive peut devenir tordu ou se nouer, ou s’emmêler à d’autres fils qui s’opposent à l’ordre véritablement voulu par Dieu. Par conséquent, enfants, dénouez-vous vous-mêmes et commencez à œuvrer en accord avec la Nécessité Divine qui est comme une aiguille guidant le fil de la vie en conformité avec l’intention du Divin Artificier.

« Dieu géométrise » avec une précision parfaite.

Les plantes du Jardin de Dieu se conforment à l’ordre de succession mathématique. Elles sont adaptées à la mesure dans un double sens : comme des exemples de symétrie parfaite et comme exemples d’action rythmique.

La substance dans le Jardin Divin est la cristallisation des forces de pensée dans les moules exacts - Essence-Spirituelle rendue apparente expliquée.

La danse ou mouvement dynamique du Jardin divin est une exquisité dans chacune de ses expressions distinctes. Comme dans un orchestre les sons se combinent en harmonies, l’actions des mystérieuses girations des plantes se combine dans un tout harmonieux.

De même, enfants, si vos propres actions sont parfaites, elles se combineront avec celles de vos compagnons qui sont en conformité.

La participation et la coopération signifient le besoin de Dieu pour la démonstration mathématique.

Les groupes d’enfants de Dieu sont répartis dans des emplois variés, tous reliés au Point Central où Dieu réside.

Je vous invite à penser de nouveau à une fleur, comment ses pétales de forme go métrique sont disposés autour d’un centre, ou comment les multiples fleurettes naissent parfois d’une même tige. Ce développement changeant autour d’un point central est semblable à l’accroissement et à l’arrangement de la Grande Famille de Dieu. Quelques-uns de Ses enfants se rassemblent selon un modèle de base, et d’autres selon un modèle différent.

Les groupes de Ses enfants sont par myriades, divisés et subdivisés en leurs modèles de développement, mais cependant unis comme des frères par l’imprégnation intime et débordants de l’Unité de l’Essence de Dieu.

Un arbre présente plusieurs branches sur lesquelles sont fixés des bouquets de feuilles. Le dessin géométrique de l’arbre est compliqué et ses feuilles - bien qu’elles soient parfois proches, parfois éloignées, parfois se touchant les unes les autres, et d’autres séparées - sont toutes unies dans le même arbre.

Ainsi, l’association et la coopération ont été prévues par Dieu. Réunions et séparations, allées et venues, doivent être considérées comme inter-échanges, salutations et partages - tout en accord parfait avec Ses Commandements.

Les difficultés et les restrictions commencent lorsque deux feuilles se collent ensemble au lieu de s’ouvrir à la lumière, ou bien lorsqu’un groupe de feuilles s’accrochent l’une à l’autre empêchant la circulation d’air et de lumière.

L’association selon la Volonté de Dieu permet l’action libre d’expression, l’intervention de la Force de Vie Divine se produisant sans gêner l’activité de conduite individuelle.

Actuellement il ne pourrait pas être possible de comprendre sur terre la multiplicité des voies qu’emprunte Cette coopération. Quelques individualités sont unies comme si elles avaient la main dans la main, d’autres évoluent circulairement en spirales montantes et croissantes, tandis que les divers mouvements de dans tels qu’on peut les décrire, tournent les uns autour des autres, se rapprochent puis se séparent comme dans un quadrille.

Je voudrais que vous réalisiez que si les mains se touchent puis se lâchent, si les feuilles s’agitent ensemble puis s’éloignent de nouveau, rien n’est brisé ni perdu pourvu, que ce soit Dieu qui Dirige.

Tout ce qui est vivant demeure en rapport avec la Source Centrale qui lui a donné naissance. Le Commencement est Un avec la Fin. Le Centre est Un avec la Circonférence. Le Premier est Un avec le Dernier. L’Intérieur est Un avec l’Extérieur. Par conséquent rien ne peut être perdu qui participe de l’Essence de l’Esprit Un, qu’il soit près ou loin de la Figure Centrale de Dieu.

Au Commencement Dieu sema la Semence Sacrée dont Il avait imaginé les prototypes avant que rien n’eut été fait dans la Création. Il a veillé à ce que la Semence amassée dans tous les Jardins de Son Royaume commence à pousser et ensuite à fleurir selon ce qu’Il avait prévu.

C’est seulement sur la terre que le reste de la Semence commença à dévier des prototypes établis par Lui, par suite de la désobéissance et de l’entêtement de certains anges qui avaient la responsabilité de la croissance de ces semences, et qui furent en vérités les anges déchus.

L’ange comme l’homme doivent tous deux se conformer à la Volonté de Dieu qui agit toujours avec Sagesse et Amour, et doivent utiliser l’Énergie de Dieu d’après le Plan que le Maître jugea convenable. Sinon tous deux arrêtent leur propre progrès et leur victoire finale qu’ils auraient obtenue s’ils avaient exécuté la tâche qui leur avait été allouée.

On dit que si une semence ne tombe pas en terre et n’est pas enterrée, elle ne peut germer. Chacun de vous a été renfermé comme une semence dans les conditions dures et défavorables de la terre où votre Semence a été semée. La croûte terrestre est difficile à percer. Cependant, Je peux vous dire que l’Étincelle Divine peut briser tous les liens qui la retiennent et jaillir librement.

Regardez en dedans de vous, enfants de la terre. Où dont gît en vous la Semence de Dieu ? Est-elle cachée et la vie inhérente est-elle encore enfermée dans une coquille d’égoïsme et de vanité ? On bien est-elle la vie exultant, abondante et s’abandonna à la Volonté de Dieu comme cela doit être ?

Une plante croît et se développe : elle ne stagne pas. Enfants, il vous faut aussi vous développer et croître vers le haut, vers Dieu. Dieu vous recevra dans Son Grand Jardin du Ciel lorsque vous aurez gagné pour vous-même un état conforme à Son Commandement ou Appel qu’Il vous adresse individuellement.

Si vos oreilles sont sourdes à Son Appel comment voulez-vous réaliser l’ascension ? Faites que vos oreilles soient débouchées, et soyez attentifs à la Parole.

Posez-vous ces questions : Ai-je, en tant que Son enfant, conscience du but de Dieu lorsqu’Il m’a créé ? Est-ce que je crois implicitement en Lui ? Est-ce que j’écoute Sa voix lorsqu’Il m’instruit en secret ? Est-ce que je me surveille pour éviter toute entorse ou erreur de comportement dans ce que je comprends être Son prototype pour moi ? Ai-je promis que ces pensées collectives si facilement détournées et affectées en sens opposé par des forces contraires au Plan Divin, ne m’enrôlent pas ? Est-ce que je regarde en haut, et non sur les côtés ou en bas ? Est-ce que je respire et inhale l’Air Pur de Dieu - ou bien l’atmosphère corrompue et fétide des mauvais plaisirs ? Quelle est ma conduite vis-à-vis des autres ? Est-ce que je prends, ou est-ce que je donne ? Est-ce que j’essaye de ressembler davantage à Dieu, puisque je suis fait à Son Image ? Toutes ces questions sont nécessaires actuellement, et de vos réponses dépend le degré que vous devez atteindre.

Je vous ai emmenés en esprit au-delà des plans auxquels vous êtes habitués. Je vous ai montré par symboles l’avenir qui vous attend en tant qu’enfants de Dieu. Je vous ai aussi parlé plus précisément de votre situation présente, de ses dangers et de ses déceptions.

Quel est, ô enfants bien-aimés, le but de Mon Message ? C’est d’éveiller en vous une aspiration vers ce Plan Éloigné d’où vous êtes venus comme la Semence jetée dans une terre arrosée où le Soleil de Dieu a toujours brillé, et où le Souffle de Dieu a toujours soufflé mais où, hélas, le sol est devenu criblé de mal.

Contemplez la Vision Supérieur du Jardin tel qu’il a été Conçu par Dieu et tel qu’on le trouve dans le Paradis Divin. Ayez l’ardent désir de ce Jardin Sacré, avec un élan semblable à la sève de l’arbre aspirée vers le haut par le Rayonnement Divin jusqu’à ce que les bourgeons fleurissent. Le temps viendra où chacun de vous, tel un arbre déraciné, sera transplanté dans un plan plus élevé. Commencez donc à savourer d’avance sont atmosphère plus merveilleuse, et préparez-vous.

Mes enfants, l’Existence en elle-même est le Don le plus Grand de tous, car en elle Dieu partage Sa Conscience.

Mon Messager : la communication naturelle entre Moi et toi prend un caractère vraiment naturel - Vie Une en Moi et toi.

Un seul Amour nous anime aussi Moi et toi. Mon Amour pour toi, et ton amour pour Moi, sont Un - l’Amour de Dieu qui ne change pas.

La Parole que J’ai dite, tu l’as sentie par la vue et le son et l’intelligence, comme si c’était Une Harmonie. Ainsi sont les attributs combinés de Dieu, serviteur bien-aimé, les sens spirituels comprenant, immédiatement Sagesse et Amour et Pouvoir - un mélange d’Élixir de Vie.

Tels sont les Mystères Sacrés du Jardin dont seuls les cœurs peuvent apprécier les impressions et les avis concernant ce qui va arriver. Seul le cœur peut répondre aux questions posées.

Sache que ce que tu donnes de bon cœur avec une consciente indulgence, est une bénédiction trois fois bénie.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Ainsi parla le Grand Jardinier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DEGRELLE après 1945
» Ainsi parlait Zarathoustra
» Livres sur les Bandits de grand chemin
» Grand coléoptère noir
» Saint Basile le Grand Docteur de l'Eglise et commentaire du jour "Au milieu de vous se tient..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: