AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Livre de la Révélation Ch 5 Dr MARY STERLING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Le Livre de la Révélation Ch 5 Dr MARY STERLING   Ven 20 Nov - 8:35

Le Livre de la Révélation

Ch.5

Nous sommes parvenus au huitième verset du deuxième chapitre de l'Apocalypse, le Livre de la Révélation.

Ce verset dit « Écris à Fange de l'église de Smyrne Voici ce que dit Celui qui est le premier et le dernier, qui a été mort et qui est revenu à la vie »

Le verset neuf poursuit : « Je connais la persécution, la pauvreté (pourtant tu es riche) et les insultes que tu endures de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont point, mais qui sont une Synagogue de Satan. »

Bibliquement, un Juif est une personne dont l'intellect est éclairé par la Sagesse de Dieu; c'est un homme, ou une femme, qui connaît la Loi de la Vie et qui lui est fidèle, Un Juif est celui qui, dépassant les faibles ressources de l'intellect, a acquis une dimension supérieure, une dimension spirituelle.

Beaucoup de personnes disent qu'elles croient en Dieu, et croient en même temps à une autre personne qu'elles appellent « le Diable », « Satan »; n'en voyons-nous pas qui, pour conjurer ce « Diable », se précipitent pour toucher du bois lorsqu'elles expriment un vœu, une aspiration ? Cette attitude d'esprit est aussi malfaisante que blasphématoire, elle fait de ces personnes cette « maison divisée contre elle-même » qui est « bâtie sur le sable » et qui est, par conséquent, incapable de résister aux vents de l'ignorance et de l'erreur. Leur synagogue, c'est-à-dire leur esprit, est double et plein (le confusion. Dire, par exemple : « Je crois que Dieu est Amour », et puis entretenir la haine ou même le ressentiment envers autrui, dire : « Je crois que Dieu est Suprême, Omniprésent, Source de tout bien » et puis s'en prendre aux autres et leur en vouloir en cas d'échec ou de perte, c'est entretenir de fausses et mauvaises croyances ; c'est être parjure envers soi-même.

Satan c'est « le mensonge et le père du mensonge », comme l'a dit le Maître. C'est toute idée qui s'oppose à la Vérité, et la Vérité Éternelle c'est que la Cause causale, Source de toute vie est Omniprésente - donc en chacun; Omnisciente - toute Sagesse; Omnipotente -- seule et unique Puissance. Entretenir dans notre esprit une pensée contradictoire, c'est y introniser « Satan », l'erreur, la source du mal.

Se déprécier, se condamner, c'est aussi laisser « Satan » entrer dans notre esprit, car c'est nier l'Omniprésence. C'est également perdre son temps, car la dépréciation de soi, le remords, le regret, nous empêchent de maintenir notre conscience, notre pensée, sur l'Unique Puissance JE Surs, Christ en nous. Entretenir des pensées et des sentiments négatifs nous prive de la paix de l'esprit et du cœur•, et il en résulte des troubles plus ou moins graves dans notre santé et dans nos affaires. Que de maladies, rebelles à tous les soins, résultent d'un refus de pardonner, ou de se pardonner. Que d'échecs, que de faillites n'ont pour origine que la jalousie, l'envie, la colère. « La pensée Satanique, dit Murphy, c'est toute suggestion qui tend à vous persuader de vous détourner de la croyance en Une Seule Puissance. Une seule et unique

Cause. » Souvenons-nous que le Premier Commandement est : « Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma Face ».

Le « Ciel » est l'état de conscience dans lequel nous faisons entièrement confiance, confiance totale, à la Présence qui nous anime et que nous mettons à l’œuvre en disant : JE Suis. Le « Ciel » c'est lorsque nous disons, à l'instar de notre Maître :« Moi et mon Père --- Source de ma vie - nous sommes un ».

« L'enfer » c'est l'état de conscience (le la division; nous ne sommes plus unis à la Cause Causale, puisque nous admettons une autre puissance; nous servons deux maîtres. Lorsque vous admettez dans votre esprit, lorsque vous laissez entrer dans votre cœur des pensées de peur, de haine ou même de ressentiment, de jalousie ou de colère, vous quittez le Ciel pour l'enfer; vous vous privez de votre droit divin qui est de demeurer dans la conscience d'être enfant de Dieu.

Lorsque nous affirmons l'Omniprésence, la Vérité de notre Être, nous détruisons les fausses pensées e, leurs terribles conséquences ; Satan tombe du ciel comme un éclair. En fin de compte, le mal, l'erreur, se détruit lui-même et lorsque la Bible dit : « Le salut provient des Juifs », cela veut dire que la solution de la difficulté, la réponse à la prière, vient à celui qui demeure dans la conscience de la Puissance divine qui l'habite et qu'il Lui fait une absolue confiance. Autrement dit, dans la Bible le « Juif » est celui qui sait qu'il est, en puissance, tout ce qu'il aspire à être, à accomplir, à devenir parce qu'il a « la vie, le mouvement et l'être en Dieu ».

La synagogue de Salan, vous l'avez compris, représente l'accumulation des pensées et des sentiments négatifs. Nous ne sommes pas Juifs, c'est-à-dire que nous ne vivons pas selon la Loi de Dieu, si nous ne manifestons pas la santé, la paix, l'harmonie, la sérénité et l'abondance. C'est pourquoi le verset que nous étudions dit : « Je connais la persécution, la pauvreté (pourtant lu es riche) et les insultes que tu endures de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont point... ».

Nous endurons la persécution et les insultes des pensées et des sentiments faux, négatifs, qui font outrage à notre Moi divin et pourtant nous sommes riches, riches de la Toute¬ Puissance Omniprésente.

Celui ou celle qui dit :« Je crois que Dieu peut toutes choses », « Je crois qu'avec Dieu tout est possible, » et qui dit ensuite : « Mon enfant est condamné, rien ne peut 1: sauver », dit, en fait, que l’Intelligence Créatrice qui a créé le corps de cet enfant n'est pas capable de le guérir ; cela c'est nier purement et simplement la Présence et la Toute¬ Puissance du Créateur.

Le dixième verset dit : « Ne redoute pas les souffrances que tu vas éprouver. Voici que le diable va jeter en prison quelques-uns de vous, afin de vous mettre à l'épreuve et de vous faire subir une persécution de dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie ». Le verset onze ajoute : « Que celui qui a des oreilles entende ce que Dieu dit aux églises. Celui qui vaincra n'aura point d subir la seconde mort ».

________________________________________
II faut, lorsque nous prions, que nous soyons fidèles « jusqu'à la mort », la mort du doute et de lit crainte. II faut que nous restions fidèles à notre idéal, i>u désir que Dieu, notre "Moi divin, nous inspire. Notre fidélité « jusqu'à la mort », absolue, aura raison de l'erreur, de la maladie, de la difficulté qui nous assaille. Un nouvel état qui sera la « couronne », la victoire, le triomphe, la résurrection, l'accomplissement. Si noire que soit la situation où nous nous trouvons, la lumière se lèvera si nous sommes fidèles jusqu'à la mort de l'apparente erreur.

Le verset onze peut s'expliquer, dit le Dr Murphy, de la façon suivante : La première mort est celle de l’Universelle Vie-Dieu, lorsqu'elle prend la forme d'un enfant qui naît en ce monde; la Vie se manifeste dans la Corme. La première résurrection a lieu, lorsque nous nous éveillons à la compréhension de ce que notre Conscience-d'Etre c'est Dieu; nous apprenons alors à ressusciter la Sagesse, l'Intelligence et la Puissance de Dieu en nous-mêmes. Nous transformons ainsi notre vie tandis que nous apprenons que tout ce que nous acceptons mentalement et émotionnellement, nous le créons. Autrement dit : nous apprenons la Loi de l'Esprit-Entendement Créateur et c'est alors que vient la manifestation de nos espoirs, de nos désirs, de nos aspirations. La seconde mort a lieu lorsque nous cessons (le nous limiter en cédant à la peur, à l'ignorance, à la superstition, au doute, au remords, au regret, e:c. pour ressusciter notre foi, notre confiance dans l'Éternel Principe immuable qui nous inspire l'amour, la joie, le bonheur.

La tribulation des dix jours symbolise la durée du temps que nous prenons à parvenir à un accord entre notre esprit conscient et notre subconscience. Dans le nombre dix, dit Murphy le un représente l'élément mâle, c'est-à-dire notre idée ou notre désir, et le zéro la matrice, la capacité féminine qui est en chacun, c'est-à-dire la nature sensible. émotionnelle. Lorsque nous émotionnalisons notre idée, notre désir, lorsque nous eu sentons la réalisation, la création a lieu, l'élément masculin et l'élément féminin ont fusionné ; la Puissance Créatrice se manifeste dans cette union et il en résulte la réponse à notre aspiration, à notre prière. « Si deux d'entre vous s'accordent, sur terre, pour demander quoi que ce soit, ils l'obtiendront de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 18 : 19). Le douzième verset de ce deuxième chapitre continue : « Écris aussi à l'ange de l'église de Pergame : Voici ce que dit celui qui a l'épée aiguë à deux tranchants ». Le treizième verset dit : « Je connais tes oeuvres et aussi où lu habiles, c'est là qu'est le trône de Satan. Tu es fermement attaché à mon nom et tu n'as point renié la foi, même dans les jours où Antipas, mon témoin fidèle, a été mis à mort chez vous, où Satan habile ».

L'épée aiguë est le symbole de la coupure que nous effectuons entre nous et les concepts de limitations, de crainte, de doute, d'inefficacité que nous avons entretenus pour faire place à la Vérité afin qu'elle prévaille en nous dans toute la splendeur de sa pureté. Antipas représente l'intuition, la vision inférieure; nous le martyrisons lorsque nous sommes négatifs, lorsque nous résistons au mal. Le Maître nous l'enjoint : « Ne résistez pas au mal ». En fait, notre résistance est vaine car le mal, l'erreur, n'a point de puissance si ce n’est celle que nous lui accordons. En demeurant fidèles et positifs envers les Vérités de Dieu, nous verrons le mal disparaître de notre vie; il sera remplacé par le Bien qui est notre divin héritage.

Au contraire, lorsque nous résistons à l'erreur, au mal, nous lui donnons vie, consistance, et nous « martyrisons » la Sagesse de notre Moi Subjectif, qui ne peut plus s'exprimer lorsque notre esprit objectif est perturbé par la peur.

Les quatorzième, quinzième, seizième versets répètent ce qui précède. Ils parlent de Balaam, « celui qui enseignait à Balach à mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël en les induisant à manger des viandes immolées aux idoles et à se livrer à l impudicité, à professer la doctrine des Nicolaïtes ». Lisez le vingt-cinquième et le trente et unième chapitres du Livre des Nombres. Vous verrez que le Roi de Moab, Balach, effrayé par les victoires d'Israël, le combattit et essaya d'obtenir de Balaam le prophète que celui-ci maudisse les hommes d'Israël afin qu'il puisse les vaincre. Balaam, fidèle à la Loi de l'Éternel, les bénit.

Bénir c'est conférer une force spirituelle. Si, au lieu de maudire nos difficultés - qui ne sont que des occasions de nous élever dans la conscience de la Puissance qui nous anime- nous les bénissions, nous les verrions se dissoudre ; ne résistant plus au mal, c'est-à-dire à l'erreur, à la difficulté, nous le ferions mourir d'inanition.

Venons-en au dix-septième verset :<, Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises : A celui qui vaincra, je donnerai de la marine cachée; je lui donnerai encore un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau que nul ne connaît excepté celui qui le reçoit ».

La manne c'est la Bonté et la Vérité qui nourrissent l'âme. C'est la Sagesse spirituelle qui rassasie celui qui cherche sincèrement à suivre les directives de son Moi divin, qui le remplit de calme, de sérénité et de joie. La manne, dit Joseph Murphy, c'est le pain de paix, d'amour, de foi, de confiance en Dieu. C'est le pain béni, dont nous nous nourrissons, lorsque nous méditons sur la Présence de notre Moi divin. «[moi et mon Père nous sommes un... Tout ce qu'a le Père est aussi à moi. »

Le caillou blanc symbolise la pureté de l'esprit qui s'est sanctifié par la prière et par la méditation sur les attributs divins en lui-même. Lorsque, par exemple, nous méditons de plus en plus souvent, régulièrement, l'Exposé de l'Être d'UNITÉ UNIVERSELLE, nous absorbons la manne de la Vérité de notre Être ; notre esprit, tel un caillou immaculé, est débarrassé de toute empreinte négative et fausse; il est libéré (le tout ce qui contredit sa divine nature.

En méditant chaque jour et plusieurs fois par jour sur notre origine divine, sur la Toute-Puissance qui nous anime, nous sommes transformés par le renouvellement de notre pensée, nous mangeons la manne céleste en reconnaissant et en affirmant cette Toute-Puissance Unique.

En devenant tels qu'un caillou blanc, notre esprit, purifié et libéré de ce qui le séparait de la conscience de sa divinité, arbore un nom nouveau ; notre nature extérieure se transforme, la paix ineffable qui peu à peu prend possession de notre cœur, à mesure que nous sommes assurés de n'avoir plus peur de rien, s'imprime profondément dans notre conscience et nous en sommes entièrement transformés.

N'oublions pas que nous devenons immanquablement ce que nous contemplons. Ce que nous sentons comme étant vrai, autrement dit, ce à quoi nous donnons consentement mental, se manifeste inéluctablement. Nous seuls pouvons faire l'expérience de Dieu en nous-mêmes, nous seuls pouvons dire : JE Suis.

Nous avons dit en commençant qu'un Juif, dans la Bible, est celui qui ne s'arrête pas aux sensations, aux impressions physiques extérieures ; il avance dans une dimension qui surpasse le corps et l'intellect. Il ne s'identifie pas à son corps, mais à son Être réel et éternel. Il prend soin de ne dire : JE Suis qu'à ce qui est vrai, juste, bon, constructif; il se détourne soigneusement de ce qui est négatif, de ce qui tente de lui faire oublier sa divine origine. Il a fait sienne la déclaration du Psalmiste : « Celui qui demeure sous l'Abri du Très-Haut restera à l'ombre du Tout-Puissant ».

Et les paroles du Maître résonnent dans son cœur : « Si vous demeurez en moi et si mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce qui vous voudrez et cela vous sera fait. » (Jean 15 : 7.)

DEMEURONS. Attachons-nous fidèlement à échanger notre nature inférieure pour notre divine Identité.

DEMEURONS jusqu'à ce que nous ne disions plus JE Suis qu'a ce qui est vrai de Dieu qui DEMEURE en nous.

« Afin qu'ils soient un en nous, Père »(Jean 17 : 21). Ainsi pria le Maître, le Rédempteur, au moment de quitter ce monde.

Suivons-le, DEMEURONS afin d'entrer à jamais dans la Vérité, dans la Paix qui surpasse tout entendement humain, dans l'Amour qui chasse toute crainte.

DEMEURONS afin de Renaître à notre Divinité.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
vitasource



Date d'inscription : 06/11/2015
Age : 57
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Le Livre de la Révélation Ch 5 Dr MARY STERLING   Lun 23 Nov - 10:32

Merci Orion, Je découvre
Je n'ai jamais lu de livres de Mary Sterling.
Que me conseillerais tu si je devais au moins en lire un dans ma vie.
Sachant que je ne suis pas trés "livres" à part Joël?

Bonne journée
Antonio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lavoieinfinie.fr
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Le Livre de la Révélation Ch 5 Dr MARY STERLING   Lun 23 Nov - 13:24

Bonjour Antonio,

Mary Sterling n'a écrit qu'un seul livre " Les morts sont toujours vivants". Elle dirigeait un centre d'ontologie à Paris et faisait énormément de traductions dont pratiquement tous les livres de son ami Joseph Murphy, elle publiait aussi une revue mensuelle où elle écrivait chaque mois un article. Si tu es patient, je vais mettre régulièrement un de ces innombrables articles qu'elle a écrit pendant plus de cinquante ans.

J'aime beaucoup aussi tous les livres d'Emmet Fox dont "Le pouvoir de la pensée constructive" C'est simple et efficace.

je te souhaite une merveilleuse journée.

Daniel

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Livre de la Révélation Ch 5 Dr MARY STERLING   Aujourd'hui à 18:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Livre de la Révélation Ch 5 Dr MARY STERLING
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le livre de la révélation est il pour notre époque ?
» Un livre sur la Fin des Temps
» La révélation coranique est possiblement d`origine satanique
» Gens du Livre et Paradis
» Jude et le livre d'Enoch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: