AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES PRINCIPES ESSENTIELS De LA VOIE INFINIE Joël Goldsmith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: LES PRINCIPES ESSENTIELS De LA VOIE INFINIE Joël Goldsmith   Lun 7 Sep - 17:23

LES PRINCIPES ESSENTIELS
De
LA VOIE INFINIE


En juin 1947, le livre La Voie Infinie est sorti aux États-Unis. Au cours des neuf ans qui ont suivi, le message (La Voie Infinie a été exprimé dans plus de 20 livres qui ont été publics aux États-Unis par des éditeurs du pays ; en Angle terre par des éditeurs britanniques ; en Hollande par un éditeur hollandais, et en Suisse par un éditeur allemand. En outre, la plupart des livrets ont été traduits en suédois et en danois, et sont en voie de traduction en d'autres langues.

Nous avons été témoins de la propagation de ce message dans de nombreux pays. Durant les deux ans et demi écoulés, il m'a fallu faire quatre voyages en Europe, en plus bien sûr de ceux effectues sur le Continent Américain, et trois tours du monde. Je sais que vous comprenez ce qui se passe dans notre conscience a la vue de ce développement du message qui se fraye un chemin dans la conscience humaine, partout dans le monde, sans l'aide d'une organisation, de publicité ou de cotisations.

Ce message est révélé au monde, et vous, en tant qu'individu, vous avez l'occasion, d'une façon ou d'une autre, de le lire ou de l'entendre, et de découvrir si oui ou non ce message produit en vous un écho. S'il y a un écho, alors ce message est pour vous ; et s'il n'y a pas de réponse intérieure, il n'est pas pour vous. Vous devez continuer à chercher Dieu sans trêve, jusqu’à ce que vous entriez en contact avec l'enseignement ou l'instructeur qui puisse vous éveiller a la réalisation de votre véritable identité.
Avant de quitter ma maison de Hawaii pour mon dernier voyage autour du monde, j'ai reçu une invitation à me rendre a Sydney et Melbourne, en Australie, et au moment ou j'atteignais Londres, j'eus la surprise de trouver d'autres invitations d'Adelaïde et de Perth, que je fus plus qu'heureux d'accepter. C'est de cette façon qu'un beau matin ensoleillé je me suis retrouve a Perth, et que j'ai fait la connaissance de Monsieur Webb, avec lequel je découvris un lien spirituel, instantanément reconnu par tous deux.

J'eus l'immense privilège de parler neuf fois en trois jours aux étudiants du Centre des Chercheurs, et d'y rencontrer de nombreux étudiants et amis de M. Webb.

Au cours de mes neuf causeries, je tentai de résumer aussi brièvement que possible les principes essentiels de La Voie Infinie, pour permettre aux étudiants de comprendre pourquoi La Voie Infinie est venue au jour, et quelle fonction elle joue exactement dans le monde. II est certain que nous n'avons pas besoin dune nouvelle religion, ou d'un nouvel enseignement. Mais si vous regardez autour de vous dans le monde, si vous lisez les journaux ou écoutez la radio rien qu'un petit moment, je suis sur que vous reconnaitrez le besoin, pour le monde, de comprendre les grands messages spirituels qui nous ont été donnes par les plus grands maitres de tous les temps, sur une période de plusieurs milliers d'années. Il est dommage que ces enseignements soient devenus tellement organises, que le message et les principes qui y sont incorpores ont été perdus. C'est la raison pour laquelle, tous les quelques siècles, un autre maitre surgit pour les résumer, les récrire dans le langage de l’époque, et attirer l'attention de nouveau sur le fait que c'est seulement dans la mesure ou nous connaissons la vérité, que la vérité peut nous rendre libres. La Voie Infinie reformule les anciennes sagesses en langage moderne, comme étant des principes démontrables.

Bien des gens se demandent pourquoi, avec tous les messages de vérité qui sont dans le monde, il y a encore sur la terre le péché, la maladie, la mort, la guerre, le manque et les limitations. La réponse est très claire. Il nous est dit. "Vous connaitrez la vérité, et la vérité vous rendra libres". La question est : Connaissons-nous la vérité ? Connaissons-nous les principes de vérité ? Comprenons-nous les lois de Dieu ? Et par-dessus tout, connaissons-nous Dieu, que bien connaitre est vie éternelle ?
Vous avez ici même l'un des principes majeurs du message de La Voie Infinie. Commençons donc à voir si, dans les
limites de cet article, nous ne pouvons pas résumer pour vous ces principes essentiels, de sorte que vous sachiez en les lisant s'ils produisent ou non un écho en vous et vous encouragent a poursuivre l’étude de cet enseignement particulier.

La Voie Infinie révèle que l’expérience Christique est possible maintenant. Ce qui veut dire, littéralement, que chacun de nous peut, selon son degré de consécration à la recherche, atteindre une certaine mesure de cet esprit qui était aussi en le Christ Jésus. Voici ce qui se passe lorsque nous atteignons une certaine mesure de conscience spirituelle : le Christ prend possession de notre expérience et agit en tant que pouvoir, accomplissant ce qui est notre travail, et attirant a nous les personnes, les choses, l'approvisionnement, les occasions, les activités, les récompenses et la reconnaissance nécessaires à votre existence quotidienne. Vous vous souvenez que Paul a dit : "Je vis, mais ce n'est pas moi qui vis, c'est Christ qui vit ma vie", et dans cette citation vous découvrez l’expérience qui se produit réellement lorsque le Christ est réalisé dans notre conscience. Vous vous souvenez que dans les
Écritures il nous est rappelé qu’il accomplit ce qui m'est donné à faire". C'est de nouveau là un rappel que cette Présence une fois réalisée prend en main notre expérience : nous guide, nous gouverne, nous conduit, nous approvisionne, nous maintient et nous soutient tout au long de notre vie. En fait, la réalisation du Christ une fois obtenue va toujours au-devant de nous pour "aplanir les chemins montueux". Elle fournit la manne pour nos besoins quotidiens. Il y a toujours Cela qui est avec nous, qui va toujours au-devant de nous, qui nous illumine et nous maintient sur le sentier spirituel de l'harmonie, de la plénitude et de la perfection.

La Nature de Dieu

Sans doute le plus profond enseignement du message de La Voie Infinie est-il sur le sujet de la nature de Dieu. Peut-être pensez-vous que vous connaissez Dieu. Peut-être croyez-vous que les synonymes de Dieu que vous avez étudiés constituent vraiment une compréhension de Dieu. Mais ce n'est pas vrai. Si nous parvenons une fois à une connaissance de la nature de Dieu, nous comprendrons en même temps que l'homme est le Fils de Dieu, et nous comprendrons la nature de la prière qui nous unit avec toute la présence et le pouvoir de Dieu.

Ne soyez pas surpris quand je vous dis qu'une fois que vous aurez réalisé la nature de Dieu, vous ne prierez plus jamais Dieu de la façon dont prient d'ordinaire les hommes.

Puisque Dieu n'est pas un Dieu qui donne ou qui retire, il n'est jamais nécessaire de demander quoi que ce soit a Dieu. De plus, puisque Dieu est Esprit, ce serait vraiment une perte de temps de demander à Dieu quelque chose de nature matérielle. Le Maitre, le Christ Jésus, a révélé cela quand il a dit : "Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus" (Mat. 6 : 25). II nous a dit quelque chose de la nature de Dieu quand il a déclaré, en effet, que Dieu est intelligence divine, "votre Père Sait que vous avez besoin de ces choses" ; et il nous révéla davantage de la nature de Dieu lorsqu'il laissa entendre que Dieu est amour divin, en ajoutant : "car c'est le bon plaisir de votre Père de vous donner le royaume" (Luc 12 : 32)

Vous voyez ici deux aspects de la nature de Dieu. L'un est que Dieu est intelligence divine, et pour cette raison vous n'avez jamais besoin de dire à Dieu de quoi vous avez besoin, ou de tenter d'influencer Dieu pour qu'Il vous donne ces choses, puisque Dieu ne les retient pas, car c'est Son bon plaisir de vous donner le royaume. Une fois que vous reconnaissez Dieu en tant qu'intelligence infinie et Amour divin, la nature entière de votre prière sera modifiée. Cela, vous le réaliserez vous-même, en apprenant à approcher Dieu, non pas en tant que pouvoir dont vous implorez des faveurs, ou auquel vous demandez des cadeaux, mais en sachant que vous pouvez vous reposer dans cette même réalisation dans laquelle demeurait David quand il a pu dire : "Le Seigneur est mon
berger, je ne manquerai de rien" (Ps 23). Aucun besoin ici
d'implorer Dieu, de demander a Dieu, mais au contraire on demeure dans la prise de conscience qu'Il me dirige près des eaux paisibles et qu’il me fait reposer dans de verts pâturages.
Le Maitre révéla en outre la nature de Dieu quand, a la
question de Jean "Es-tu celui qui doit venir" ? Il répondit "Allez rapporter a Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifies, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres". (Mat.11 : 3-5)

Ainsi, cela est la nature de Dieu que l'homme soit vivant, éternellement, immortellement, et ne connaisse jamais la mort, puisque le Maitre a prouvé, en ressuscitant les morts, que la mort n'est jamais la volonté de Dieu pour l'homme. C'est pourquoi l'homme pourrait s'élever au-dessus du besoin de mourir. C'est aussi bien sur la volonté de Dieu que l'homme ait une santé éternelle, puisque le Christ Jésus a dit qu'il venait pour faire la volonté du Père, et que la volonté du Père était que les malades soient guéris. Vous voyez donc que la volonté de Dieu est que nous soyons bien, et que la nature du Christ est de nous restituer notre héritage, donné par Dieu, de santé, d'abondance et de vie éternelle.

Vous reconnaitrez toujours un être Christique, parce que ceux qui les touchent sur le chemin de la vie trouvent la vie éternelle, la santé et la plénitude, et reçoivent des bienfaits spirituels par leur contact avec ces êtres.

La Nature de la Prière

Comprendre ainsi la nature de Dieu et comprendre la mission christique doit, bien sur, vous révéler la nature de la prière. Maintenant, vous ne pouvez plus prier pour quelque chose, mais vous devez destiner vos prières à la demande et à la recherche de la sagesse spirituelle, de la direction spirituelle, du pain, de l'eau et du vin spirituels. Lorsque vous apprenez à vous tourner vers le Père pour la révélation de Dieu dans votre expérience, alors, et alors seulement, vous commencez à comprendre la nature de la prière.

II est important, en étudiant la nature de la prière, de lire le Nouveau Testament avec beaucoup d'attention, et de remarquer que le Maitre attribue plus d'importance au fait de
prier pour nos ennemis que pour nos amis. 11 y a une raison a
cela. Voyez-vous, la compréhension et le pardon sont deux des qualités principales de la conscience-Christ. C'est pour cela
que le Maitre a enseigné que nous devons pardonner 70 fois 7 fois, et que nous devons pardonner nos ennemis, ceux qui nous oppriment, nous détestent et abusent de nous.

Ainsi, jusqu’à ce que nous apprenions a prier pour nos ennemis et a les pardonner, nous ne prions pas vraiment selon la façon de prier révélée par le grand Maitre.

En lisant ce que je vous dis au sujet de la nature de Dieu,
la nature de la mission christique et la nature de la prière,
vous vous arrêtez certainement a la fin de chaque paragraphe
pour relire ce qui est écrit, et sans doute pour peser la signification de ce que vous avez lu. Dans ce cas, vous commencez à méditer, a réfléchir, et a demeurer sur la vérité et dans la vérité ; vous obéissez au Psaume 91 : "Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut" ; et de celui-là, bien sur, aucune des tragédies de la terre ne s'approche. Tandis que vous réfléchissez en vous-même sur la nature de Dieu, la nature du Christ, et la nature de la prière, vous demeurez en Dieu. De la même manière, dans le quinzième chapitre de Jean - et j'espère que vous lirez ce chapitre entièrement - vous remarquerez qu’il est dit que si vous demeurez en Moi et si vous laissez cette Parole demeurer en vous, alors vous êtes un avec le cep, et le cep est un avec la Divinité, de sorte que tout le bien s'écoule vers vous et que vous portez beaucoup de fruits. Maintenant, pendant que vous réfléchissez a ces vérités, vous demeurez dans la parole de Dieu ; vous laissez la parole de Dieu demeurer en vous, et vous pouvez être bien sûr qu'il ne se passera pas longtemps avant que vous, aussi, ne portiez du fruit en abondance.

Vous voyez maintenant que la forme de prière suivante est de réfléchir à la parole de Dieu, ou de méditer sur cette parole, ce qui veut dire en réalité demeurer dans la Parole et laisser la Parole demeurer en vous, et demeurer sous l'abri du Très-Haut.

En continuant à demeurer sur le sujet de Dieu, la nature de Dieu, vous arriverez à un moment remarquable de votre expérience. Un jour surgira la réalisation que Dieu est ! Cela vous apparaitra avec une telle certitude et une telle clarté que vous serez presque instantanément libéré de toute peur de "l'homme dont le souffle est dans les narines", et de toute peur des conditions et circonstances humaines. Peut-être n'avez-vous pas réalisé cela pour l'instant, et n'êtes-vous pas tout a fait certain que Dieu EST. Une personne ne peut jamais plus entretenir une peur ou un doute, une fois réalisée la certitude que Dieu est.

Ce genre de prière et de méditation mène a une conviction réelle que Dieu est. Vous avez la tout ce qui est nécessaire au rétablissement de l'harmonie divine dans votre expérience. Toute discorde à pour origine la croyance que Dieu n'est pas, que Dieu ne fonctionne pas dans notre expérience particulière, ou que pour une certaine raison nous avons été séparés de Dieu. Une fois que vous réalisez que Dieu est, toute anxiété et
toute inquiétude vous quittent, car la nature même de Dieu rend impossible que vous vous trouviez où que ce soit où Dieu
n'est pas. Vous commencez dorénavant a comprendre le sens de passages tels que "Le lieu ou tu te tiens est terre sainte" (Exode 3 : 5), ou "Si je fais mon lit en enfer, tu es la" (Ps 139 : 8), ou encore "Oui, même si je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi" (Ps 23 : 4). Vous êtes donc amené à voir non seulement que Dieu est, mais que Dieu est omniprésence à l'endroit même où vous êtes. Exactement là ou vous êtes, "le lieu où tu te tiens est terre sainte". N'est-ce pas merveilleux à savoir ?
Les Écritures nous informent encore : "Tu garderas dans une paix parfaite Celui dont l'esprit s'appuie sur toi... (Isaïe 26 : 3). "Je marcherai moi-même avec toi, et je te donnerai du repos". (Ex 33 : 14)

Commencez-vous à deviner maintenant que c'est exactement ce que nous faisons depuis le premier paragraphe de cet article : nous avons gardé l'esprit appuyé sur Dieu et sur Son Fils, le Christ, 1'Esprit de Dieu en l'homme. Nous avons reconnu Dieu comme seule présence, seul pouvoir, omniprésence et omnipotence, ici même ou je suis.

Alors que vous êtes assis là en train de lire et de réfléchir à ces passages des Écritures, la pensée fixée sur la nature de Dieu, du Christ et de la prière, n'est-il pas clair pour vous que vous êtes réellement en train de prier, de méditer et de Le reconnaitre dans toutes vos voies, en gardant votre esprit appuyé sur Dieu, en demeurant dans la Parole et en laissant la Parole demeurer en vous ? N'êtes-vous pas en train d'accomplir les Écritures en cet instant même ? C'est ce que le monde métaphysique appellerait un auto-traitement. En fait, c'est beaucoup plus que cela. C'est demeurer en Dieu. C'est avoir la vie, le mouvement et l’être dans cette vérité même de Dieu, et c'est accomplir ce grand passage des Écritures : "Vous connaitrez la vérité, et la vérité vous rendra libres" (Jean 8 : 32). Vous connaissez la vérité concernant Dieu, le Christ, l’activité de Dieu dans votre expérience individuelle, et votre relation a Dieu.

Notre Relation a Dieu

Voyez quel important message se révèle maintenant à nous, quand nous commençons a réfléchir à notre relation à Dieu, gardant bien sûr a la pensée que notre autorité en ce moment est le Christ Jésus, et le Nouveau Testament. Que nous enseigne cette autorité ? Que nous sommes enfants de Dieu, héritiers en tant qu'enfants, et co-héritiers en tant qu'héritiers. Cela n'est-il pas quelque chose de vraiment important à savoir, concernant notre relation à Dieu, que nous sommes fils, que nous sommes héritiers, et que par conséquent nous pouvons dire comme dans les Écritures : "Mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce que j'ai est à toi". (Luc 15 : 31) Ne vous sentez-vous pas soulage de tous les soucis du monde par ces paroles ? Ne ressentez-vous pas une assurance dans cette relation établie qui existe entre nous et notre Père ? Le Maitre n'a pas seulement parlé de son Père au-dedans de lui, mais il a
dit votre Père et mon Père. il a dit également que vous ne
devez appeler personne sur la terre votre père, mais que vous n'avez qu'un seul Père, le Père céleste. Là encore vous avez cette relation de Père et fils, héritier et co-héritier.

Le message de La Voie Infinie, du début à la fin, consiste à demeurer constamment sur la nature de Dieu, la nature de l'être individuel, votre être et le mien ; la nature de la mission christique, le Christ étant, évidemment, le médiateur entre Dieu et notre expérience individuelle ; la nature de la prière, de la méditation et de la communion qui nous lient tous .ensemble dans la relation divine d'unicité.

Souvenez-vous de la signification du message : "Moi et mon Père, nous sommes un" (Jean 10 : 3o). C'est dans cette relation que nous trouvons notre bien révélé dans le message le La Voie Infinie. A cause de notre unité avec Dieu, tout ce qu’a le Père est a nous, et nous pouvons donc dire que l'infinité, l’éternité, l'immortalité, la plénitude et la perfection sont vraiment a moi maintenant, non pas en vertu de moi-même, mais parce que je suis un avec Dieu. Que notre bien soit visible ou pas en ce moment, c'est-a-dire évident pour les 5 sens physiques, nous pouvons déclarer - par le discernement spirituel - que dans notre unité avec Dieu est établie a tout jamais notre harmonie éternelle et immortelle.

Jetez Votre Pain

Vous comprenez maintenant pourquoi il nous est dit de jeter notre pain a la surface des eaux. Vous pouvez aussi comprendre pourquoi le maitre hébreu demanda a la veuve ce qu'elle avait dans sa maison, et que fort heureusement pour elle, elle répondit : "quelques gouttes d'huile". A cause de sa réponse, il put lui dire de commencer à verser, et quand elle commença, la cruche d'huile ne tarit jamais. Il en va de même pour nous, à mesure que nous apprenons à jeter notre pain à la surface des eaux, en commençant, si c'est nécessaire, avec les quelques gouttes d'huile que nous avons, ou les quelques pains et poissons ; nous apprenons bientôt que tout cela se multiplie. "Car on donnera a celui qui a ; mais a celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a." (Marc 4 : 25)

C'est ainsi que la leçon de l'approvisionnement nous est enseignée. Des le moment où nous déclarons "Je n'ai pas", ou "J'ai une carence", c'est ce que nous commençons à démontrer. Mais a partir du moment où cela est renversé et où nous comprenons : "Mon enfant, tu es toujours avec moi et tout ce que j'ai est a toi", nous nous mettons a jeter notre pain a la surface des eaux, a verser les quelques gouttes d'huile, à rompre les quelques pains et poissons, à relâcher ce que nous savons être à nous, et a regarder la loi de multiplication entrer en action. Cela fut la vision du grand poète mystique Browning, lorsqu'il écrivit : "La vérité est au-dedans de nous, et il nous faut ouvrir une voie pour laisser s'échapper la splendeur emprisonnée". Si la vérité est en nous, il en va de même du pain, du vin, de la nourriture et de l ‘eau. Ne voyez-vous pas alors, qu'au lieu de demander à Dieu ces choses, il nous faut seulement ouvrir une voie pour utiliser tout ce que nous avons déjà au-dedans de nous, et contempler la manière dont notre bien se multiplie en étant lâché.

Vous découvrirez que dans le message de La Voie Infinie, le sujet de l'approvisionnement est d'un grand intérêt, parce que vous apprendrez que vous ne pouvez pas démontrer l'approvisionnement. Vous devez réaliser que l'approvisionnement est déjà en vous dans sa totalité, et la seule façon de pouvoir jouir d'un approvisionnement abondant est de commencer a jeter votre pain a la surface des eaux, en versant les quelques gouttes d'huile que vous avez, et en vous mettant a rompre les quelques pains et les poissons. Contemplez ensuite cette vérité produire leur multiplication.

La prière et la méditation débutent par la réflexion, la déclaration et la lecture de la lettre de vérité, et ces activités conduisent à un déploiement intérieur bien plus élevé sur la prière. Au cours du développement de votre conscience, vous arrivez finalement là où vous reconnaissez que la parole de Dieu est la forme réelle de prière la plus élevée, et que cette forme de prière est quelque chose que vous ne prononcez pas, mais auquel vous devenez réceptif. Vous vous trouvez alors vous-même en train de vivre en permanence dans un état de réceptivité à ce qui est appelé "la petite voix tranquille", qui est au-dedans de vous, et toujours prête à se déclarer à vous, dans la mesure ou vous apprenez à être tranquille et à entendre cette voix intérieure.

La vérité doit d'abord être consciemment connue, consciemment lue et consciemment déclarée, jusqu’à ce que
survienne une transition dans votre conscience par la réceptivité ; la vérité se transmet alors elle-même a vous de l’intérieur de vous. La Vie se transmet elle-même ; l'amour se transmet lui-même, et l'approvisionnement se transmet lui-même. Tout cela a partir de l'intérieur de vous, à partir de votre conscience spirituelle, vers votre prise de conscience extérieure.

C'est ainsi que vous commencez à avoir une perception spirituelle de la nature de votre propre être, et pour la première fois vous devenez conscient du fait que vous Êtes infini. En arrivant à cette étape de la conscience, un monde entièrement nouveau s'ouvre a vous, et vous vivez dès lors sans désirer quoi que ce soit, sans vouloir quoi que ce soit, sans rechercher quoi que ce soit, mais en faisant l'expérience constante d'un accomplissement total de chaque instant, à partir de l'intérieur de votre propre être.

Le Principe de Guérison

La Voie Infinie insiste sur le sujet de la guérison spirituelle. A cet égard, nous suivons le Maitre dans sa déclaration que la missions christique est de guérir les malades et de ressusciter les morts. Nous croyons nous aussi que la compréhension de Dieu bâtit pour nous une conscience de guérison par laquelle nous sommes à même d'apporter la santé, l'harmonie et la plénitude dans la vie de ceux de nos semblables qui recherchent vraiment un ordre de vie spirituel. La mission du Maitre montre combien il est absurde de croire que nous pouvons vivre dans le royaume de Dieu et continuer de faire l'expérience de toutes les épreuves et tribulations du monde. Vous vous souvenez qu'il pria pour que ses disciples soient dans le monde, mais pas du monde.

La guérison peut s'accomplir dans la mesure où nous comprenons que Dieu est l'unique pouvoir, la seule présence, la seule loi. Dans cette compréhension de l’unicité - et étant bien sûr convenu que Dieu est infini - il ne peut y avoir deux pouvoirs, deux lois, deux substances ou deux conditions. De chaque coté de la scène humaine, nous sommes confrontés a la croyance à un pouvoir matériel, à l'infection, à la contagion, à l’hérédité et aux autres suggestions d'un pouvoir séparé de Dieu.

C'est parce que nous sommes tous les jours confrontes a des apparences de péché, de maladie, de mort, de manque et de limitations, que des messages tels que le message Christique, les messages de vérité et celui de La Voie Infinie sont venus sur terre. Nous avons toujours affaire à des apparences de mal dans notre expérience. La conscience de guérison rétablit donc l'harmonie, non pas en faisant appel a Dieu pour nous débarrasser de quoi que ce soit, ou en utilisant Dieu comme une arme contre les conditions négatives, ou en acceptant la croyance en un Dieu qui maitrise réellement les discordes du monde. En revanche, l'harmonie est rétablie par la compréhension que Dieu est le seul et unique pouvoir, et que ce pouvoir unique rend toutes les autres prétentions de pouvoir nulles et creuses.

Prendre conscience de la nature infinie de Dieu en tant qu'Amour rend pratiquement impossible qu'il y ait une condition séparée de Dieu. En nous en tenant fermement à cette unité avec Dieu, nous découvrons que l'apparence négative disparait, non pas parce que Dieu l’a guérie ou écartée, mais parce que - par la réalisation de la présence de la vérité - ces apparences négatives se sont révélées n'être rien, être des croyances universelles sans substance, sans cause, sans loi, et par conséquent sans effet.

La Conscience-Christ

La Conscience-Christ est entièrement bâtie sur la réalisation que l'Esprit seul est pouvoir, présence et loi. II ne peut exister une Conscience-Christ incorporant en elle deux pouvoirs, deux lois ou deux conditions. La Conscience-Christ est la conscience que Dieu est un, omniprésent et bon.

La conscience spirituelle, la conscience-Christ, la conscience de guérison, une telle conscience est la réalisation d'un seul Pouvoir, et vous permet de dire, même a Pilate : "Tu n'aurais aucun pouvoir sur moi s'il ne t'était donne d'en haut" (Jean 19 : 11), ou de dire a un boiteux, "Lève-toi, prends ton lit et marche" (Jean 5 : 8). En d'autres termes, il n'y a pas d'autre pouvoir que Dieu ; par conséquent cessez d'avoir peur de ce sens négatif. Cessez de haïr cette mauvaise condition. Cessez de condamner cette fausse apparence, et commencez à vous réjouir que votre nom soit inscrit dans le ciel et que, pour cette raison, toutes ces apparences négatives soient nulles, sans présence, sans pouvoir, sans loi et sans cause.

Dès lors vous voyez qu'en continuant à demeurer dans cette parole de Dieu, dans cette réalisation que Dieu est unique Pouvoir et seule Présence, vous vous élevez dans la conscience, jusqu'au lieu où les peurs de ce monde, les péchés
et les maux de ce monde n'entrent plus dans votre conscience,
et ne se manifestent donc plus dans votre expérience.

L'Enseignement Mystique du Maitre

Cela nous amène maintenant au grand enseignement mystique de La Voie Infinie, par lequel nous démontrons un état de conscience qui est pour nous une source constante de paix et de joie. Il y a une paix qui dépasse l'entendement, et il nous est possible d'atteindre cette paix dans le monde de discordes apparentes qui nous entoure.

"Je vous donne Ma paix ; pas comme le monde donne" (Jean 14 : 27), mais Ma paix. Ceci est une promesse qu'au-dedans de nous il y a ce Ma paix, qui est la paix-Christ, qui nous a été donnée avant même le commencement du monde. Ne comptons plus dorénavant sur une chose, sur une condition, ou sur une personne dans le monde extérieur ; mais ici et maintenant, en cet instant même, transférons notre foi et notre confiance, du monde extérieur a notre Intérieur - qui est Ma paix au-dedans de nous - une paix qui n'est pas celle que le monde peut nous donner, mais une paix que seul le Christ peut accorder.

C'est ainsi que nous commençons à comprendre le sens des paroles du Maitre : "J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas" (Jean 4 : 32), (et si tu me l'avais demandé) "je t'aurais donné de l'eau vive" (Jean 4 : 10). C'est dans cette révélation mystique que nous découvrons qu'il y a, dans notre propre conscience, une source de vie qui est vraiment la  source de notre nourriture spirituelle, de notre pain, vin et eau spirituels.

Cette compréhension nous permet de savoir ce que le Maitre voulait dire quand il déclara : "Je ne te quitterai ni ne
t’abandonnerai jamais (Hébreux 13 : Je suis toujours avec
toi, même jusqu’à la fin du monde" (Mat. 28 : 20). Nous savons maintenant que nous avons reçu, au-dedans de nous-mêmes, la présence-Christ qui est un "paix, sois tranquille" à toutes les tempêtes de la terre et, en apprenant à écouter cette voix intérieure, nous l'entendons. Nous nous souvenons alors de ceci "II fait entendre sa voix, la terre fond" (Ps 46)

Ainsi, lorsque nous devenons conscient de cette petite voix tranquille à l'intérieur de nous, nous sommes conscient de la présence de ce Je en nous qui ne nous quittera et ne nous abandonnera jamais. Et quand nous devenons consciemment conscients de Ma paix - la paix-Christ - en nous, nous savons alors qu'il nous a fait entendre Sa voix, et toutes les erreurs du monde ont fondu et disparu.

Souvenez-vous seulement de ceci : nous ne devons pas nous permettre de revenir en arrière, à la croyance en deux pouvoirs, ni même a la croyance que Dieu est un pouvoir sur le mal, mais nous devons savoir que Dieu étant tout pouvoir, le mal n'est pas un pouvoir.

Permettez-moi de vous donner quelques passages des Écritures qu'il faudrait retenir et nous remémorer, chaque fois que nous sommes confrontés a une quelconque apparence de présence ou de pouvoir séparé de Dieu. Dans la réalisation de ces vérités et dans l'assurance qui nous vient par ce rappel, toutes les formes négatives disparaissent a l'instant de notre vue, et l'harmonie divine est rapidement réalisée :

"Car je suis l’Éternel, ton Dieu, qui fortifie ta droite, qui te dis : Ne crains rien, je viens a ton secours...
Quand les malheureux et les indigents chercheront de l'eau, et qu'il n'y en a point ; quand leur langue sera desséchée par la soif, Moi, l’Éternel, je les exaucerai... Je ferai jaillir des fleuves sur les collines, et des sources au milieu des vallées ; je changerai le désert en étang, et la terre aride en courants d'eau..." (Isaïe 41 : 13,17,18)


Le rappel de ces paroles inspirées nous ramènera a l'union consciente avec Dieu, parce qu'elles nous établiront en tant que branche reliée au cep, qui est à son tour enraciné dans le Père : Dieu, le vigneron.

Une grande fidélité à ces passages nous maintient dans la conscience de la présence de Dieu, et nous apprenons et démontrons ainsi que "Là où est !'Esprit du Seigneur, là est la liberté" (II Cor. 3 : 17)

Notes de Voyage

Ces notes devront commencer a la fin et remonter
reculons. Pourquoi pas ? 11 est plus facile pour moi de
commencer avec aujourd'hui - la ou je suis - et de remonter dans le souvenir sur la route du Texas ; en Oklahoma ; a New York ; a Vancouver et a Victoria, au Canada ; a Portland en Oregon, pour terminer a Seattle ou nous avons débute la deuxième moitie de notre voyage.

Aujourd'hui donc, tandis que je regarde le tas de cartes de Noël et de Nouvel An empilées sur mon bureau, je me demande comment dire "Merci" d'une façon qui communiquera vraiment a chacun de vous le profond sentiment de gratitude que je ressens. C'est le 20 décembre, et déjà plus de 2000 d'entre vous ont écrit des cartes de vœux et envoyé des lettres de remerciement pour La Voie Infinie et pour la Lettre mensuelle. Vous pouvez aisément deviner que mon cœur et mon bas de Noël sont débordants. Je voudrais que vous ressentiez mes remerciements.

Au sujet de la gratitude, puis-je vous raconter mon expérience de Noël 56 ? C'est mon habitude chaque année de méditer pendant plusieurs heures tous les jours ; et la veille de Noël, j'entame une méditation de 8 heures, jusqu'au matin. Le but de cette méditation est de prendre nos étudiants en communion avec Dieu, afin qu'ils reçoivent une transmission de nature spirituelle, surtout profitable au besoin du moment. Le message a donner a tous les étudiants est arrive au début de cette semaine. Le voici :

A Noël, le monde cherche a s'accomplir en donnant et en recevant des cadeaux matériels. De cette manière, les étudiants spirituels, oubliant que Dieu est Esprit, vont à Dieu en espérant quelque forme de bien matériel ou physique, et manquent ainsi leur démonstration.  

Cela vous aidera a bien prier si vous vous souvenez de l'enseignement du Maitre : "Mon royaume n'est pas de ce monde... J'ai vaincu le monde... Je te donne Ma paix... pas comme le monde donne, mais Ma paix".

Je sais que cela vous élèvera, comme moi. Revenons a notre voyage. Le mois dernier, je vous ai parlé de l'important enseignement que nous avons reçu a Chicago et à Seattle, lorsque la "petite voix tranquille" m'a parlé, et a parlé a travers moi pendant le séminaire, nous donnant le secret de la cause et du fondement de toute erreur, révélé dans la Genèse, qui explique la raison de l'expulsion d'Adam et d'Ève du Jardin d'Éden : ils ont accepte la connaissance du bien et du mal. Pour faire disparaitre toutes les formes d'erreur de notre expérience, il est nécessaire de retirer toutes les étiquettes bonnes ou mauvaises. N'appelez aucun homme bon, et aucune chose bonne, car Dieu seul est bon. N'appelez aucune personne mauvaise, et aucune chose, car Dieu est Esprit infini.

Vint ensuite le secret du Sermon sur la Montagne, dans lequel nous apprenons que même si la loi enseigne "œil pour œil", enseigne de prendre l’épée et de s'adonner au sens humain, la grâce s'atteint en s'abstenant de pratiquer la loi et en demeurant dans la Présence spirituelle.

A Portland, en Oregon, ces sujets se développèrent encore, avec des étudiants qui voyageaient avec nous venant de tous les États-Unis et du Canada, et qui étaient à Chicago et Seattle après le travail de Victoria et Vancouver avec nos étudiants.

Au Canada, nous avons vraiment eu une surprise. Il s'était  écoulé 2 ans depuis la dernière visite là, et cette fois-ci nous avons été accueillis par plusieurs centaines d'étudiants - un tribut magnifique de nos cousins de l'autre coté de la frontière. Je ne peux m'empêcher de souhaiter que le monde entier puisse nous voir assis avec nos groupes d'étudiants au Canada, en Angleterre, en Hollande, en Suède, en Allemagne, en Afrique et en Australie, et soit témoin de la joie et de l'amour qui règnent, au tours de nos rencontres dans l'unité spirituelle.

Après le Canada, un séminaire inhabituel eut lieu a New York, et pendant notre séjour là, les Éditions Harper & Brothers publièrent mon nouveau livre, l'Art de la Méditation. Trois conférences et une réunion de signatures du livre ont précédé l'envol du livre...

De New York je me suis envolé pour Tulsa, en Oklahoma, pour passer quelques jours avec de bons amis ; puis j'ai continué sur Brownwood et San Antonio, au Texas, en donnant des conférences pour des étudiants venant de nombreuses villes des environs. Ce fut ma première expérience de La Voie Infinie au Texas, et elle fut très heureuse.

Puis, retour à la maison, à Hawaii, et Noël sous les palmiers et sur des plages ensoleillées, un étrange Noël pour quelqu'un de New York, mais très agréable.

Le Pâques de Nos Vies sera prêt a être distribué aux États-Unis en février. Pour ceux qui ne le savent pas, Le Pâques de Nos Vies fut une expérience réelle qui eut lieu la semaine de Pâques, il y a plusieurs années, a Seattle. Alors que j'étais sur le podium, sur le point de commencer une conférence au Centre de Vérité de Seattle, cette vision surgit, et de mes lèvres arriva le message du Pâques de Nos Vies.,

Pour l'instant il n'y a pas d'autres projets de voyage, mais sans doute ferai-je un petit tour en Europe quand les Éditions George Allen & Unwin publieront l’édition britannique de l'Art de la Méditation.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
LES PRINCIPES ESSENTIELS De LA VOIE INFINIE Joël Goldsmith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» crpe 2010 3eme voie....?
» Les abeilles en voie de disparition?
» Vidéo documentaire "La voie lactée"
» Enseignement: Pourquoi recherchons-nous une voie spirituelle?
» Voie du détachement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: