AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION Joël Goldsmith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: 12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION Joël Goldsmith   Lun 10 Aoû - 15:44

12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION (2)

(extraits et guide d’étude tirés de la classe fermée du Village Hawaiien de 1959 : 2:2)

I. S’il vous plaît, souvenez-vous que c’est uniquement pendant la première année que vivre La Voie Infinie vous semblera un peu pesant et difficile. Mais avec la perspective des fruits qui s’ensuivront, acceptez d’accomplir des tâches qui, au commencement, vont de pair avec ce travail. Pour vivre La Voie Infinie, il y a deux choses que vous devez faire tout le long de la journée : le travail de protection et le travail de traitement ou de guérison. Ces deux activités doivent être pratiquées tout le long de la journée, qu’on vous demande ou non de l’aide.

A. Tout d’abord le matin, à partir du moment où vous vous levez, vous faites le travail de protection. Mais ne croyez pas qu’il s’agisse de protéger du mal vous-même ou autrui. Rappelez-vous : ce travail de protection est la réalisation qu’il n’existe aucun pouvoir dont il faut se protéger. C’est vivre dans cette réalisation :
Puisqu’il n’y a qu’un seul pouvoir, il n’existe pas d’autres pouvoirs qui puissent faire ou être quelque chose. Toute suggestion en ce sens est simplement cette influence mesmérique, cet esprit mortel, ce bras de chair ou ce néant.
B. Si vous ne le faites pas, peut-être ne pensez-vous pas consciemment aux accidents, discordes, maladies, péchés ou tentations, mais vous vous permettez d’accepter inconsciemment ou subconsciemment le mesmérisme du monde, les suggestions hypnotiques du monde.

II. N’importe quelle forme d’erreur touche nos vies un peu à la manière de la perception subliminale.

A. Autrement dit, il y a quelque chose qui entre dans notre conscience et que nous ne pouvons voir, entendre, goûter, toucher ni sentir. Quand il n’existe pas de protection contre elles à l’intérieur, cela pénètre sous la forme de suggestions ou d’impositions mentales dans nos pensées ou notre conscience.
B., Il faut comprendre que cette influence hypnotique, cette influence mesmérique, est véritablement une malfaisance mentale. Sans la réalisation que ce n’est pas un pouvoir, que cela ne vient pas de Dieu, elle peut prendre racine en vous et apparaître sous n’importe quelle forme. Et son apparition effective vous donne le pourquoi de nos expériences humaines. En ce début de notre activité consciente, chaque fois que nous recevons des suggestions mentales, il est nécessaire que nous soyons suffisamment en éveil pour savoir que :
a) Ceci est le tentateur, c’est une tentation.
b) Ceci est une suggestion qui vient du mental universel, d’un pouvoir et d’une présence en-dehors de Dieu.
c) Rejetez cela dans la réalisation que c’est seulement le mental charnel, le bras de chair ou le néant.
d) Cela n’est pas pouvoir.
e) Cela n’est pas ordonné par Dieu.
f) Cela n’a aucune loi de Dieu pour le soutenir.
Vous en avez terminé ! Cela ne prend que quelques minutes, mais c’est le pouvoir de la vérité que vous avez installé consciemment au-dedans de vous. Puisque la vérité est l’infini, rien d’autre ne peut entrer.

III. En parallèle, durant toute la journée, vous êtes engagés dans le traitement ou le travail de guérison. En effet, dans la rue, dans la presse, à la radio et à la TV, vous êtes les témoins du péché, de la maladie, de la mort, de la pénurie, des limitations, du chômage et de l’alcoolisme ; partout vous êtes confrontés à ces choses. Vous ne pouvez pas vous permettre d’être un buvard, vous ne pouvez pas vous permettre de juste laisser aller ces choses pour qu’elles vous traversent et s’enracinent. Vous êtes consciemment en éveil pour réaliser – Oui, ce sont des images fournies par les sens ; oui, ce sont des images mentales ; oui, ce sont des suggestions ; mais dans notre compréhension d’un Dieu unique, d’un pouvoir et d’une loi uniques, ce n’est rien. Vous découvrirez alors que vous vous trouvez dans « le lieu secret du très-haut, et qu’aucune de ces choses n’approchera du lieu où vous demeurez. » Et si pas littéralement « aucune » de ces choses, il y en aura très peu. Quand elles se présentent effectivement, vous avez un principe avec lequel travailler afin de vous libérer.
Une fois que vous aurez prouvé ces principes dans votre propre expérience, vous verrez avec quelle rapidité la réalisation consciente que vous en avez commencera à libérer les autres. Ils n’ont pas besoin de savoir que vous connaissez la vérité pour eux ou à leur sujet. Pourtant, vous serez surpris de voir combien d’entre eux recevront des guérisons sans qu’ils sachent d’où elles viennent. Et puisque nous ne sommes pas à la recherche d’une gloire personnelle et que nous n’en faisons pas une affaire personnelle, il s’agissait simplement d’un principe à l’œuvre, dont nous n’avons pas besoin de nous attribuer le mérite. Pour nous, la joie et la satisfaction résultent du fait que nous avons découvert un principe de vie par lequel nous pouvons vivre et qui, en outre, profitera à tous ceux qui y sont réceptifs et ouverts.

IV. Peu importe le nombre de médailles qu’on a épinglées sur vous pendant votre séjour sur terre, vous ne pourrez les emmener avec vous. Quand nous quittons ce plan d’existence, les seules choses que nous emportons avec nous, ce sont chaque parcelle d’illumination spirituelle et chaque parcelle de connaissance du bien, afin qu’elles deviennent le fondement de notre prochaine expérience.
Chaque principe de vie que vous intégrez dans votre conscience devient pour toujours votre état de conscience. Les principes de l’Esprit – les principes spirituels que nous étudions – constituent notre propre protection, notre propre santé, notre sûreté, notre sécurité et notre paix. Dès que le monde s’y éveillera, ces principes que nous connaissons seront synonymes de liberté pour chaque individu sur la terre.
Peut-être pensez-vous que vous vivez votre propre vie et qu’elle n’influence personne d’autre. Vous pouvez également penser que vous n’êtes pas important. Mais il n’en est rien. La plupart d’entre nous ignorent quel rôle mineur Jésus-Christ a joué en tant que rabbin hébreux ; mais tout le monde sait sûrement à quel point ses paroles sont devenues vraies : « Mes paroles ne passeront pas », car elles vivent encore dans notre conscience, dans l’attente que nous en fassions ce jour-même la démonstration.
Ce qui s’installe dans votre conscience est une influence. Dès lors, si vous étudiez ces principes sans autre raison que de les apprendre afin de découvrir le secret de la vie, ils finiront par faire quelque chose à votre vie et, à travers vous, à quelqu’un d’autre.
V. Vous devez comprendre que ces lois et ces principes spirituels ne se manifestent pas seulement en tant que ce que nous appelons la guérison spirituelle ou le mode de vie spirituel. Cela ne signifie pas que chacun sur la terre devrait être un mystique religieux ou un guérisseur spirituel. N’oubliez jamais que ces principes spirituels vont s’extérioriser en tant que nouvelles formes musicales, nouvelles formes artistiques, nouvelles formes littéraires et nouvelles découvertes scientifiques. Sans doute que dans 25 ans, on n’aura plus besoin de guérisseurs spirituels, parce qu’il n’existera plus de maladies sur la terre. La science médicale a éliminé la plupart des maladies et j’ai l’intime conviction que d’ici 25 ans, elle aura éliminé le reste des plus graves.

A. Notre fonction n’est pas de guérir : il s’agit seulement d’un repère temporaire sur la voie. C’est simplement l’un des signes temporaires du principe spirituel.
B. Notre fonction est de vivre avec les principes spirituels pour les laisser se manifester sous de nouvelles formes de paix sur la terre, de nouvelles formes de traités de paix et de nouveaux modes de vie.
C. Notre fonction majeure est que nous puissions vivre par les principes spirituels et que, grâce au développement de notre prise de conscience spirituelle ou de nos facultés de l’âme, nous amenions en ce monde et dans tous les domaines, des beautés et des harmonies plus importantes qu’il n’en ait jamais connues.
Je détesterais croire que nous puissions consacrer notre vie uniquement à rendre quelques-uns d’entre nous plus à l’aise dans leur corps. Le rôle de chaque guérison est de témoigner qu’il existe un principe de vie qui, lorsqu’il est compris et mis en pratique, amènera l’harmonie. L’harmonie du corps et du mental – oui ; l’harmonie de la bourse – oui ; mais passons maintenant à autre chose. Allons vers de nouvelles formes, des formes infinies d’harmonie et de beauté, de bonne volonté et de paix.

VI. C’est dans notre relation avec les autres que réside le secret de la vie.

A. La vie est faite pour être vécue et elle ne peut être vécue sans les autres. Nul ne peut vivre une vie rien que pour soi et être épanoui. Personne ! Et aucune nation, aucune race, aucune couleur, aucune croyance ne peuvent vivre pour elles-mêmes sans devenir quelque chose de rabougri.
B. Chacun d’entre nous doit prendre conscience du fait qu’il est le temple du Dieu vivant, qu’il ne doit plus attribuer le mal aux autres, ne plus croire que le mal fait partie intégrante de cette race-ci ou de cette race-là ou bien de cette nation-ci ou de cette nation-là.
Pensez au fait que lorsque nous incarnons ces principes spirituels, nous découvrons que cette illumination spirituelle constitue un lien, un lien invisible entre nous tous. Vous allez alors commencer à comprendre quelles sont les plus grandes fonctions d’un message tel que La Voie Infinie. Vous allez comprendre pourquoi vous ne pouvez assumer cette fonction avant que, tout d’abord, vous n‘ayez un Dieu.
En ayant un Dieu, vous perdez toute peur – peur d’une personne, peur d’une chose, peur d’une condition, parce que vous ne pouvez avoir un Dieu et avoir peur.
« Là où est l’Esprit du Seigneur, il y a la liberté », et là où existe une compréhension de la nature de Dieu, on ne peut avoir peur. On ne peut avoir peur de la vie et on ne peut avoir peur de la mort. A l’instant même où nous avons un Dieu, la peur s’évanouit, parce qu’en ayant Dieu, nous avons la seule présence, le seul pouvoir, la totalité ; et alors nous partageons les uns avec les autres.

VII. Nous mettons en pratique cette puissance unique et nous mettons en pratique nos deux principes – impersonnalisation et néantisation ; et en le faisant, nous sommes élevés en cette atmosphère spirituelle plus élevée dans laquelle nous avons un contact avec tous ceux qui se trouvent sur un plan spirituel. Et là, nous avons un contact avec la sagesse du monde.

A. Savez-vous que chaque personne sur la terre jouirait d’un sagesse suprême s’il n’y avait pas cette activité mesmérique qui nous en écarte ? C’est à dire cette croyance en deux pouvoirs. Sans cette croyance, il n’existe que la Conscience Unique Infinie qui Se manifeste en tant que conscience individuelle.
B. Souvenez-vous de ceci : la Conscience de Dieu est votre conscience individuelle. Dès lors, tout ce que Dieu est, je le suis ; et tout ce que Dieu a est à moi. « Fils, tu es toujours avec moi et tout ce que j’ai est à toi » – cela ne se rapporte pas qu’à l’argent, mais également à la vie, à la sagesse, à l’amour, à la paix, à la joie, à la maîtrise – Tout ce que j’ai est à toi.
Alors, qu’est-ce qui nous empêche d’être infiniment sage et infiniment aimant ? Rien de plus ni de moins que cette chose qui a été construite autour de nous quand nous avons été conçus – cette influence mesmérique humaine ; et elle commence à se dissoudre au moment où vous le reconnaissez et où vous réalisez que ce n’est pas un pouvoir.
C’est enregistré comme un pouvoir dans mon expérience parce que j’ai accepté la croyance du monde en deux pouvoirs, mais à présent je sais qu’il n’y a qu’un pouvoir. Vous découvrez alors que ce néant devient un rien du tout et que votre conscience est l’entrée et la sortie de toute la sagesse de Dieu, de tout l’art, toute la littérature, toute la musique, toute la science et de la totalité de ce qui vous revient par droit de naissance. Observez la transformation qui s’installe dans votre propre expérience – observez les limitations qui se désintègrent au moment où vous réalisez qu’il n’y a rien qui vous empêche d’être une transparence pour Dieu, pour la nature infinie de Dieu : la sagesse, la vie, la vérité infinies et l’amour infini. Rien n’est en action sinon cette croyance universelle et elle n’est pas pouvoir. Elle a opéré jusqu’à présent parce que, sans le savoir et inconsciemment, j’ai accepté l’appréciation du monde : les deux pouvoirs – et c’est pour cette raison que ça a fonctionné. Dès que vous annulez cette croyance, elle commence à perdre son pouvoir dans votre vie et vous devenez une plus grande transparence pour la Sagesse divine, l’Amour divin, la Vie divine et le Pouvoir divin.

VIII. Hier soir, je vous ai raconté que lorsque ce travail m’a été donné, on m’a dit ceci : « Ma Conscience sera ta conscience. J’accomplirai ces choses en tant que toi, à travers ta conscience qui sera véritablement Ma Conscience ». Cette Conscience Divine Infinie a opéré en moi, à travers moi, pour moi et en allant au devant de moi afin d’accomplir ces travaux de La Voie Infinie.
Le 8 avril dernier, cette même Voix m’a dit : « Ma Conscience sera la conscience de La Voie Infinie tout autour de ce globe. Ma Conscience fonctionnera en tant que la conscience de La Voie Infinie, de ses étudiants et de son travail. » Cela m’a été communiqué le 8 avril et je sais que c’est en train de s’accomplir maintenant, et que ça va continuer et s’amplifier. En toute honnêteté, voici quelle est la vérité : cette Conscience est la conscience de chaque homme et de chaque femme en ce monde, mais Elle ne peut fonctionner en cas d’égoïsme, Elle ne peut fonctionner si le mental est uniquement à la recherche du moi ou du mien, en quête d’obtention et d’arrivisme. Cela ne peut fonctionner de cette manière. La nature de Ce Mental est de s’exprimer, de donner, de se consacrer. Il est une bénédiction. Le Mental de Dieu est une bénédiction pour ce monde. C’est un mental plein de bénédictions qui s’écoulent. Inconsciemment, nous avons entravé son action parce que, dans notre ignorance, nous avons accepté que « l’instinct de conservation est la première loi de la nature ». Nous avons accepté deux pouvoirs. Nous avons accepté « mon » mental et commencé à compter sur le niveau plus ou moins élevé de notre éducation pour émettre des jugements : et c’est ainsi que nous nous sommes limités.
La Conscience de Dieu ne connaît aucune limitation. Elle renferme la Sagesse Infinie qu’Elle transmet à tous ceux qui sont une transparence pour Elle.
Être une transparence pour l’Intelligence Infinie et pour l’Amour Infini, cela signifie de reconnaître que cette chose appelée diable, mental mortel ou mental charnel – cette influence mesmérique de deux pouvoirs qui n’est pas pouvoir – ne fonctionne pas dans mon expérience, qu’elle n’a aucune loi de Dieu pour la maintenir ou la soutenir. Vous découvrirez graduellement combien ceci est libérateur et combien vous devenez libre intérieurement.
Souvenez-vous que « se sentir spirituel », cela n’existe pas ; pas plus que « se sentir moral ». Vous êtes-vous jamais senti moral ? Vous pouvez être moral, mais vous ne pouvez sentir que vous êtes moral. Vous pouvez être honnête, mais vous ne pouvez pas sentir que vous êtes honnête. C’est ce que vous êtes qui est votre être naturel.

A. Au moment où ce sens mesmérique est brisé au point où vous pouvez saisir ne fût-ce qu’un atome du fait qu’il n’existe qu’un seul pouvoir, vous êtes spirituel.
B. Au moment même où vous ne dépendez pas de pain seulement pour votre vie, vous êtes spirituel.
C. Dans la mesure où vous savez que l’homme ne vit pas de pain seulement, vous êtes spirituel.
D. Dans la mesure où vous savez que l’argent n’est pas l’approvisionnement, que l’argent est seulement l’une des formes que prend l’approvisionnement pour notre usage temporaire, au moment où vous le savez, vous êtes spirituel.
E. A l’instant où vous savez que Dieu est l’Infini – LE SEUL POUVOIR – alors vous êtes spirituel. Mais vous ne pouvez pas le sentir. Vous pouvez l’être, vous pouvez en faire l’expérience, mais pas le sentir., Ne tentez pas de faire une expérience émotionnelle de ceci et n’essayez pas de vous sentir spirituel ou mystique. N’essayez pas de sentir quoi que ce soit, soyez-le, tout simplement.

IX. Dans cette salle, la réalisation de ces principes commence instantanément à opérer comme influence libératrice dans votre conscience, mais elle ne vous guérit pas de tout. Elle ne vous enrichit pas et elle n’améliore pas votre moralité.

A. Elle brise le sens mesmérique et elle vous laisse en tant que l’être spirituel, l’être harmonieux que vous êtes naturellement.
B. Chaque sensation de limitation ou de discorde, chaque trait de caractère erroné n’est rien de plus qu’un sentiment faux qui s’agrippe à nous. A l’instant où cet « un avec Dieu » commence à réaliser le pouvoir unique et le non-pouvoir de ce sens mesmérique, un sentiment de liberté s’installe : vous êtes toujours la même personne, mais à présent vous êtes libre.
LA TOTALITE DE LA CHOSE RESIDE DANS LA DESHYPNOTISATION
Cette question m’était souvent posée – comment brisez-vous cette hypnose ? Comment brisez-vous ce sens mesmérique ? C’est le résultat d’années de méditation et de m’être presque brisé le cœur à essayer de percer ce secret.
Il m’a finalement été révélé que la voie pour briser l’hypnose était de savoir qu’elle n’était pas pouvoir. C’est la seule manière d’y arriver ; et à partir de ce moment, cela a été la pratique et la fonction de mon travail.
N’essayez pas de briser l’hypnose, n’essayez pas de libérer quiconque d’être hypnotisé, mais sachez que l’hypnose elle-même est une activité de l’esprit charnel et que, de ce fait, elle n’a aucun pouvoir et aucune loi pour la soutenir.
L’hypnose provient du mental de l’homme ou du mental charnel. Du coup, elle n’a aucune loi pour la soutenir et elle est inopérante. Et un avec Dieu est une majorité.

X. L’autre soir, lors d’une conférence, l’orateur a posé cette question : « Si vous voyez un drapeau qui flotte, est-ce le drapeau qui est en train de flotter ou bien est-ce le vent ? » Il a dit que ce n’était ni l’un ni l’autre, que c’était le mental. L’auditoire s’est moqué de lui et l’a ridiculisé, mais ils ne savaient pas combien c’est vrai. Rien ne se passe en dehors de l’activité du mental. Rien du tout. Dès lors, s’il s’agit du Mental de Dieu, vous ne pouvez ni le changer ni l’altérer ; vous ne pouvez pas l’améliorer. Et n’essayez pas. N’essayez pas de changer la course des étoiles, du soleil, de la lune ou bien les marées. Ce sont les activités du Mental Divin, la Divine Conscience, l’Eternel Infini et Immortel, ce qui était avant qu’il y ait un être humain pour le savoir.
Vous pouvez réduire à néant tout ce qui existe en tant qu’activité du mental charnel au prorata de votre état d’éveil à ces principes. Une fois que vous savez que tout ce qui émane du mental charnel, du diable, de Satan ou de ce mental mortel est sans loi, sans Être Divin, sans présence de Dieu et sans Pouvoir de Dieu, vous avez commencé à l’annuler.
Dans votre état actuel de conscience, s’il ne cède pas la première fois que vous le reconnaissez, recommencez une centaine de fois. Parfois, il est nécessaire de le reconnaître une centaine de fois pour le briser.
Par dessus tout, souvenez-vous de ceci :
Chaque mot que je vous ai dit ce soir est la vérité absolue. Rappelez-vous aussi que cela ne fera rien pour vous, sauf dans la mesure où vous pourrez l’incorporer dans votre conscience. Utilisez consciemment ces principes dans ce que vous appelez prière, traitement ou méditation contemplative, mais en rendant ces principes actifs dans votre conscience.
Le temps viendra où vous découvrirez que ceci implique très peu d’effort humain et très peu d’effort mental. Mais cela ne viendra que si ces principes sont incorporés au-dedans de vous et qu’ils deviennent une réalité pour vous.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
gemini61



Date d'inscription : 26/10/2015
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: 12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION Joël Goldsmith   Mar 27 Oct - 8:58

Quelle bénédiction d'avoir accès à cet enseignement libérateur!
Encore un immense MERCI Orion pour vous êtes donné le mal de transcrire ces pages pour les faire connaitre au monde
MERVEILLEUX !!! cheers
Très belle journée à tous et toutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: 12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION Joël Goldsmith   Mar 27 Oct - 11:38

Re- bonjour Gemini,

Je vous remercie et votre satisfaction est la plus belle récompense cela m'encourage à accélérer la diffusion de ces textes importants surtout en ces moments si troublés. Je n'ai aucun mérite car c'est pour moi un privilège de pouvoir les diffuser à mon petit niveau.

Très belle journée à vous.

Daniel

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION Joël Goldsmith   Aujourd'hui à 15:25

Revenir en haut Aller en bas
 
12ème Leçon LA MISE EN APPLICATION Joël Goldsmith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Application gemrcn
» Les esprits servants et mise en garde sur l'évocation
» je tente javel dilué en application
» Aide technique sur la mise en forme de vos posts
» Garabandal Mise au point 4 janvier 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: