AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Franck Mourier, l’homme qui devinait les chevaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Franck Mourier, l’homme qui devinait les chevaux   Mer 15 Avr - 20:37

Franck Mourier, sélectionneur et entraîneur mondial de chevaux de course, travaille avec la seule méthode qui vaille pour lui : son intuition.





Franck Mourier est passé au fil de sa carrière de sélectionneur mondial de chevaux de course, d’une méthode rationnelle à une méthode intuitive.

Lorsque j’ai rencontré Frank Mourier, je savais peu de choses sur lui. Qu’il était spécialiste des chevaux de course, et surtout, qu’il était connu dans le milieu pour son intuition fulgurante. Les ingrédients d’une interview prometteuse pour les besoins de mon livre* étaient réunis. Nous nous rencontrâmes dans un café parisien, aussi déserté que cosy, par un matin humide et gris. Le cadre tristounet fit rapidement place à la passion de ses propos et de notre échange. J’avais devant moi un pur intuitif, qui, s’il ne murmurait à l’oreille des chevaux, se servait de son instinct pour les sentir, les choisir, les faire grandir et les emmener au plus haut niveau.

Il choisit un yearling -jeune cheval futur champion de course- en un seul coup d’oeil

Franck Mourier est ‘pinhooker’, métier pour le moins rare, exercé par une vingtaine de personnes dans le monde. Depuis ses haras du Kentucky et de la Floride, il sélectionne des jeunes chevaux de moins de 18 mois, -des yearlings-, et les élève pour faire d’eux de futurs champions des courses d’hippodrome, pour le compte de riche propriétaires. Il ne le dira pas, car l’homme est modeste, mais il est considéré, dans ce groupe ultra sélect, comme l’un des meilleurs spécialistes. Franck Mourier a ainsi été impliqué dans l’achat et l’entraînement de chevaux exceptionnels comme Sweet Mazarine ou M. O’Brien et a travaillé pour les plus prestigieux propriétaires de chevaux de course tel Jess Jackson.

   « Tout d’un coup, je vois un cheval et, je me sens en éveil, comme excité, alors que les journées sont épuisantes, abrutissantes. Je sais que c’est le bon, et alors je le choisis sans me poser plus de questions », Franck Mourier.

Franck Mourier choisit ses chevaux à l’intuition. Quelques secondes lui suffisent pour déterminer s’il a face à lui une graine de champion ou pas. Une rapidité de choix essentielle : lors des phases de sélection, qui se déroulent aux Etats-Unis, en Angleterre, en Irlande et au Canada, il voit défiler devant lui 300 yearlings par jour… Et ce, pendant trois mois d’affilée. Il « auditionne » au total près de 15 000 chevaux. Parmi eux, vingt chevaux à peine retiendront son attention. Et parmi ceux-là, deux ou trois se distingueront sur les hippodromes. Comment les sélectionne-t-il, sur quels critères ? Aucun, justement. « Tout d’un coup, je vois un cheval et, je me sens en éveil, comme excité, alors que les journées sont épuisantes, abrutissantes. Je sais que c’est le bon, et alors je le choisis sans me poser plus de questions », explique le pinhooker.Une méthode ultra rapide, instinctive, reposant comme il le confie lui-même sur « l’intelligence de l’inconscient »,  mais qui n’a pas toujours été sa manière de procéder. Loin de là…
Franck Mourier, ici en compagnie de jeunes cavaliers et cavalières, possède deux haras, l'un dans le Kentucky et l'autre en Floride, où il élève les futurs champions des courses d'hippodrome. Intuition livre isabelle fontaine

Franck Mourier,  possède deux haras, l’un dans le Kentucky et l’autre en Floride, où il élève les futurs champions des courses d’hippodrome.

   « Le plus important, c’est l’instinct de l’entrepreneur », lui confie un jour Albert Artiaco, patron fondateur d’Ecco

Passionné par l’univers des chevaux depuis l’âge de six ans, Franck Mourier étudie  la physiologie des chevaux à l’effort à l’Université Claude Bernard, à Lyon. Le thème de sa thèse de recherche de DEA est pointu : il établit un modèle de sélection mathématique des meilleurs pur-sang basé sur des corrélations paramètres/aptitudes. De ce travail de recherche ressort une méthode que Franck Mourier applique lors de ses premières années d’entraîneur. Pour choisir un cheval, il passe au crible des centaines de critères, calcule, compare, accumule notes, remarques, explications. Une rencontre décisive le fait basculer. Albert Artiaco, fondateur d’Ecco, propriétaire de chevaux pour le compte duquel il travaille, lui confie un jour : « Le plus important, c’est l’instinct de l’entrepreneur ». Franck Mourier est interpellé, et commence à percevoir les écueils et les limites et de sa démarche ultra rationnelle.

D’une méthode ultra rationnelle à une méthode purement intuitive

Son changement d’approche ne satisfait pas tout le monde. On lui demande de s’expliquer. Pourquoi choisit-il tel yearling, qui coûte la bagatelle de 40 000 dollars, et pas tel autre ? Sur quels critères ? Comme tous les intuitifs, Franck Mourier a toutes les difficultés du monde  à se justifier. Il sait, mais il ne sait pas comment il sait. « Le plus important, c’est l’envie de gagner du cheval, mais ça, ça se sent, ça ne peut pas s’expliquer». Puis, le succès venant, on lui lâche la bride. Sa méthode intuitive fait ses preuves, et s’impose donc naturellement.

« Toute ma vie est orientée vers la passion, la compréhension, la pratique et la découverte des chevaux »  explique le pinhooker qui tient ainsi à souligner que son intuition repose sur une sérieuse expertise. Il passe des journées à lire, se documenter, fouiller dans les vieux livres de la bibliothèque spécialisée de Lexington, insatiable, à la recherche  de nouvelles connaissances. « Mon intuition est ma meilleure alliée, alors je prends soin d’elle, je veille à la nourrir d’un minimum de matière. » Franck Mourier confie vivre reclus, sans mail et sans téléphone portable, allant courir pour maintenir sa forme physique, se consacrant tout entier à sa passion des chevaux. « Une vie qui peut paraître austère ou monastique aux autres, mais qui m’est nécessaire pour me connecter à mon intuition ».

   « Toute ma vie est orientée vers la passion, la compréhension, la pratique et la découverte des chevaux » Franck Mourier

Une amie psychologue lui adresse un jour une lettre, il y a une dizaine d’années, après l’avoir vu travailler dans l’un de ses haras. Elle est impressionnée, et lui explique qu’il est un intuitif et que cela fait partie de son évolution. Franck Mourier s’étonne et lui répond qu’il ne comprend absolument pas ce qu’elle veut dire. « J’étais vraiment surpris, comme si elle parlait de quelqu’un d’autre. J’ai mis du temps à réaliser et comprendre que je fonctionnais de cette façon, en lien avec mon inconscient. Maintenant, je sais. J’ai compris. Mon amie  avait bien vu».

Isabelle Fontaine
www.histoiredintuition.com

http://histoiredintuition.com/2014/02/25/franck-mourier-homme-devinait-chevaux-intuition-livre-isabelle-fontaine/

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Franck Mourier, l’homme qui devinait les chevaux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Equilibre et grandeur de l'homme
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?
» Le "salam" entre homme et femme
» L homme qui créa la vie artificiellement avec simplement de l' eau et de l' électricité .
» Enterrement des morts: preuve de l'esprit chez l'homme?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Intuition-
Sauter vers: