AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Le conscient L’inconscient Le subconscient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Le conscient L’inconscient Le subconscient   Mer 29 Oct - 18:01



1. Le conscient

C’est l’état dans lequel le sujet assimile la connaissance et l’expérience. Il correspond à ce dont le sujet se souvient, à ce qu’il sait et à sa capacité de percevoir par les canaux multi-sensoriels. La vie psychique consciente : « Elle perçoit, traite et interprète la réalité à partir des données issues de l’inconscient de façon immédiate et volontaire. En fait, elle représente cette captivante connaissance de soi ; la connaissance d’être éveillé à soi-même, à la réalité, à sa prise en charge, à sa reconnaissance, à son acceptation, à son essence, etc. (…) Nos facultés psychiques nous donnent une capacité d’adaptation aux événements qui vise à assurer notre survie par des réactions défensives. Parfois, certains phénomènes dissimulés dans l’inconscient créent des blocages. Ces derniers nous empêchent d’approfondir nos connaissances et de démystifier ce qui est présent en nous. (…) Il nous conduit vers la connaissance de soi et nous procure un accès direct à notre monde émotionnel. Le conscient se charge de tout ce qui rationnel, logique, analytique, abstrait et verbal. Nous l’utilisons pour toutes les tâches quotidiennes. Il permet de décider, réfléchir, comparer, supposer, raisonner, analyser, synthétiser et choisir des activités ou des actes. »Olivier Lockhert[1], pour sa part, résume ainsi ce concept: « La conscience est l’état d’être et de perception dans lequel nous vivons habituellement. »

2. L’inconscient
C’est l’ensemble des processus qui agissent sur le comportement du sujet, mais hors de portée de son champ de conscience. Il correspond à ce que le sujet ne sait pas, ne perçoit pas et ce qui est également conservé dans sa mémoire. La vie psychique inconsciente : « L’inconscient, qui est intemporel, se soustrait à toute logique intrinsèque ou extrinsèque. Il est pluridimensionnel parce qu’il se construit par des associations de réalités psychiques actives qui échappent à la conscience et qui ne sont pas basées sur des liens logiques. L’inconscient nous apparaît comme irrationnel parce qu’il déclenche dans notre conscience (donc dans le présent) des sentiments, des images et des messages qui correspondent à des expériences passées. Mais même s’il est irrationnel, l’inconscient amène à la conscience, de façon ordonnée et structurée, de l’information dont nous avons besoin pour fonctionner. Nous pourrions dire que nos motivations, nos sentiments et nos pulsions sont inconscients puisqu’ils n’obéissent à aucun contrôle conscient.(…) On peut se représenter l’inconscient comme une forme de puissance énergétique qui n’est pas reliée à une finalité. C’est un outil puissant pour approfondir la connaissance de soi et pour engager un processus de guérison émotionnel et psychologique. (…) Il est en quelque sorte la carte imprimée de toutes nos expériences antérieures et recèle une capacité de stockage qui dépasse notre conscience. Cette source de savoir est d’une importance capitale pour l’accomplissement de soi et permet, dans certains cas, d’engager un processus de guérison émotionnel et psychologique ». D’après Louis Fèvre, Chantalle Servais et Gustavo Soto[2], il existe « deux inconscients » (…) Le premier inconscient est constitué d’automatismes physiologiques et psychiques, des ancrages qui ont créé des enchaînements d’affects et de processus mentaux, du contenu caché de notre mémoire, de nos croyances et de nos valeurs ».Il mémorise les souvenirs connus ou enfouis, les blessures, les apprentissages, les compétences, les savoirs, les sentiments refoulés souvent cachés au tréfonds de l’inconscient. On peut dire qu’il est le réservoir qui stocke toutes les informations. L’inconscient influence constamment le comportement et l’expérience, il ne raisonne pas, il est aux ordres du conscient. C’est la partie iceberg qui est immergée. Elle contient le pôle pulsionnel de la personnalité dirigé par le principe du plaisir. Il comporte aussi les processus qui, par les mécanismes de refoulement, sont maintenus hors de la conscience. Il est aussi le berceau des mécanismes de défense et le réservoir de solutions pour résoudre les difficultés[3]. (Le second inconscient, nous l’appelons le subconscient.



3. Le subconscient
Louis Fèvre, Chantalle Servais et Gustavo Soto[4] parle du « second inconscient » (subconscient) en ces termes : « Le second inconscient », très informé sur notre structuration personnelle, sur notre être psycho-physiologique dans sa totalité, est assez fin pour comprendre ce qui se joue dans les relations conscient-inconscient. Ce superviseur ou cet archiviste, que l’on peut nommer Sage, Guide, Esprit profond…, sait tout ou beaucoup, mais assiste en spectateur à nos débats et à nos expériences. Il n’intervient que pour nous protéger d’un danger dont il mesure l’importance, ou alors si nous le lui demandons. Il peut faire bien des choses « à notre place », pourvu que nous ayons obtenu son consentement, telles que procéder à la restructuration de nos bassins d’attraction. Il cherche la contribution de nos ressources conscientes et constitue pour nous, jusqu’à un certain point, un allié ».Tandis que l’inconscient peut être éveillé et devenir conscient, le subconscient quant à lui, est un superviseur qui répond aux ordres donnés. On peut voir une similitude entre sa tâche et celle d’un ordinateur central. La différence essentielle entre l’inconscient et le subconscient est que l’inconscient peut être éveillé et devenir conscient. La vie psychique subconsciente : Le subconscient ne nous trompe jamais contrairement au conscient. Nous avons représenté l’usage du subconscient par l’image d’une éponge. Pourquoi une éponge ? Parce que ses propriétés sont utiles à la compréhension : l’absorption et la rétention. En effet, elle absorbe et retient les liquides. À partir de notre naissance, le subconscient va tout absorber, tout stocker dans cette éponge, unique à chacun. Le subconscient se trouve en dessous du seuil de la conscience et de l’inconscience, c’est une espèce de pilote automatique. C’est la partie du cerveau qui englobe tout ce qui est inconscient, spontané, non-verbal. Il est le siège de l’instinct de survie et de l’intuition. Nous l’utilisons sans nous en rendre compte. Il régularise les fonctions biologiques comme le système immunitaire, la respiration, etc. Nous pouvons dire que le conscient déverse ses informations dans le réservoir de l’inconscient et que le subconscient en est l’éponge. En effet, il absorbe tout et il est là, disponible, à votre service. De minute en minute, jour après jour, expérience après expérience, il va modeler la trame de son « vrai Moi ». Il a été établi que le subconscient contrôle, par l’intermédiaire du système nerveux végétatif et ses interrelations avec le système cérébro-spinal, toute la physiologie et l’automatisme du corps humain[5]Le subconscient est à notre emploi, il exécute sans réfléchir, sans discernement. Il est relié à l’hypothalamus. Il émet des ordres simples, des directives précises et des images, d’où le principe de suggestion basé sur une idée (ex : arrêter de ronger ses ongles). C’est aussi à cette partie que l’on s’adresse lorsque le sujet est en état d’hypnose.

Voici une traduction d’un texte de Margaret E. White, donnant une excellente définition du subconscient :
Je suis très accommodant
Je ne pose pas de questions.
J’accepte tout ce que tu me donnes.
Je ne fais que ce que l’on me dit de faire.
Je n’ai pas la prétention de changer ce que tu penses, dis ou fais; j’emmagasine tout dans un ordre parfait rapidement et efficacement, et alors je te retourne le fruit de ce que tu as semé en moi.
Quelquefois tu me nommes mémoire.
Je suis le réservoir dans lequel se brasse tout ce que ton cœur ou ton esprit a choisi d’y déposer.
Je travaille jour et nuit; je ne me repose jamais et rien ne peut m’empêcher d’être actif.
Les pensées que tu m’envoies sont catégorisées et classées et mon système de classement n’échoue jamais.
Je suis vraiment le serviteur qui exécute tes ordres sans hésitation ni critique.
Je coopère lorsque tu me dis que tu es «ceci» ou «cela» et j’agis comme tel.
Je suis conforme à l’image que tu as de toi-même.
Puisque je ne pense pas, n’argumente pas, ne juge pas, n’analyse pas, ne questionne ni ne prends aucune décision, j’accepte facilement les impressions.
Je te demande de «sélectionner» ce que tu m’envoies; mes classeurs sont confus; c’est-à-dire que je te demande de supprimer les choses que tu ne désires pas en retour.
Quel est mon nom? Ah! Je pensais que tu le savais!
Je suis ton subconscient.

[1] LOCKHERT, Olivier. Hypnose, IFHE Éditions, 2001-2003, 2e édition, Paris, page 22.
[2] FÈVRE, Louis, Chantalle SERVAIS, Gustavo SOTO. Guide du praticien en PNL, Lyon, Éditons Chronique Sociale, 1997, 344 pages.
[3] Tiré et adapté de www.rvd-psychologue.com/conscient­inconscient.php3, 25 août 2006.
[4] FÈVRE, Louis, Chantalle SERVAIS, Gustavo SOTO. Guide du praticien en PNL, Lyon, Éditons Chronique Sociale, 1997, page 27.
[5] PAGEAU, Paul. Tous les secrets de l’hypnose, Montréal, Éditions du Jour, 1966, 141 pages.

http://www.academiehypnose.com/les-niveaux-de-conscience/

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Le conscient L’inconscient Le subconscient
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je suis spécial(e),il faut que j'en soi conscient(e)
» Qu’est-ce au juste le subconscient
» [Info] La maitrise du subconscient
» Le subconscient???
» Hypnose et subconscient

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Appréhender la vie autrement-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: