AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un livre essentiel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Un livre essentiel.   Lun 20 Oct - 13:33









Les rêves et la mort

Les rêves et la mort de Marie Louise von Franz Marie Louise von Franz indique que le seul objet de ce livre est "de répondre à la question : que dit l'inconscient, que dit l'univers instinctuel d'un être humain confronté à la réalité d'une mort prochaine ?"
Quatre thèmes sous-tendent cet ouvrage

   Les expériences de la mort et les rêves de mort des hommes d'aujourd'hui.
   Les idées fondamentales de la psychologie jungienne sur le déroulement de la seconde moitié de la vie et sur la mort.
   La psychologie de la mort et de la résurrection dans la tradition alchimique occidentale.
   Certains aspects de la recherche parapsychologique.

Interview de Marie Louise von Franz

Marie Louise von Franz s'exprime sur les ondes de France Culture alors que son livre "Les rêve et la mort" vient de paraître, voici un extrait :

Cet extrait d'interview figure dans le CD no II,
La quête du sens, Marie Louise von Franz


"C'était naturel pour moi de me dire, après tout ce qu'on a dit de la mort — il y a une vie après la mort, il n'y a pas de vie après la mort —, après toute la littérature que nous avons maintenant sur la mort, de me dire :

   Pourquoi est-ce que personne ne regarde les rêves ?
   Qu'est-ce que les rêves disent de la mort ?

Et, quand j'ai connu Jung, je savais que Jung était très intéressé par les rêves qui s'occupent de la mort, de sa propre mort (de la mort du rêveur), mais aussi de la mort des gens de l'entourage. Et nous voyons, si nous analysons des gens, que les rêves prennent très sérieusement en compte la mort. Et souvent on peut prévoir la mort immédiate.

CD La quête du sens J'ai même, dans mon livre, le cas d'un médecin qui a eu un rêve initiatique dans l'analyse. C'était un homme encore relativement jeune, dans la cinquantaine, et le rêve prédit qu'il va mourir. Je ne le lui ai naturellement pas dit, mais j'ai pris note dans ma tête, je me suis dit : « Mon Dieu, il n'y a pas de futur, c'est fatal. » Et vraiment, après quelque temps, il est mort d'une grippe, tout à fait soudainement. Donc d'une infection qu'il n'avait pas encore. Ce n'était pas comme s'il avait déjà eu un cancer secret que personne ne connaissait.

Donc l'inconscient sait le futur, le prédit parfois dans les rêves, et c'est pour ça que nous nous tournons vers les rêves.

Alors je me suis dit : « Qu'est-ce que la nature... » Au lieu d'avoir une opinion, qu'elle soit religieuse ou athée ou matérialiste, au lieu de dire qu'avec la mort tout est fini, ou de dire qu'il y a une vie future après la mort, j'ai mis toutes ces disputes de côté pour me dire :

   Qu'est-ce que la nature nous dit de la mort ?
   Qu'est-ce que les faits relatés dans les rêves nous disent de ça ?

Et là, j'ai découvert — et ça confirme ce que Jung a dit oralement et qu'il a aussi exprimé dans des lettres, mais qu'il n'a pas tellement dit dans ses écrits officiels — que l'inconscient croit en une vie future, que les rêves pointent tous vers une continuation de la vie."
Se familiariser avec la possibilité de mourir

"Jung a donc eu raison d'insister sur le fait que, pour une personne qui vieillit, il est très important « de se familiariser précisément avec la possibilité de mourir. Une inéluctable interrogation se pose à lui et il lui faudrait y répondre. A cette fin, il devrait pouvoir disposer d'un mythe de la mort, car la raison ne lui offre rien que la fosse obscure dans laquelle il est sur le point d'entrer. Le mythe — poursuit Jung — pourrait mettre sous ses yeux d'autres images, des images secourables et enrichissantes de la vie au pays des morts. Qu'il y croie ou qu'il leur accorde seulement quelque crédit, il a en cela autant raison ou tort que celui qui n'y croit pas. Mais tandis que celui qui nie s'avance vers le néant, celui qui obéit à l'archétype suit les traces de la vie jusqu'à la mort. Certes l'un et l'autre sont dans l'incertitude, mais l'un va à l'encontre de son instinct tandis que l'autre marche avec lui, ce qui constitue une différence et un avantage d'importance en faveur du second » (C.G. Jung, Ma Vie page 348)".
La mort n'a qu'une importance relative pour le psychisme inconscient

"L'analyse d'hommes et de femmes d'un certain âge fait apparaître dans leurs rêves une grande richesse de symboles, car ces personnes se préparent intérieurement à la mort qui approche. De fait, et C.G. Jung a insisté sur ce point, il est incontestable que la mort, en tant que fin abrupte du corps, n'a qu'une importance relative pour le psychisme inconscient. Tout se passe comme si la vie de l'âme, ou le processus d'individuation de chacun, se poursuivait normalement. Mais on trouvera aussi dans ce livre de nombreux rêves qui annoncent symboliquement la fin corporelle et qui insistent, très explicitement, sur la poursuite de la vie post mortem."
Le processus d'individuation est une préparation à la mort

"Le processus d'individuation est, littéralement, une préparation à la mort. En fait, rêves de mort et rêves d'individuation ne se distinguent en rien les uns des autres dans leur symbolisme archétypique". L'auteur ajoute "plus un homme aura accepté de prendre conscience de ce combat des contraires en lui avant même l'approche de la mort, plus grande sera sans doute son espérance de connaître une fin apaisée". Elle poursuit "En fait, notre expérience des rêves offre rarement une image lumineuse de l'au-delà, et les scènes que nous voyons en rêve sont souvent angoissantes. Ce qui me semble décisif, c'est donc le degré de maturité d'un être humain avant sa mort: en d'autres termes, le fait que cet être, homme ou femme, ait trouvé ou non une relation avec son Soi".
La mort : transformation et continuation du processus vital

Marie Louise von Franz conclut "Les rêves de personnes confrontées à la mort montrent tous que l'inconscient, c'est à dire notre monde instinctif, ne prépare pas la conscience à une fin totale, mais bien plutôt à une transformation et donc à un mode de continuation du processus vital que notre conscience ordinaire ne nous permet pas de saisir". L'auteur ajoute : "La grande incertitude demeure, celle que ressentent aujourd'hui, consciemment ou non, un très grand nombre d'hommes devant la mort, et l'on en viendrait presque à envier ceux qui regardent venir la mort solidement ancrés dans leur foi !"
Sommaire de l'ouvrage

   Avant-propos & introduction

   Le « secret » du cadavre et le « tombeau d'Osiris »

   La végétation : l'arbre, l'herbe, le grain, la fleur

   Le premier mariage dans la mort

   Le sombre chemin de la naissance et 1'« esprit de découragement »

   La mort considérée comme « l'autre », effrayant ou secourable

   La traversée du feu et de l'eau

   Le sacrifice, ou « élaboration », du corps ancien

   L'identité variable du moi, les âmes multiples et leur « fixation » dans le « fruit »

   La véritable résurrection considérée comme la réunion des éléments séparés, unis à nouveau dans la « pierre »

   Le corps subtil et ses variantes

   Une hypothèse nouvelle de Jung

   Conclusion, notes, bibliographie et index


http://www.cgjung.net/mlvf/oeuvre/les-reves-et-la-mort.htm

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Un livre essentiel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [livre]:L'essentiel de la médecine générale pour le chirurgien dentiste pdf gratuit
» Le livre du jour : Debout les passionnés du Christ du père Zanotti Sorkine
» site et livre (Immunologie)
» VENTE DE LIVRES POUR PREMIÈRES ET TERMINALES
» Le livre d'Enoch

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Partages-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: