AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Psychologie Cosmique: Les extraterrestres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Psychologie Cosmique: Les extraterrestres   Dim 23 Mar - 20:16


Psychologie Cosmique

25-11-90

Les extraterrestres


Maintenant je voudrais terminer sur la question qui revient assez souvent ces temps-ci et qui concerne les ovnis ou la présence d’extraterrestres. Dans d’autres contacts j’en ai abondamment parlé, mais puisqu’on me repose la question si souvent, je voudrais ajouter un petit chapitre.

Je voudrais que l’on cesse d’imaginer l’extraterrestre comme étant soit le seigneur sauveur, soit l’envahisseur venu du ciel. Lorsque l’on est en spiritualité animé de désirs, on va en même temps espérer Dieu et avoir peur du diable et on va voir dans le phénomène extraterrestre, soit espérer voir l’avatar sortir d’une soucoupe, soit en redouter le diable. Et ainsi, on ne sait plus s’il faut faire une pelouse pour attendre les bons extraterrestres, ou blinder sa maison pour se défendre contre les méchants. Dans le cas où il y aurait les bons et les mauvais, on se prépare deux maisons. Un espace très confiant et aérée où l’on accueillera tout vêtu de blanc ces angelots venus de l’espace et un bunker au sous-sol avec armure et lance-flammes au cas où ce sont les mauvais qui débarquent.

Quel comportement adopter?
Quelle pensée juste développer?

Pour aborder correctement le sujet sur la vie extraterrestre, du passage d’extraterrestres, il faut d’abord se dépouiller de notre corps des désirs. Si l’on ne se dépouille pas avant tout de ses désirs, de cette vibration, on va créer toutes sortes de fantasmes et on sera ou élancé vers la soucoupe, ou on sera terrorisé par l’envahisseur. On va transposer donc sur le phénomène ovni tout ce qui est à l’intérieur de soi comme autant la peur du diable que l’attente du bon dieu. C’est donc une affaire très privée, cela n’a rien à avoir avec les extraterrestres. C’est en moi, ce que je pense est en moi, si j’ai peur c’est en moi, si j’ai confiance c’est en moi.

Et moi je te dis :
Qu’est-ce que cela peut te faire ?
Les oiseaux passent et tu n’en fais pas toute une histoire, et pourtant ils sont très extraterrestres par rapport à toi.
Est-ce que tu as des plumes ?
Est-ce que tu as un bec ?
Est-ce que tu fais couic, couic le matin ?

Non ! Donc un oiseau, puisqu’il est très différent de toi, est tout aussi extraterrestre que quelqu’un qui viendrait de Sirius, de Mars, ou je ne sais trop où.

Encore une remarque.
Lorsque tu es en présence d’un ami très différent de toi, de par sa philosophie, son comportement, ses émotions, tu peux aussi le considérer comme extraterrestre, ou bien tu peux te considérer toi-même comme un extraterrestre. C’est ce que tu feras le plus souvent, parce que tout le monde a envie de changer de peau. Personne ne se supporte vraiment, personne n’aime sa figure, personne n’aime cette dimension trop humaine et trop terrestre. Alors on va se vouloir extraterrestre, ou l’on voudra la réalité extraterrestre, parce que c’est un autre voyage, une autre façon de se construire une autre réalité. Mais cette réalité-là n’est qu’un rêve.

Qu’est-ce que cela peut te faire ?
Extraterrestre ou pas, soucoupe ou pas, qu´elle vienne du ciel ou qu’elle rentre dans la terre, qu’elle sorte de l’océan ou qu’elle y retourne.
Qu’est-ce que cela peut te faire ?

Lorsque tu es un Africain et que tu vois un Boeing 747 passer, est-ce que ce n’est pas extraterrestre ça? Ou lorsque tu es un paysan et que tu vois arriver un grand financier de Wall Street, parce qu’il vient d’acheter le chalet tout près de ton champ et que tu l’entends faire des remarques sur la manipulation de l’argent, est-ce que ce n’est pas extraterrestre ça ?

Si je te fais ces remarques, c’est pour te faire sentir à quel point dans le phénomène extraterrestre tu cherches la différence et je te renvoie à toutes les différences qui existent déjà sur terre. Pour un paysan, le financier de Wall Street c’est quelque chose d’extraterrestre, car c’est très différent. Le financier éprouvera exactement la même sensation de dépaysement, la même sensation d’être dans un autre monde, lorsqu’il écoutera parler cet homme.
De la même manière lorsqu’un oiseau te regarde avec tous tes problèmes, avec toute la technologie que tu fabriques, il a lui aussi l’impression d’être face à un extraterrestre, parce que tu es très différent de lui.

Ce que je veux donc te faire sentir de la pointe du cœur, c’est que s’il y a phénomène extraterrestre, phénomène mental, phénomène émotionnel, c’est parce que l’homme est à l’affût de toutes les différences. Ces différences qu’il cherche comme autant de prétextes pour prolonger son rêve, ou pour prolonger sa peur, ou pour faire un bon voyage, pour sortir de la grisaille, sortir du quotidien.

Mais l’extraterrestre d’aujourd’hui, c’est ce que tu seras toi demain. Il n’y a donc pas de différence. Tu n’as donc plus aucune raison d’aimer, d’attendre, de chercher, ou de craindre les extraterrestres. Puisque ce qu’ils sont aujourd’hui c’est ce que tu seras toi demain. C’est exactement l’image que tu auras demain, la technologie que tu auras demain, le langage, le mental que tu auras demain. S’il n’y a donc plus d’attrait, il n’y a donc plus de phénomène. Il y a tout simplement la vie qui existe partout et qui comme le pollen se répand de planète en planète. Le pollen des fleurs voyage de continent en continent. Parfois pour voyager le pollen va se fixer sur le dos des abeilles, sur le dos de tous les insectes, sur le dos même des oiseaux et ce n’est pas pour cela qu’on les prend pour des soucoupes volantes. Ce sont eux qui transportent le pollen.

De la même manière la vie qui est partout et qui est comme un pollen, de temps en temps prend des véhicules dont la technologie t’échappe aujourd’hui. Mais il n’y a rien en cela qui puisse t’émerveiller ou t’apeurer.

Chaque fois que tu as en toi le sentiment du merveilleux, de l’extraordinaire, ou chaque fois qu’il a création d’une émotion, d’un genre de chose à laquelle tu ne t’attendais pas, il faut que tu te méfies tout de suite de la pensée qui va suivre, parce qu’elle sera forcément une pensée de fuite, un fantasme, une création, un voyage.

Chaque fois qu’on éprouve une émotion à laquelle on n’est pas habitué, il va donc y avoir une pensée qui elle aussi va nous échapper. Sitôt que l’on conçoit le phénomène extraterrestre, le phénomène ovni qui n’est pas quelque chose de rependu dans la culture générale, l’émotion que cette information va susciter sera une émotion différente, une émotion face à laquelle on est tout neuf, tout jeune et naïf. Et la pensée que créera cette émotion, la pensée dans laquelle on sera induit immédiatement sera donc une pensée que l’on ne contrôlera pas.

C’est pour cela que sur le phénomène extraterrestre il y a tant de constructions de fantasmes, de projections. On attend autant le messie que le diable. Et l’on voit des individus construire des maisons, des ambassades, pour accueillir les extraterrestres. On voit des individus se vêtir comme ils supposent que les extraterrestres s’habillent, afin qu’ils soient reconnaissables.

Ce que je veux t’expliquer c’est que puisque la chose n’est pas un point de la culture, l’émotion qui sera créé en toi, sera une émotion qui n’appartient pas non plus à ton répertoire quotidien d’émotions. Cette émotion va te dépasser et la pensée va te dépasser aussi.

Ce que je veux dire donc, c’est que tu n’es pas un idiot, ou une imbécile si tu t’es senti envahi par soit l’envahisseur extraterrestre, ou l’avatar extraterrestre. C’est normal, parce que cette émotion était neuve en toi. Tu n’avais pas l’habitude de négocier avec son impact, sa vibration et avec la logique de la pensée que cela allait construire.

Comment vas-tu faire maintenant pour apprécier justement non seulement le phénomène extraterrestre, mais la présence extraterrestre ?

Tu vas d’abord exorciser le merveilleux, comme exorciser toute crainte et tu vas contempler le concept simple que la vie est partout. Que la vie est un grain de pollen et que ce pollen peut se déplacer sur les ailes des oiseaux, que ce soit des oiseaux de fer, des oiseaux de feu, ou des oiseaux de plumes.

À partir du moment où tu conçois que la vie est partout et qu’elle peut voyager, il n’y a là aucun merveilleux, parce que demain c’est toi qui voyageras.

Autrefois il y avait un merveilleux extraordinaire à se rendre aux Amériques, aux Indes, comme on disait. C’était l’émotion qui aujourd’hui participe à l’émotion du phénomène extraterrestre, c’est la même émotion. Tiens voilà un continent que je ne connais pas, je vais visiter ce continent inconnu, cet Eldorado, c’est merveilleux, c’est magnifique. Et on voyait l’aura astrale de l’individu se dilater, s’intensifier énormément par excitation et en même temps par curiosité et par quête du divin. Parce qu’en fait, chaque fois qu’un homme utilise tous les prétextes du merveilleux, ou d’une réalité qui est à consonance merveilleuse, parce qu’on n’est pas habitué, c’est avant tout parce qu’il cherche Dieu, il cherche le Graal.

Ce qui fait que la soucoupe est un mythe si grand, même si la soucoupe est une réalité, mais ce qui fait qu’elle devient aussi un mythe et un mythe si persistant, c’est parce que l’homme projette dans la soucoupe le Graal.

Essayons d’analyser l’impact de la soucoupe et de son symbole dans la psychologie de l’homme : la soucoupe vient de l’espace, la soucoupe est une inconnue. On ne sait pas d’où elle vient, comment elle est fabriquée, on ne sait pas qui la conduit, qui est dedans, on ne sait pas où elle va, pourquoi elle vient. On ne l’a même pas vue, on en a entendu parler.

Ce qui correspond tout à fait à tous les critères qui dorment dans la conscience collective de l’humanité à propos de Dieu.
Dieu vient de l’Univers donc de l’espace. On ne sait pas de quoi il est fait, s’il est une personne, s’il est un état, s’il est vraiment partout, s’il existe quelque part précisément, si on peut l’approcher, ou s’il est complètement évanouissant. On ne sait pas quand il va venir, on ne sait pas pourquoi il ne vient pas, ou pourquoi il viendra. Quand il viendra ?

Il est entouré de mystères, comme la soucoupe. Mais ce que l’on sait surtout, c’est que l’on compte sur lui, mais on ne l’a jamais vu non plus. On sait simplement que certains l’ont rencontré, mais on n’a même pas rencontré ceux qui l’ont rencontré. On n’a entendu que les « on-dit », les bavardages, et il n’y a rien qui peut mieux construire un mythe que les bavardages. Les bavardages de celui qui répète, celui qui répète, celui qui répète, celui qui a dit...

Dieu est devenu un mythe pour la même raison, parce qu’on ne le voit pas, parce qu’il est dans l’espace, on ne sait pas quand, on ne sait pas comment. Et il y a ceux qui confirment sa vie, son existence parce qu’ils l’ont rencontré, mais depuis des âges, nous n’avons plus que la parole de celui qui répète, celui qui répète, celui qui répète, celui qui a dit.

Il y a donc dans l’inconscience humaine superposition immédiate. Celui qui est quelque peu sensible à accepter la vie comme pouvant être ailleurs, comme pouvant se développer sur d’autres planètes, donc celui pour qui la réalité extraterrestre est une réalité. Celui-là va superposer immédiatement la réalité extraterrestre et sa quête, parce que ce sont les mêmes symboles, c’est la même ambiance qui plane autour.
Et c’est pourquoi on voit des individus s’orienter vers les extraterrestres de façon excessive, en pensant qu’ils sont la race de Dieu, ou bien que Dieu ou le Messie viendra de cette provenance extraterrestre. Et de la même manière, ceux qui dans le fond ne sont pas religieux, ont les mêmes peurs que les bigots, ceux-là se mettent à craindre la présence extraterrestre, parce qu’en fait au fond d’eux-mêmes ils craignent le diable, plus que ce qu’ils attendent le bon Dieu. De nouveau superposition et c’est ainsi que l’extraterrestre devient l’indésirable.

Quand est-il en fait des extraterrestres, parce que malgré de tout ce que je t’ai dit, ton esprit ne sera tranquille que si je te dis :
« Écoute ceux qui sont jaunes ils sont bons, ceux qui sont verts sont mauvais. »
(Rires dans la salle)
Je connais tellement ton mental...

Si j’étais vois-tu un guide qui voudrait préserver à tout prix la sagesse, donc qui viserait à développer à tout prix la sagesse en toi et pas autre chose, je ne te répondrais pas. Je te prendrais par le haut du col et je t’emmènerais à l’endroit où il y a l’extraterrestre jaune et l’extraterrestre vert. Je te laisserais tout seul avec eux pour que tu saches, pour que tu devines et pour que l’instruction ainsi acquise soit une réalité et une sagesse.

Cependant, comme je sais que tu n’auras pas la patience d’attendre soit cette intuition, soit cette expérience, tout simplement parce que cette expérience peut être ne viendra jamais vers toi, car l’extraterrestre n’est pas quelque chose d’important dans la vie. Il n’est pas prévu qu’à un tel moment initiatique l’on rencontre la question extraterrestre, alors il est fort possible que tu ne rencontres jamais ces fameux extraterrestres. Donc je vais un petit peu happer le phénomène de l’expérience en créant en toi un climat. Ce climat je vais le construire en quelques mots.

Il y a la vie extraterrestre qui passe, parce qu’elle s’instruit, parce qu’elle veut tout voir, mais celle-ci n’a pas de pouvoir sur la terre, absolument aucun pouvoir. Toutes ces intelligences nous les connaissons parfaitement parce que nous répertorions absolument toutes les influences. Non seulement les influences internes, c’est-à-dire celles créés par les hommes, mais aussi les influences externes créées par les astres, les constellations et aussi par les autres formes de vie.

Ces vies extraterrestres n’ont aucun pouvoir sur la terre, car leur fonctionnement est fortement différent du fonctionnement humain. Par le type de vie que l’on connaît sur la terre, l’homme est donc complètement protégé. Ces individus ne pourraient pas vivre sur terre, ou penser s’installer sur la terre, parce que tout simplement il y a les micro-organismes que vous vous appelez des microbes, des virus qui n’existent que pour vous, qui n’existent pas sur d’autres planètes, dans d’autres galaxies. Et comme ce sont des corps étrangers, les extraterrestres n’arriveraient pas à s’y habituer tout simplement. L’extraterrestre qui voudrait annexer la terre serait bien embêté, car il devrait vivre dans une boule pour être complètement à l’écart de tous ces micro-organismes qui auraient tôt fait de le dévorer.
Et puis il n’y a pas que les micro-organismes physiques, il y a aussi tous les micro-organismes en provenances de vos propres pensées. Vous pensez d’une manière tellement désordonnée, tellement négative, que la plupart des extraterrestres s’ils restaient longtemps ici, seraient réduits en cendres. D’ailleurs il leur est très difficile de supporter l’impact de votre pensée et c’est pour cela qu’ils ne font des atterrissages que dans des endroits forts déserts loin de la masse humaine.

Le mythe de l’extraterrestre qui met ses baskets pour aller visiter les grands magasins est un mythe qui n’existe pas. Il ne peut pas sortir de sa soucoupe, mettre les vêtements que vous portez, se joindre, se mêler à vous, sans mettre sa vie en danger. Tout simplement parce que sa nature astrale, pas forcément meilleure et plus développée que la vôtre, mais simplement différente, n’est pas prévue pour vivre le désordre que vous faites avec votre propre nature astrale. Donc même s’ils arrivaient à passer par-dessus les microbes ils seraient complètement détruits par l’impact de votre vie astrale, par l’impact de vos guerres par exemple, par l’impact de la santé des finances et de l’économie, etc.

Ce qui veut dire que ceux qui pourraient éventuellement représenter un danger, ne peuvent pas rester sur la planète. Ils ne peuvent que vite prélever quelque chose, prélever un animal, prélever des végétaux, regarder dans le fond de l’œil d’un être humain, mais vite repartir dans le milieu qui est le leur.

S’il y a donc une présence extraterrestre, c’est une présence supérieure à la vôtre. C’est ce qui permet à l’extraterrestre d’ailleurs de supporter la cohabitation avec votre nature astrale et tous les microbes. L’extraterrestre, que j’appellerais supérieur, n’est pas en fait un extraterrestre qui prend sa soucoupe et qui vient sur la terre et qui fait ses huit jours et qui repart sur sa planète. C’est avant tout un être d’une autre sphère, mais d’une sphère immatérielle plus que sphère matérielle.

Lorsque je parle de sphère, il y a tout de suite construction dans le mental l’obstacle de la matière. C’est pour cela que je vais renverser cet obstacle en sortant le mot dimension. S’il y a en fait un bon extraterrestre, ce n’est pas celui qui vient d’une autre planète, mais celui qui vient d’une autre dimension. Et il peut y avoir donc un extraterrestre qui n’est pas extraterrestre, qui est un extra-temporel tout simplement.

Un homme qui est tout à fait de la terre, qui appartient à la race de la terre, qui a fait toute son évolution sur la terre, mais qui par son évolution appartient déjà à un autre temps, au futur de la planète. Vous vous allez appeler cela des initiés, mais en fait, ce sont des extra-temporels.

Il y a une multitude de cités qui sont construites dans les cieux de la terre, que l’on appelle Shamballa, qui ne sont pas uniquement des cieux spirituels, mais votre atmosphère terrestre. Ces cités flottent dans l’atmosphère de la terre et représentent la cité de demain pour les hommes qui sont encore en incarnation. C’est d’ailleurs parce que ces cités exemplaires existent dans l’éthérique supérieur, qu’il y aura une chance pour l’homme de la terre de voir un jour cette cité extraordinaire se matérialiser sur terre. La cité céleste faisant une sorte de matrice pour la cité de la terre.

Il y a une multitude de cités comme cela extra-temporelles où vivent des gens qui ont dépassé le niveau de la matière grossière. D’ailleurs, ce sont ces êtres qui de temps en temps prennent part à des communications et dans ce sens-là, ne croyez pas que je lève le voile quant à ma personne et à ma provenance . N’allez pas tout de suite vous emparer d’un rêve alors que je veux détruire le rêve. Je parle d’une réalité. Il y a comme cela des groupes d’existence, qui par affinité avec certains individus, travaillent pour que cette cité céleste est une chance de se matérialiser sur la terre pour le bien-être des hommes.

C’est pour cela que l’on peut dire qu’il y a plusieurs hiérarchies, plusieurs exemples de la cité céleste et que chaque cité va proposer son propre programme.
Alors vous allez me dire: “Ce n’est pas possible, même à ce niveau-là, ils ont des recettes différentes, les voilà concurrents, on aura jamais la paix, ils ne peuvent pas faire un modèle unique?”

Rassurez-vous, il n’y a pas de concurrence entre ces différentes cités ou hiérarchies, il y a simplement le droit à la parole. Mais celui qui choisit c’est l’homme sur terre.
En fait, selon la nature est l’orientation de l’homme, l’homme choisira la cité qu’il peut le mieux appliquer tout de suite, maintenant. S’il ne peut pas appliquer et vivre selon les lois de Shamballa, qui sont des lois hautement divines, une autre cité extra-temporelle vient se manifester pour proposer son type d’organisation, parce que c’est le niveau que l’homme peut le mieux accepter et matérialiser.

Le jour où l’homme sera capable de comprendre les lois absolues et divines de Shamballa, toutes les autres cités, les hiérarchies n’auront plus aucune raison de parler et d’exister, il y aura alignement et toutes prononceront le même mot, la même loi.
Mais avant que l’homme de façon massive soit capable de répondre à la loi de Shamballa, il faut que toutes les cités s’expriment. C’est comme cela que l’on voit des pays être si différents les uns des autres, parce que chaque pays, selon la maturité des âmes qui s’incarnent là, va être capable soit de rentrer en communication ou en inspiration avec la cité un, la cité deux, ou la trois ou la quatre.

Le pays qui n’est capable d’entrer en relation qu’avec la cité UN s’occupera uniquement d’avoir ce genre d’options que vous connaissez si bien sur la terre: Une démocratie, un peu d’humanisme, mais encore beaucoup, beaucoup de mensonges.

Puis le pays, parce que les âmes qui s’y incarnent sont mieux polarisées, au-dessus des illusions majeures, si ce pays est capable par son évolution de masse d’entrer en communion et en inspiration avec la cité N° 2, en plus d’une démocratie, il y aura un grand plan d’entraide entre les différents niveaux sociaux de cette société.

Puis un autre pays qui par son évolution est capable d’entrer en inspiration avec la cité N° 3 ou N°4, en plus de la démocratie, du plan d’entraide entre les niveaux sociaux, il y aura souci d’affranchir les autres peuples de leurs limites et de leur ignorance. Etc. etc. jusqu’à ce que l’on aboutisse à Shamballa. Mais malheureusement pour l’instant il n’y a aucun pays qui soit capable de travailler en inspiration et en application des lois de Shamballa.
En fait on peut dire que, d’une façon générale, les pays ne peuvent pas aller plus loin que la cité N°3 et d’une façon bien maladroite et discontinue.

Lorsqu’il y aura donc cet axe dont j’ai parlé tout à l’heure URSS, USA, Europe, si tout va bien, si tout le monde joue vraiment le jeu qui est attendu, on peut espérer qu’il y est un début de contact avec la cité N°4 et un net établissement définitif de la cité N°3 de manière continue.

Mais revenons à nos petits extraterrestres. J’ai dit, que s’il y a un bon extraterrestre c’est celui qui vient d’une autre dimension, et cette autre dimension peut concerner aussi bien les autres dimensions de la terre, que les autres dimensions d’autres planètes. Et c’est ainsi que par exemple dans la superdimension de la terre on trouve la superdimension de Vénus. Ces deux superdimensions pouvant se toucher l’une l’autre.

Donc, on peut dire que selon la dimension d’une superdimension X ou Y de la terre, par exemple, je vais dire n’importe quel chiffre, mais pour que l’image soit correcte, si la superdimension X est de 3 000 km autour de la terre, et que la superdimension X est aussi de 3 000 km autour de Vénus et admettons qu’il n’y ait que 6 000 km entre la terre et Vénus, à ce moment-là les deux auras X arrivent à se toucher. C’est à ce moment-là où les êtres de la dimension X de Vénus peuvent venir dans la dimension X de la terre. Et comme il y a plusieurs dimensions à la terre aussi bien qu’aux autres planètes, il y a donc des dimensions qui vont pouvoir se toucher et des dimensions qui ne se toucheront pas.

Par exemple, lorsque je veux voyager physiquement, il m’est très difficile de le faire parce qu’il faut que je fasse tous les kilomètres qui me séparent de la terre à Vénus.

Pour ma période, considérant ma technologie, c’est un exercice très difficile, comme cela peut être un exercice très difficile pour les Vénusiens considérant leur nature et leur technologie.
Je retrouve là non seulement la notion d’espace, mais en plus la notion de temps, parce que pour franchir ces kilomètres, il me faudra un certain temps et peut être que ma vie n’y suffira pas. Donc on voit bien que les dimensions physiques de la terre et de Vénus sont séparées par deux notions temps et espace et que si je veux les franchir physiquement, il faudra que j’aie exactement les mêmes données de ces dimensions, un carburant capable de franchir cet espace, capable de durer tout ce temps.

Maintenant, admettons que je ne songe pas aller sur Vénus avec mon corps physique, puisque ces deux dimensions physiques sont fort éloignées l’une de l’autre, il va falloir que j’étudie quelle dimension est autour de la terre et autour de Vénus qui me permette le mieux de passer le pont. Dimension qui en fait abolit le temps et l’espace. C’est là où je vais chercher en moi cette même dimension qui va me permettre de passer d’une dimension à l’autre, de la terre à Vénus.

Admettons que la dimension X sur terre est suffisamment développée pour entrer en affleurement avec la dimension X de Vénus, les deux seules dimensions qui permettent le raccord, mais si en moi la dimension X n’existe pas eh! bien je ne dépends plus que de la dimension physique pour me rendre sur Vénus, et là de nouveau tous les problèmes recommencent.


Donc, lorsqu’il y a des phénomènes extraterrestres, il y a d’une part les phénomènes physiques, ceux qui habitent un rocher et qui viennent voir un autre rocher et il se peut qu’ils aient découvert une technologie qui leur permet de faire ça, et il y a ceux qui viennent à travers les manteaux de vie des planètes, donc à travers les dimensions.

Ceux-ci peuvent se manifester, au plus, jusque sur le plan éthérique. On ne les verra jamais sur un plan physique. Mais lorsque l’on est sur un plan éthérique, cela ne veut pas dire que l’on est invisible et que l’on est impalpable. On peut être fort remarqué. Mais en fait, aucune image, aucune lumière. Et si l’on se rend à l’endroit où il y a en masse ces visiteurs, on aura l’impression de planer dans un autre monde, parce que tout simplement soi-même l’on aura été éthérisé pour entrer en communication avec eux.

Ce qui fait que la plupart du temps ce ne sont pas les extraterrestres, en tout cas ceux dont je parle qui apparaissent, mais lorsqu’ils veulent se montrer, où lorsqu’ils veulent entrer en fraternité, ils éthérisent l’individu avec lequel ils veulent discuter où sur lequel ils veulent faire quelque chose. Et l’individu, lorsqu’il retourne à sa dimension, a eu l’impression de planer dans un autre monde. Lorsque l’on est assailli par de telles émotions, il est normal de se sentir dans un autre monde, mais l’individu n’aura pas eu, à un seul instant, l’impression d’avoir été éthérisé. Il dira qu’il était là sur la terre, par terre, les deux pieds posés sur l’herbe.

Comment est-ce que cette éthérisation se passe ?

Elle peut se passer à volonté. La catégorie d’individus dont je parle est capable d’éthériser un homme à volonté, parce qu’il ne s’agit pas de dématérialiser un homme, mais de savoir aspirer la conscience de l’individu pour la placer sur le plan éthérique. Donc le corps de l’homme existe toujours, c’est simplement le siège de sa conscience qui se sera placée plus précisément sur le plan éthérique, et cela est très facile à faire.

N’importe quel clairvoyant sait faire cela. Lorsque le clairvoyant voit quelque chose, il se place sur le plan éthérique, il place sa conscience sur le plan éthérique, et c’est sa conscience placée sur le plan éthérique qui lui permet de voir l’aura de la personne contemplée.

Son corps physique continu à exister, il continue à ressentir son corps physique, sa conscience est simplement montée d’un cran. C’est pourquoi les personnes qui ont été dans ces phénomènes, dans ces circonstances, ne peuvent pas dire : « j’ai changé de plan », elles ne peuvent que dire « l’extraterrestre était là. Il m’est apparu »

À propos des extraterrestres, je voudrais dire encore que ce qui est le plus important dans ce phénomène, ce n’est même pas de savoir que les extraterrestres existent ou pas. Si c’était important depuis longtemps ils auraient donné la preuve par quatre, comme Dieu aurait donné lui aussi la preuve par quatre de son existence. Savoir s’ils existent ou pas ce n’est pas important, même pour Dieu.

Chaque fois qu’une chose est importante les maîtres, les extraterrestres, ou Dieu, donnent la possibilité à l’homme, non seulement de trouver la chose, mais aussi de faire la preuve par quatre de la chose. Tant que l’on ne peut pas prouver, cela veut dire que la chose n’est pas importante, la chose n’est pas primordiale pour le développement de l’homme et pour la polarisation de sa mentalité.

En effet je peux vous assurer que si l’humanité dans son ensemble aujourd’hui pouvait concevoir et accepter la réalité extraterrestre et bien cela n’apporterait aucun bien. Parce que de la même manière que sur vous il y a la fabrication d’une fascination, d’un fantasme, d’un voyage, d’une fuite, il y aurait ce même fantasme, cette même fascination sur toutes les masses. Cela constituerait une entité astrale beaucoup trop puissante avec laquelle on ne pourrait rien construire, ni de bon, ni de mauvais. Cela ne servirait ni à la purification, ni à l’évolution, simplement le rêve. Il y aurait donc cristallisation de l’illusion et contre cette illusion-là on ne peut rien, sinon de faire appel de nouveau à une ère de matérialisation où l’homme de nouveau ne croirait que ce qu’il verrait. Ainsi on arriverait à dissoudre le phénomène extraterrestre, la fausse émotion engendrée par le phénomène extraterrestre.

Ne vous souciez pas des extraterrestres, laissez ceux qui en sont capables et qui en ont la charge se soucier de vous. Lorsque je parle de ces différentes dimensions qui interfèrent, qui s’effleurent et qui permettent le transport, je parle bien sûr des entités qui sont capables d’aider la terre, d’aider les hommes et qui peuvent intervenir. Les autres (extraterrestres) n’ont aucune importance.

Alors, vous allez me dire, mais puisqu’ils n’ont pas d’importance, qu’ils ne peuvent pas nous aider, mais qu’ils risquent d’être présents quand même, est-ce que cela représente un danger ?

Non, absolument pas.
Non, seulement cela ne représente aucun danger, mais ils n’auraient aucun pouvoir sur terre.

Il faut bien comprendre que, même si sur terre il paraît qu’il puisse arriver n’importe quoi, des cataclysmes, des guerres, sans que Dieu, sans que la hiérarchie intervienne, il faut savoir que les dangers sont mesurés. Un Maître ne peut pas retenir la main du destin à cause des entités que l’homme fabrique dans l’astral, comme je vous l’ai expliqué au début du discours. Lorsque les hommes pendant des générations construisent une entité malsaine, automatiquement cette entité aboutit à une catastrophe, comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure. Si donc ses dangers sont inévitables parce qu’ils font partie du karma, parce qu’ils font partie de la sphère d’auto-création, il faut savoir que la hiérarchie n’admettrait jamais l’influence, ou la destruction possible par la présence d’un extraterrestre qui aurait des mauvaises intentions. Absolument pas.

Pourquoi ?
Parce que la terre est veillée non seulement par la hiérarchie de la planète, mais aussi par la hiérarchie spirituelle de Vénus, de Sirius et par la hiérarchie spirituelle de toutes les constellations.
S’il arrivait un petit extraterrestre dans sa soucoupe un peu fou pour faire de mauvaises choses, il aurait tôt fait de se déclencher un karma suffisant pour ne pas avoir le temps de faire quoi que ce soit contre la terre. Ce sont les dangers que l’homme crée lui-même qui ne sont pas retenus, pas évités par la main du maître.

Mais s’il risquait de s’abattre un danger que l’homme n’a pas mérité, que l’homme n’a pas attiré, que l’homme n’a pas construit lui-même, exactement comme lorsqu’un météore essaie de rentrer dans l’atmosphère, ce danger est réduit en poussière et détruit par le feu.

Il ne faut pas avoir peur, cependant tu dois te méfier de ta propre peur, de ta propre capacité d’entrer dans cette tension qu’est la peur. Laisse ceux qui ont envie d’avoir peur, avoir peur. Et toi, prie devant ton autel, car extraterrestre ou pas, si Dieu en est un ou pas, tu verras sa présence. Et à ce moment-là extraterrestre ou pas, tout te semblera simplement l’expression d’une vie cosmique.

L’homme a tellement besoin de prendre ses vacances sur la Côte d’Azur, en Espagne, au Portugal, sur la Lune, qu’il a besoin de l’extraterrestre. C’est ce qui le fait voyager, c’est ce qui le fait espérer. Espérer qu’il y a un moyen de s’échapper de cette vie, de s’échapper de cette terre.

Ce que je te conseille pour échapper à ce phénomène, à ce fantasme extraterrestre, c’est de travailler un peu plus pour économiser de l’argent et pour te payer tes vacances sur la Côte d’Azur, car lorsque tu seras pleinement satisfait par l’évasion que t’auront permis ces vacances, tu te moqueras bien de l’évasion mentale, intellectuelle du phénomène extraterrestre.

Ce sont toujours ceux qui ne partent pas en vacances qui pensent le plus aux extraterrestres !
(Rires dans la salle)
C’est normal. Ils sont frustrés !
Ils n’ont pas de moyens de se changer les idées, alors on enfourche la soucoupe. Celui qui voyage à travers le monde se dit : « on peut aussi voyager à travers les mondes ». Il sourit, il met son bâton de pèlerin sur le dos et pour lui, faire un pas sur la terre c’est comme faire un pas dans l’Univers, sa conscience n’a pas de limite. Présence extraterrestre ou pas, il s’en moque. Il est lui-même un extraterrestre partout où il va, même face à sa famille, non pas parce qu’il se sent différent, mais parce qu’il est cosmique.

Si je voulais vous quitter sur un mot d’amitié, ce serait en poursuivant ce discours sur les extraterrestres qui me permet d’ailleurs de faire entrer un peu d’humour dans mon discours.

Bien sûr je sais qu’il est bon de savoir que l’on peut s’évader, je le comprends, croyez-moi. Je comprends que lorsque l’on est Mr Jacques, Mme Jeanne, Mlle Josiane et que l’on ne s’aime pas beaucoup et que l’on a toute sorte de malheurs, toute sorte de difficultés et que l’on ne sait pas qui est le bon maître ou le vrai maître, qui est le bon canal, le mauvais canal, le faux prophète ou le vrai, le bon livre et le mauvais, je comprends que finalement, la tête saturée de toutes ses interrogations on regarde les étoiles et on a envie de partir très loin.

Mais en même temps que je comprends ce besoin d’évasion, je dois te dire: ce n’est pas un besoin d’évasion que tu as, c’est un besoin de calme, un besoin de paix, un besoin de joie.

Lorsque tu es frustré et qu’à cause de cette frustration tu penses que la chose la plus merveilleuse de ta vie ce serait dans le système solaire, lorsque tu penses ça, c’est parce que tu n’as pas pris le temps de faire le même voyage en regardant la rose qui pousse dans ton jardin, en regardant l’escargot qui se déplace sous la pluie, en regardant les bourgeons du sapin qui commencent à apparaître.

Tu peux faire le même voyage, avec la même dimension dans la tête, avec la même dimension d’évasion dans le cœur. Parce qu’à l’instant où tu penses à cet extraterrestre qui viendrait te prendre dans sa soucoupe pour te faire faire le voyage du siècle, le voyage que personne n’aura fait, le voyage extraordinaire, à ce moment-là tu es dilaté, tu es dans ton cœur, dans ton esprit.

Et c’est uniquement à cause de l’ouverture que tu crées, que tu imagines, que ce voyage serait extraordinaire. Mais si je te disais que le voyage interplanétaire se passe dans la complète inconscience, tu serais fort déçu. Si je te disais que c’est un grand sommeil qui tombe sur tous les pilotes, tu serais fort déçu, car il n’y a plus rien là d’extraordinaire.

Alors, prends cette même ouverture, crée-la au moment où tu regardes la rose s’ouvrir, au moment où tu regardes l’enfant te sourire, au moment où tu regardes la neige sur les montagnes, au moment où tu regardes les branches des arbres qui valsent. Tu verras que tu vas faire le même voyage dans l’extraordinaire, que tu vas sentir la même évasion.

L’évasion dépend de ton degré d’ouverture, cela ne dépend ni d’une soucoupe, ni d’un Messie, ni d’un extraterrestre. Cela dépend de ton degré d’ouverture, exactement comme pour un appareil photographique, vois-tu. Du degré d’ouverture de l’objectif dépend la réussite de la photo, l’éclat des couleurs. Si l’œil reste fermé, il n’y a même pas de photo possible, même si l’appareil est dans un beau jardin fleuri.

Il en est de même pour ton cœur. Dans la mesure où ton cœur est ouvert, tu vas pouvoir photographier toutes les fleurs de ton jardin, de ta vie, au lieu d’avoir l’impression d’être enfermé dans le noir. Si ton cœur est ouvert, tu vas pouvoir t’évader à n’importe quel moment, sur un son, sur une musique, sur un parfum, en fixant une étoile...

Qui te dit que tu ne peux pas voyager dans l’espace par ton mental ?

Il faut te fixer sur l’étoile. Assieds-toi un soir où il fait doux, un soir où le ciel est clair, où il n’y a pas de nuages qui circulent. Tu te mets en méditation, tu choisis une étoile, tu vides complètement ton esprit. Tu fixes ton mental sur cette étoile, tu ne penses qu’à cette étoile. Tu n’animes aucun désir, pas plus celui de sortir de ton corps, que de la voir. Tu ne penses qu’à l’image de cette étoile. Et si tu arrives au moment de méditation exact, ton mental va rejoindre cette étoile et tu verras tout ce qui se passe. Tu pourras voir si elle est en train de vivre, de mourir ou de naître, de quelle nature est sa lumière. Tu pourras même chevaucher la lumière, son rayon, ce qui fait que ce sera ce rayon qui te ramènera dans ton corps.

Comme quoi les soucoupes ne sont pas utiles. Tu es toi-même une soucoupe, tu as tous les corps en toi pour voyager dans toutes les sphères de l’Univers et sur toutes les planètes, mais il faut savoir déclencher l’activité de ces différents corps. Et tu ne peux déclencher l’activité et le voyage de ces différents corps que si tu es un disciple, que si tu calmes ce corps épais du désir, que si tu fais le tri dans toutes tes illusions.
Comment peux-tu voyager avec ton corps mental, si ton corps astral est encore très lourd, accaparé par toute sorte de brioches, de pain au raisin, de glace au chocolat, de hanches, de sexe, de films, de tabac et d’alcool ?
Pas possible.

Forcément l’étoile te paraîtra très loin et il te faudra à ce moment-là un véhicule pour espérer y aller un jour, un véhicule qui sans effort transportera ton lourd corps astral. Dans la soucoupe de nouveau, tu mangeras tout ce qui fait ton désir et lorsque tu débarqueras sur cette étoile, sans doute tu ne verras rien, parce qu’il n’y a pas forcément des choses à voir sur le plan physique d’une étoile.

Pour être donc sûr de rencontrer la vie là où elle se trouve, allège-toi. Allège-toi de tes désirs, allège-toi de ta matière. Entre en méditation, fixe-toi sur une planète, sur une constellation et laisse la constellation par écho aspirer hors de toi le corps propice pour rencontrer la vie qui se développe sur cette étoile, cette planète, cette constellation.

On ne va pas partout avec le corps astral.
Qui peut visiter Sirius avec son corps astral ?
Personne.

Sirius est largement au-dessus du monde astral de l’homme. Par contre, si j’essaie d’être un disciple, si j’essaie de purifier mes désirs, au moment où je pense à Sirius, au moment où je me fixe sur Sirius, si ma pensée est pure et vivace, elle ira jusqu’à Sirius. Si Sirius m’accepte, parce qu’elle verra la nature de ma pensée et la nature du corps qui correspond à l’expression de sa vie, Sirius va déclencher par aspiration le voyage de la dimension, ma dimension, du corps qui en moi correspond au corps, au plan sur lequel il y a la vie dans l’espace de vie de Sirius.

Si je vous raconte toutes ces choses c’est non seulement pour démythifier le phénomène ovni, mais surtout pour vous remplir de la certitude que toutes les vies peuvent communiquer à partir du moment où on se place sur le plan où la communication est possible.

Si je veux communiquer avec le rocher, je n’ai qu’à mettre mon pied et je sens le rocher. Si je veux communiquer avec l’âme du rocher, je vais devoir me dilater, donc me placer moi-même à l’intérieur de moi-même, dans une autre dimension, dimension qui correspond à la dimension dans laquelle vit l’esprit du rocher. C’est la même chose pour les planètes, alors les soucoupes volantes dans ce phénomène n’ont qu’une place très restreinte.

Accomplissez plutôt le cheminement spirituel, au lieu de vous intéresser au phénomène extraterrestre et vous aurez plus de chance effectivement de rencontrer un extraterrestre en déplacement éthérique qui vous racontera comment soigner le corps éthérique des terriens, comment comprendre la croix ansée, comment comprendre la forme des pyramides. Plutôt que de voir un petit homme jaune qui va venir vers vous, vous parler dans sa langue que vous ne comprendrez pas, qui vous arrachera un poil, un cheveu, qui vous prendra une dent pour savoir comment vous êtes fait.

Je vous souhaite une rencontre spirituelle, plutôt qu’une rencontre physique.

Je vous salue

Ce message a été transcrit par Juan qui habite au Mexique et transmis à conscience universelle.fr pour diffusion sur le site.
Il existe également en fichier audio - contact du 25-11-90.
http://www.conscienceuniverselle.fr/ovni-extraterrestres

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
Tania.d



Date d'inscription : 27/04/2013

MessageSujet: Re: Psychologie Cosmique: Les extraterrestres   Mer 2 Avr - 15:48

Lorsque j’étais plus jeune, j’aimais lire des livres sur les extraterrestres.
Le soir, j’observais le ciel avec mon père en espérant voir une soucoupe volante.
  
Aujourd’hui, des sujets différents de spiritualité m’intéressent. Je me dis qu’avant de rechercher ce qui est « extra », c’est bien également de regarder ce qui est plus simple, ce qui est plus près, qu’il y a des choses, des esprits de formes différentes, que je ne vois pas ou ne ressens pas, que je peux appeler aussi "extraterrestres".
Amicalement.
Tania.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Psychologie Cosmique: Les extraterrestres   Mer 2 Avr - 19:48

Bonsoir Tania,

Je suis entièrement d’accord avec toi, tu le sais, mais il peut être intéressant, des fois, de regarder " Ailleurs".



Nous te souhaitons une belle soirée.



     

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychologie Cosmique: Les extraterrestres   Aujourd'hui à 18:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychologie Cosmique: Les extraterrestres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» psychologie cosmique
» Si les extraterrestres existent, pourquoi aucun contact?
» Faut-il croire aux extraterrestres ?
» Vidéo Esprits de la Nature et ExtraTerrestres
» Psychologie des foules

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Partages-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: