AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'Ultime Vérité de Lester Levenson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: L'Ultime Vérité de Lester Levenson   Dim 2 Fév - 17:28











L'histoire fabuleuse d'un homme condamné par la médecine a vivre seulement trois mois.

Il va utiliser les choses qui lui restent : trois mois, et son esprit. Partant de là, il va "refaire" sa vie, ses événements, ouvrir son cœur à l'amour absolu, retrouver la santé, découvrir la joie d'être, et entrer dans une paix infinie et éternelle. Puis il va se découvrir des pouvoirs hors du commun, et enfin faire de l'argent comme en se jouant. Et il nous affirme que nous pouvons tous en faire autant !


Son histoire

Lester Levenson est né le 19 Juillet 1909 à Elizabeth, New Jersey. En 1931, il est diplômé de l'Université Rutgers en tant que physicien et a travaillé pendant 20 ans en physique et en ingénierie. Lester a aussi été un entrepreneur et exploré en marge d'autres, y compris, restaurants, le bois, la construction et de l'huile dans sa quête pour faire de l'argent.
Au fil des ans Lester est devenu de plus en plus malade et a souffert de toute une série de pathologies, depuis l'ictère, une hépatomégalie, des calculs rénaux, des troubles de la rate, ulcères perforés, des migraines et en 1953, sa mauvaise santé atteint un sommet quand il a subi sa deuxième thrombose coronarienne. À ce point, son médecin lui annonce qu'il n'a pas longtemps à vivre et que, fondamentalement, il devrait rester les bras croisés, ne rien faire et attendre la fin inévitable à venir.
À l’âge de 42 ans, après avoir vécu deux infarctus, les médecins l’ont renvoyé chez lui en lui disant qu’il ne lui restait que trois mois à vivre. Il s’est donc retrouvé seul dans son appartement en attendant une mort prochaine. C’est à ce moment-là qu’il a commencé une profonde quête en lui-même, à travers laquelle il chercha le sens de sa vie en la réévaluant.

Il savait que s'il a continué à respirer, il y avait encore une chance, si petite, qu'il pourrait changer sa vie. Lester était un homme intelligent, mais il a estimé que les circonstances ont de sa vie un échec. Tout ce qu'il a obtenu a été la mauvaise santé et une absence totale de bonheur. Comment en était-il arrivé là ? Lester avait étudié, il avait beaucoup de connaissances, mais il s'est rendu compte que tout cela ne valait rien en fait d'améliorer le tissu de sa vie. Par conséquent, il a commencé à envisager un retour aux sources et remettre en question ce qu'il voulait de la vie.

Peu à peu grâce à une grave épreuve, Lester lâcha tous les aspects négatifs de sa vie et a commencé à générer des pensées positives. étonnamment, ses problèmes de santé les plus importants se sont améliorés et tous les maux qui l'avaient fait souffrir ce sont résorbés. Au bout des trois mois, non seulement il s'est trouvé libéré de toutes les contraintes dues à son état de santé, mais tous ses problèmes de santé avaient complètement disparu.
Il a fait cela tout seul, sans recevoir d’instruction spirituelle spécifique et de façon complètement empirique.
Il s’est rendu compte que la cause de tous ses problèmes n’était personne d’autre que lui-même et sa façon erronée de penser.
La solution était donc de trouver le moyen de se libérer des pensées et des sentiments négatifs.

L'histoire de Lester Levenson est étonnante et inspirante. Elle est digne d'être davantage explorée pour notre propre quête de changement et d'évolution.


Son cheminement

Voici brièvement son cheminement.

Pendant qu’il était dans son appartement, attendant cette mort annoncée, il s’est posé les questions suivantes :
Qu’est-ce que je fais là sur cette planète ?
Qu’est-ce que la vie ? Qu’est-ce que je cherche ?

La réponse fut : « Juste un peu de bonheur, c’est tout. »
« D’accord, alors, qu’est-ce que le bonheur ? Comment est-ce que je peux l’obtenir ? Où est-ce que je peux le trouver ?

En regardant dans sa vie passée, il s’est rendu compte que les moments où il avait été heureux avaient tous quelque chose à voir avec l’amour.

Mais en cherchant bien, il ne s’agissait pas des moments où il avait été aimé mais des moments où il avait aimé, où il avait senti de l’amour pour quelqu’un.


Aimer était donc plus important que d’être aimé ?

A partir de là, il a commencé à développer sa capacité à aimer. Pour cela il a compris que le chemin le plus court était de transformer ses sentiments de « non-amour » en sentiments « d’amour », de façon très concrète, un par un et avec chaque personne.

Chaque fois qu’il rencontrait une personne qui s’opposait à lui de n’importe quelle façon que ce fut, il décida de l’aimer de manière consciente. Et il la remerciait intérieurement de cette opportunité qu’elle lui donnait d’agrandir sa propre capacité à aimer. Parce que c’est en donnant de l’amour qu’on l’expérimente et que l’on est heureux.

C’est ainsi qu’il s’est peu à peu élevé, et plus son amour grandissait, plus il était heureux. Et c’est à ce moment-là que sa conception du monde s’effondra complètement.
Il réalisa que le monde était juste la production de son esprit, et que sa façon de penser détermine la matière et tout le reste.

Il comprit que les seules limites étaient dans la pensée et que son « essence », son Soi véritable, n’avait quant à lui pas de limites et était éternel. Il cessa de s’identifier à son corps et à ses pensées.

C’est ainsi qu’il s’est senti s’identifié à chaque être humain et à chaque atome de l’Univers, qu’il vu Dieu en tous et en Tout. Puis il s’est retrouvé dans un état de paix et de bonheur sans limite.

Il comprit que lui non plus n’avait pas de limites et qu’il pouvait tout manifester.

Sa compréhension

Après cette expérience, il cessa toutes ses activités d’affaires et il partit dans le désert de Sedona (Arizona), où il commença à enseigner la méthode qu’il avait découverte à toutes les personnes qui avaient le même but que lui : « la Liberté Ultime ».

Il a dédié le reste de sa vie, 42 ans, à partager avec les autres cet état d’être en harmonie avec tout dans lequel « vivre » est un bonheur, un bonheur sans limites et dans l’amour de tout ce qui est.

L'Approche de Lester Levenson

L'approche de Lester est pure, spirituelle et son objectif sur cette Terre est de répandre l'amour et la joie. Avec l’approche de Lester Levenson, nous ne restons plus dans « raconter notre histoire ». Nous accueillons tout ce qui s’est passé et nous relâchons. Nous accueillons aussi notre besoin, désir, habitude de retenir ce qu’on connaît, et on lâche, sans le moindre effort. Ce n’est pas plus compliqué et pas plus difficile que ça.

Aussi, nous honorons notre raison, notre mental, notre intellect. Après tout, c’est ce qui nous a permis de survivre comme espèce, n’est-ce pas ? Mais, une fois que nous l’avons honoré, on lâche !

Lester Levenson était un grand maître de nos temps modernes. Né en 1909, c’est vers le début des années 1950 qu’il s’est transformé après avoir lu, étudié et vécu les enseignements des grands maîtres de tous les temps.
Le grand cadeau qui nous vient de Lester est qu’il a su diffuser ces enseignements avec une telle simplicité qu’un enfant pourrait les comprendre.
Il nous dit que « le chemin vers la joie infinie se fait grâce à l’élimination du désir, sans attachements, sans aversions ».

« Cela me fit m'identifier à toute chose, chaque personne et même chaque atome dans cet univers.
Et c'est une expérience si immense, c'est indescriptible.
D'abord vous voyez cet univers en vous, puis vous voyez l'univers comme étant vous. Puis vous connaissez l'unicité de l'univers. Puis vous en avez fini pour toujours avec la séparation et toute l'infernale méchanceté qui est causée uniquement par la séparation.
Puis vous ne pouvez plus être mystifié par les limitations apparentes du monde.
Vous les voyez comme un rêve, comme quelque chose qui n'est qu'apparent, parce que vous savez que votre propre non-être n'a pas de limite ! »

« En contemplant la source d'intelligence et d'énergie, je découvris qu'elle était aussi accessible dans des proportions illimitées, et que cela me venait simplement en étant libéré moi-même de toutes ces formes de compulsions, inhibitions, complications, hésitations.
Je n'avais pas à être assujetti à quoi que ce soit.
Considérant cela, le pouvoir libéré qui était juste derrière mon esprit se manifesta comme il ne s'était jamais manifesté avant.
Je vis qu'avant j'avais réprimé cette énergie, ce pouvoir : et tout ce que j’avais à faire était de regarder se défaire les palissades du barrage et c'est ce que je faisais.
En découvrant chaque chose, je faisais disparaître une palissade et je lâchais ce flot infini juste comme l'eau d'une digue jaillirait si vous poussiez les barrières une par une. Et plus vous brisez les barrières, plus grand est le flot, donc tout ce que j'avais à faire était de faire disparaître les barrières et de laisser l'énergie et le pouvoir infinis jaillir.
Et il y avait des fois, quand je me rendais compte de ce que je suis cela me donnait une telle énergie que je bondissais de mon fauteuil.
J'allais alors droit vers la porte d'entrée et je commençais à marcher, et marcher et marcher, parfois pendant des heures et parfois pendant plusieurs jours de suite ! Je sentais seulement que mon corps ne pouvait pas contenir tant d'énergie, que je devais marcher ou courir pour en laisser s'écouler de moi. »


_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
L'Ultime Vérité de Lester Levenson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vérité conventionnelle et vérité ultime
» Avons-nous le devoir de chercher la vérité ?
» La vérité sur Mahomet
» Le jour ou la vérité éclata
» Vérités sur les maladies émergentes : Et si c'était les métaux lourds ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Appréhender la vie autrement-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: