AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emmett Fox: Le Désir de votre coeur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Emmett Fox: Le Désir de votre coeur.   Mer 14 Aoû - 20:07

LE DÉSIR DE VOTRE CŒUR

Un vieil adage affirme : « Dieu a un plan établi pour chaque homme, et Il en a un pour vous ». Et cela est absolument vrai.

Votre problème, le seul que vous n’ayez jamais eu, c'est de découvrir votre vraie place dans la vie. Trouvez-la et tout le reste s'en suivra presque automatiquement. Vous serez parfaitement heureux, et avec le bonheur, vous connaîtrez la santé et la réelle prospérité.

Vous aurez tout ce qu'il vous faut pour subvenir à vos besoins, ce qui implique une liberté parfaite, car la pauvreté et la liberté ne marchent pas de pair. Jusqu'à ce que vous ayez trouvé votre vraie place dans la vie, vous ne serez jamais heureux, malgré l'argent et les distinctions que vous aurez pu acquérir. Mais tant que vous ne serez pas heureux, vous ne serez jamais ni bien portant ni libre.

Qui que vous soyez, Dieu ne vous a pas créé sans avoir un but défini. L'Univers est un tout, une harmonie, un Plan Divin. Il ne peut pas exister un être ou une chose qui n'y ait sa place. Il n'est donc pas possible que Dieu ait créé une entité spirituelle comme vous, sans avoir eu un but bien défini en vue et cela veut dire qu'il existe par conséquent une place bien déterminée pour vous, dans cette harmonie universelle. Dieu ne se répète jamais, Il n'a jamais fait deux êtres semblables, et c'est pourquoi deux personnes ne sont jamais capables de faire identiquement le même travail ou de s'exprimer (le la même façon. C'est ce qui explique l'inutilité de la concurrence. Il n'est pas logique que deux mille personnes luttent pour obtenir la même situation. Quelle que soit celle-ci, il n’y a qu’une seule personne[qui puisse l'occuper parfaitement, et il existe mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf places qui attendent les autres candidats, s'ils veulent prendre la peine de chercher.

Mais comment trouver sa vraie place dans la vie ? Y a-t-il des moyens qui permettent de découvrir ce que Dieu attend de nous ? On peut être tenté de se dire : Même s'il est vrai que Dieu me réserve un rôle admirable dans la vie, comment deviner ce qu'il en est ? Peut-être même ajouterez-vous : Je suis une personne très simple, très ordinaire, mes possibilités sont très limitées, les conditions de ma vie sont très quelconques. Comment pourrait-il y avoir pour moi quelque chose d'extraordinaire, de beau, de splendide ? Et même si cela était, comment pourrais-je accomplir cette tâche ? La réponse est divinement simple. Dans votre vie antérieure, parfois, Dieu Lui-même a suggéré à votre cœur cette chose magnifique, qu'Il veut que vous soyez, que vous fassiez ou que vous ayez. Cette aspiration c'est le Désir de votre Cœur, ce désir le plus secret, le plus sacré, qui repose au fond de vous, ce but insigne auquel vous osez à peine prétendre, que vous aimeriez mieux mourir que de divulguer, parce qu'il semble trop inaccessible et que vous trembleriez qu'on se moque de vous si on savait que vous caressez une telle ambition, c'est cela même que Dieu souhaite pour vous. Et la naissance de ce souhait merveilleux dans votre âme, l'aube de ce rêve secret, fut la Voix de Dieu Lui-même, vous enjoignant de vous élever toujours plus haut, parce qu'Il a besoin de vous.

Dieu est Entendement Infini, et cet Entendement cherche une expression toujours nouvelle. « Car ce sont là les adorateurs que le Père demande ». Puisque vous êtes un être humain, vous êtes destiné à être une expression de Dieu, un foyer lumineux dans l'Entendement Infini. De même qu'une lampe électrique est une manifestation du courant électrique, un foyer lumineux où s'exprime Moi Divin, voilà votre raison d'être. Si vous l'acceptez, vous accomplirez votre destin et connaîtrez une harmonie et un bonheur parfaits, un développement éternel et sans limite. Bien rares sont ceux qui ont atteint cette félicité.

La plupart des humains passent leur vie à se débattre au milieu de problèmes à résoudre. S'ils jouissent d'une santé parfaite, et c'est le cas de peu de gens, ils ont alors des difficultés pécuniaires ou peut-être des ennuis de famille, un foyer sans joie.

Si la santé, les affaires et la vie domestique sont normales, on peut néanmoins, avoir l'impression de faire fausse route pour d'autres raisons. Toute absence de plénitude et d'harmonie dans l'expression individuelle provoque un sentiment de frustration et celui-ci apporte avec lui la souffrance.

La psychologie moderne a compris à la longue que beaucoup de nos maux sont attribuables à des échecs mentaux, or nos études de la Vérité fondamentale nous apprennent que toute difficulté est, en effet, due à ce que l'individu ne réussit pas à être un foyer d'expression, pour Dieu.

Vous prétendez être malheureux, mécontent, malade, pauvre, être un raté, c'est une façon de dire que vous ne permettez pas à la Volonté de Dieu de jouer librement son rôle dans votre vie. Vous rie faites pas ce qu'Il voulait que vous fassiez. Vous allez à la dérive ou vous essayez de faire quelque chose qu'Il n'avait pas prévu pour vous, partant vous le faites mal et par conséquent votre âme en souffre.

Il est inutile de blâmer la Providence de vos ennuis, ou d'essayer d'en rendre les autres responsables. L'Univers agit strictement selon la Loi, car Dieu, entre autres choses, est Principe ou Loi. Or, où prévaut la loi, il n'y a pas de place pour l'idée de blâme. Si vous enfreignez une loi, vous en supporterez les conséquences, voilà tout. Il n'est pas question de blâme ou de punition. Ce n'est qu'une affaire impersonnelle de cause et d'effet, Cela peut sembler dur à première vue, mais en réalité, c'est la garantie certaine de la victoire finale et de la liberté. La loi impersonnelle vous fait souffrir, évidemment,quand vous vous révoltez contre elle, mais il est également certain qu'elle vous aide et vous guérit quand vous travaillez en lui obéissant.

L'âme humaine peut être considérée comme une issue par laquelle l'Énergie Infinie cherche un débouché créateur. Si ce canal est libre, tout se passe bien, mais, s'il est obstrué pour une raison quelconque, l'Énergie Infinie ou Force Vitale est lésée, endiguée et cela suscite dans l'âme une tension qui se manifeste sous forme de maladie, de pauvreté, de peur, de colère, de péché, et de difficultés multiples.

Maintenant, nous pouvons comprendre ce que doit être l'art de vivre ; il consiste à maintenir cette issue grande ouverte et le bonheur réel s'en suivra automatiquement.

Les gens se donnent beaucoup de peine pour obtenir la santé, la prospérité, le bonheur, le succès, pour cultiver des dons et des talents artistiques ou littéraires, ou encore susciter de grandes idées de l'extérieur et naturellement ils échouent, parce qu'on ne peut provoquer une seule de ces choses de l'extérieur à l'intérieur. Au contraire, les aspirations doivent être libérées de l'intérieur, pour s'épanouir à l'extérieur. Nous n'avons pas à chercher des matériaux de construction au dehors. Notre tâche, comme dit Browning, est « de libérer la splendeur captive ».

Ce processus, qui est celui de la Nature, peut être il­lustré par la simple anecdote que voici.

Un homme travaillait dans son jardin aidé de sa petite fille. Elle avait entrepris la tâche passionnante d'arroser la pelouse au moyen du tuyau de caoutchouc. Tout allait pour le mieux, lorsque soudain la fillette s'écria désappointée : « Papa, l'eau ne coule plus ». Le père regarda et comprenant ce qui était arrivé, lui dit tranquillement : « Enlève ton pied du tuyau ». L'enfant avait par mégarde posé le pied sur le tuyau mou, et par sa faute, l'écoulement de l'eau s'était arrêté. Bien entendu, elle retira immédiatement son pied et l'eau recommença à couler librement.

Un peu plus tard, elle se plaignit de nouveau : « Papa, l'eau ne coule plus de nouveau ». Son père jeta un coup d'œil et remarqua que maintenant elle avait posé l'autre pied sur le tuyau. Il répondit : « Eh bien ! enlève ton pied ». L'enfant obéit et l'eau se remit à couler, mais comme cette fois-ci elle avait compris la leçon, elle fit attention et acheva avec beaucoup de plaisir, la tâche intéressante qu’elle avait choisie.

La cause ultime de tous nos ennuis est toute simple. Derrière toutes les causes secondaires ou proches, se cache la même erreur initiale. Nous avons agi comme la petite fille de l'histoire, nous avons comprimé de tout le poids de notre mentalité le tuyau de la vie et nous nous plaignons amèrement parce que l'eau n'y coule pas. La tâche de l'homme est de se servir correctement de l'Énergie Spirituelle Divine. Il trouve alors sa vraie place, et sa vie s'écoule harmonieusement.

Il n'existe qu'une seule Énergie fondamentale dans l'Univers, mais elle peut être utilisée par nous, soit constructivement, soit destructivement parce que Dieu nous a donné notre libre arbitre. Quand nous en usons constructivement, nous agissons en harmonie avec la Volonté (le Dieu. Notre âme et notre vie progressent à tous égards et nous aidons également notre prochain. Quand nous l'employons destructivement, nous nous faisons du tort à nous-mêmes, nous retardons notre progrès moral et nous ne sommes d'aucune utilité pour l'humanité.

Nous employons notre énergie destructivement quand nous pensons ou parlons de la peur et des restrictions, que nous nous plaignons, que nous avons pitié de nous-mêmes, et que nous nous abandonnons à des regrets inutiles, ou à n'importe quelle forme de pensées négatives. Surtout, nous employons destructivement l'énergie, donnée par Dieu, quand nous entretenons des pensées de critique et de condamnation à l'égard de notre prochain. L'amertume, la rancune, l'orgueil spirituel sont des ma­nières désastreuses d'employer la Puissance Suprême, et c'est pourquoi ces pensées causent tant de ravages.

Quand nous éprouvons de la peur, de la colère ou de l'inquiétude, l'Énergie Divine, au lieu d'irriguer un travail positif et créateur, est retenue en nous-mêmes comme l'eau dans le tuyau, et produit toutes sortes de perturbations dans l'âme et le corps.

Notre vie n'est plus alors qu'un échec total. Au lieu de la Force Vitale qu'elle aurait dû recevoir, elle languit morne et sans vigueur pour n'aboutir qu'à la médiocrité, la pauvreté et l'insuccès.


C'est pourquoi tous les chefs spirituels digne de ce nom insistent sur la nécessité d'obéir à des mobiles dénués d'égoïsme, sur l'obligation de pardonner aux autres et à nous-mêmes, et recommandent une attitude générale de bonne volonté envers tous. Car c'est seulement alors que nous pouvons obtenir cette harmonie et cette vraie liberté qui permettront l'afflux généreux de l'Esprit Divin en nous.

C'est de cette façon seulement que nous devenons une voie ouverte où l'Énergie Divine peut s'exprimer dans l'Être qui en l'occurrence est notre Moi. Cet état de conscience spirituelle dans lequel la Force Vitale afflue librement est essentiel, si nous voulons connaître le bien sous toutes ses formes et ce que l'on appelle la sérénité. Or la sérénité, les grands mystiques ne se lassent jamais de le répéter, provient de l'intérieur. On ne l'impose pas du dehors en manœuvrant les conditions ou les circonstances ou par un effort de volonté ; on l'atteint seulement en laissant s'épancher naturellement et librement l'Énergie Divine.

Il est important de comprendre aussi que, pour des buts pratiques, la quantité de cette Énergie dont nous disposons est limitée et par conséquent tout ce qui en est gaspillé inutilement en action et en pensée est retiré du capital au détriment de ce qui a une réelle importance dans la vie.

Si seulement on comprenait cela, on éviterait beaucoup de fatigue au cours de la journée. Si tout gaspillage est stupide, il est mortel de dissiper ses ressources en des pensées qui sont absolument destructives. Cependant, je connais des gens (et vous aussi sans doute) qui se com­plaisent dans leurs difficultés avant qu'elles n'existent et qui, bien entendu, les attirent à eux en déclarant par exemple qu'ils n'ont jamais eu de chance, qu'ils sont sûrs qu'une entreprise importante va échouer, qu'ils s'attendent à être malades, etc. Celui qui comprend la Loi de l'Être et comment elle opère ne peut se permettre d'en encombrer son esprit de pensées qui manquent d'harmonie, pas plus qu'un homme d'affaires ne songerait à jeter de l'argent dans le ruisseau en se promenant dans les rues.

Dieu est naturellement pour nous une Source illimitée d'énergie, et rien ne s'oppose à ce que nous y puisions à notre gré pour réaliser tout ce que nous voulons être ou accomplir. Pourtant, pour des raisons d'ordre pratique, il n'en est pas moins vrai qu'on ne peut puiser à cette source intarissable qu'en proportion de son développement personnel de même qu'on ne peut tirer de l'océan que la quantité d'eau que peut contenir le récipient dont on dispose. Si sa contenance n'est que d'un litre, on n'en retirera pas davantage à la fois, si inconcevable que soit le nombre de litres que contient l'océan. Il est bon de se rappeler que très peu de gens tirent le maximum de l'Énergie Divine, même si leur compréhension est assez développée. Presque tous se contentent stupidement de remplir leur récipient à moitié, si petit soit-il.

Il devient évident, pour celui qui s'initie aux vérités spirituelles ; que le mécontentement n'est pas mauvais en soi. Au contraire, c'est un devoir de n'accepter que "ce qui est harmonie et bonheur complets.

Le mécontentement est néfaste seulement quand il prend la forme du découragement, du cynisme ou du désespoir. Une saine indignation contre la stupidité, l'insuccès et le désappointement vous encourage à en triompher. Vous ne trouverez jamais autrement votre vraie place. Mais qui que vous soyez, votre vraie place vous appelle, et puisque vous êtes vraiment une étincelle du Divin, vous ne serez jamais satisfait tant que vous n'aurez pas répondu.

Souvenez-vous que cet appel vient de Dieu, et que lorsqu’Il vous invite à Le servir, Il paie tous les frais et n'est jamais à court d'argent. « Quel soldat part pour la guerre à ses propres frais ? »

Tout ce dont vous aurez besoin pour répondre à Son appel sera dispensé par Dieu. L'argent, l'occasion, les relations, la connaissance, l'éducation, la liberté, le temps, la force et le courage, Il pourvoira à tout, si vous vous occupez de Ses affaires, et non des vôtres

.Le Désir de votre Cœur c'est la Voix de Dieu, or, il faut obéir, tôt ou tard, à cette Voix.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Emmett Fox: Le Désir de votre coeur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revenez à moi de tout votre coeur!!!
» Ouvrez votre coeur et permettez à Ma Parole de parler à vos Âmes d'enfants !
» Revenez à moi de tout votre coeur!!!
» REVENEZ A MOI DE TOUT VOTRE COEUR... Message reçu par Elie
» Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: