AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jack Ensign Addington: L'Histoire de George Muller.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Jack Ensign Addington: L'Histoire de George Muller.   Mer 3 Juil - 17:07

LE GRAND JOURNAL

« Je vous le dis en vérité, si quelqu'un dit à cette montagne : Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s'il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir. » Marc 11 :23.

Avez-vous pensé que la lecture des encyclopédies est terne et ennuyeuse ? Vous vous trompiez. Que d'aventures exaltantes entre les couvertures de chaque volume ! D'inépuisables sujets de romans, de pièces de théâtre, tant d'inspiration se trouvent dans les vies qui y sont relatées. Si vous en doutez, lisez donc l'histoire de George Muller.

C'était un homme qui possédait la foi qui transporte les montagnes. Il prononçait sa parole en sachant qu'elle ne lui reviendrait pas à vide Bien qu'il se puisse qu'il n'ait jamais entendu parler du terme, il se servit des techniques du traitement mental-spirituel que ce livre décrit.

George Muller était prédicateur et philanthrope, mais sa célébrité est due à un grand journal de prière tenu pendant ses quatre-vingt-treize ans de vie ardente.

Ce journal contient quelque vingt-sept mille prières dans un grand journal, la page de droite et celle de gauche s'équilibrent toujours ; celui-ci n'y fait pas exception. Ces vingt-sept mille prières furent toutes exaucées, les réponses figurent à droite.

Doutiez-vous de l'exaucement de la prière ? Peut-être n'avez-vous pas tenu compte des réponses que vous en avez vous-même obtenues. George Muller était aussi méthodique qu'un scientifique pour enregistrer ses prières et leurs résultats.

En 183o, Muller devint ministre d'une petite église dans le Devonshire, en Angleterre. Bien qu'il ne fût alors âgé que de vingt-cinq ans, il était, comme vous l’aller voir, un homme de foi. Il disait que la prière pouvait combler les besoins temporels aussi bien que les besoins spirituels ; son premier geste fut d'abolir la location des chaises et de refuser un salaire fixe. Deux ans plus tard, il s'établit à Bristol où il passa le reste de sa vie, se consacrant au soin des orphelins. Ce n'était point une sinécure ; George Muller ne bénéficia pas d'une Sécurité Sociale, d'un gouvernement libéral dispensant des millions de dollars pour le bien-être public. Il dépendait entièrement de l'Amour de Dieu s'exprimant par des donations privées. Il commença avec quelques orphelins et ne tarda pas à accroître leur nombre jusqu'à deux mille. Ils furent logés dans cinq grandes maisons construites à cet effet près de Bristol. Imaginez ce que représente l'entretien de deux mille enfants ! Il n'est pas surprenant que George enregistrât dans son grand journal vingt-sept mille prières !

Il n'y avait pas, alors, de programme de radio pour faire connaître son œuvre, pas de télévision donnant aux auditeurs son numéro de téléphone afin de lui venir en aide. La, seule publicité dont bénéficia son œuvre fut un petit article, intitulé : Les Rapports du Seigneur avec George Muller dont il était l'auteur. Cet article fut largement distribué et lui attira bien des dons.

Un jour, les cuisiniers vinrent le trouver pour lui dire qu'il n'y avait plus rien à manger dans les maisons. La dernière cuillerée de farine, la dernière pomme de terre avaient été employées. « Nous allons être obligés d'éteindre les fours », dirent-ils tristement, « il n'y a plus de nourriture à préparer ». Comment vous sentiriez-vous si deux mille enfants attendaient de vous leur petit déjeuner ? George Muller ne fut pas désemparé. Se souvenant que des milliers de ses prières avaient été exaucées, il ne douta point que celle-ci ne reçoive de réponse. Il dit aux cuisiniers : « N'éteignez pas les feux, le Seigneur nous comblera. »

Plus tard dans la journée un énorme camion s'arrêta devant sa porte. Il était rempli de provisions de toutes sortes. « Avant qu'ils n'appellent je répondrai et pendant qu'ils parlent encore j'aurai entendu'. » Tandis que George Muller priait, quelqu'un avait reçu la directive de combler ses besoins. Nouvelle entrée dans son grand journal ; sa foi n'avait pas été vaine.

Cet événement vous paraît-il être un miracle ?

En 1956, je me trouvais dans une librairie de livres d'occasion lorsque je tombai sur un grand volume, de mille pages environ ; c'était un recueil des prières de George Muller. Nous voyagions alors dans une petite voiture, il était impossible d'ajouter quoi que ce fût à nos bagages, mais j'ai toujours regretté de ne pas avoir acheté ce livre. Nul doute que je le retrouve un jour.

Il est intéressant de noter que les orphelinats durent être bien établis et pourvus au point de n'avoir plus besoin de sa direction car, alors qu'il était âgé de plus de soixante-dix ans, Muller commença une mission de prédications qui dura dix-sept ans et le conduisit aux Indes, en Australie, en Chine ainsi qu'en Europe et en Amérique. Quelle foi cet homme apporta à ses auditeurs ! Pensez à la foi qu'il fallut pour se rendre dans tous ces pays, en un temps où il n'y avait point les facilités de transport que nous connaissons. George Muller s'en alla en 1898 vers une nouvelle mission merveilleuse, après une vie terrestre accomplie, heureuse, ayant marché avec son Créateur.

Avez-vous envie de commencer un grand journal, vous aussi ? Allez donc chez votre papetier et prenez un de ces grands livres dont se servent les comptables. Inscrivez votre prière sur la page de gauche. Ne vous attardez pas sur les symptômes d'une maladie, ou sur l'apparence de la pénurie ; priez scientifiquement ; je suis sûr que les prières de George Muller étaient des prières scientifiques, des traitements spirituels ; sans quoi, elles n'auraient pas atteint leur but. Une prière scientifique reconnaît que la Puissance Universelle, partout présente, est capable d'accomplir à travers nous toutes choses. Elle établit dans l'esprit de celui qui prie une conscience-d'être d'union avec l'Infini. Elle accepte que le besoin soit déjà comblé, renversant en celui qui prie la croyance dans la maladie ou dans le manque.

C'est pourquoi cette prière se termine sur une note d'attente assurée, d'action de grâce pour la manifestation certaine et déjà accomplie. Lorsque vous établissez votre prière sur de telles bases, laissez-la aller avec assurance. S'il advient que vous soyez tenté
de vous inquiéter au sujet de votre problème, relisez à maintes et maintes reprises votre prière et laissez-la aller avec une foi parfaite. « Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien'. » Ne pressez pas la réponse. Elle viendra au juste et bon moment, d'une façon juste et parfaite. N'imaginez pas comment elle s'accomplira, mais veillez à la reconnaître lorsqu'elle viendra. Souvent nous sommes si occupés à penser à nos besoins suivants que nous oublions la prière qui vient d'être exaucée. C'est là où notre grand journal peut nous aider ; il nous permet d'accroître notre foi.

Ne soyez pas comme ce vieux couple qui pria pour du pain. Peu après, on frappa à sa porte, un homme leur tendait deux miches de pain. Sans enthousiasme, le vieil homme prit les miches et, se tournant vers sa femme dit : « Cela est bien, mais j'aurais voulu que ce pain nous vienne du Seigneur. »

Jack Ensign Addington: Le Secret de la Guérison.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Jack Ensign Addington: L'Histoire de George Muller.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack London
» (1948) Le combat aérien du lt. George Gorman
» George Orwell et l`Institut Travistock
» Molière, George Dandin ou le mari confondu, acte I, scène 1
» Histoire : la Préhistoire (semaine 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: