AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Entre deux Mondes."6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: "Entre deux Mondes."6   Jeu 27 Juin - 18:12



JOËL GOLDSMITH
« Entre deux Mondes »

Omniprésence

Détendez-vous et laissez se dissiper la tension mentale, parce que nous voulons être des transparences à travers lesquelles l'Esprit peut s'écouler. Rappelez-vous que vous n'êtes pas ici pour obtenir quelque chose. Quand il y a une large audience aux conférences, on doit s'attendre à ce que beaucoup de gens viennent pour recevoir quelque chose, gagner quelque chose ou apprendre quelque chose. C'est légitime, tout comme il est légitime de rechercher quelque chose dans le royaume extérieur quand on accède à l'enseignement métaphysique : une meilleure santé, une augmentation de revenus ou des relations améliorées. Cependant, dans un petit groupe de cette nature, vous avez appris, du moins dans une certaine mesure, que le quelque chose que vous allez obtenir sera seulement en proportion de l'écoulement de l'esprit. Par conséquent, votre mental ne devrait pas être occupé à atteindre quelque chose ou à apprendre quelque chose, mais plutôt à se reposer dans l'assurance qu'il y a un esprit en 1' homme.

Laissez cet esprit s'écouler ; et l'esprit qui s'écoule à travers vous vous nourrira ; mais il fera bien plus, parce qu'il nourrira chacun d'entre nous. Ce qui me nourrit continuera à vous nourrir ; ce qui vous nourrit continuera à me nourrir. Ce qui nous nourrit nourrira ceux qui sont dans cette salle et, parce que l'écoulement de l'esprit ne peut être limité ou interrompu, il continuera de s'écouler hors de cette salle dans le monde. Exactement comme la vie de l'arbre nourrit non seulement l'arbre mais produit des fruits sur l'arbre, il en va de même pour notre vie spirituelle. Nous ne pensons plus en fonction de nourrir « moi et ma famille, » mais nous laissons se produire assez de fruits pour nourrir le monde. Détendez-vous et considérez ceci comme une loi afin de vous remémorer : la seule tension qu'il y ait dans la méditation, c'est quand vous essayez d'obtenir quelque chose. Au moment où vous vous dégagerez du désir d'obtenir, vous vous détendrez.

A présent parlons un peu de notre voyage. A Portland, Seattle et Chicago, Daisy Shigemura de Hawaii, Eileen Bowden du Canada, Lorene McClintock de New York, Virginia Stephenson de Californie et Lorraine Sinkler de Chicago dirigeront des classes d'instructeurs de La Voie Infinie sur la méditation, la guérison spirituelle et les moyens d'étudier la Lettre mensuelle. Ce sera en complément à mes propres conférences et classes. Il s'agira donc d'un programme costaud, mais il est de nature à produire un profond et riche état de conscience. « Moi, si Je suis élevé, j'attirerai tous les hommes à moi. » (Jean 12:32) Dès lors, dès que notre groupe de La Voie Infinie sera élevé, l'esprit franchira les limites des murs et atteindra la conscience humaine.

En Europe, Lorraine Sinkler, qui est notre éditrice, nous rejoindra, Emma, Daisy Shigemura et moi et, en plus de mes conférences et de mes classes, Daisy et Lorraine développeront des programmes sur la méditation, le travail de guérison et les principes spécifiques de la vie quotidienne. Des instructeurs de La Voie Infinie en provenance d'Australie, de Nouvelle-Zélande et d'Afrique du Sud se joindront aussi à nous en Angleterre, de même que des instructeurs d'Allemagne, des Pays-Bas et de Suisse. Ultérieurement, environ trente étudiants en provenance des Etats-Unis comptent bien se joindre à notre groupe en Europe ; il y aura donc une formidable union lors de ce safari de La Voie Infinie. La plupart de ces gens sont des individus qui se sont consacrés à la méditation et à la compréhension de Dieu. La Voie Infinie n'est en réalité qu'un moyen orienté vers cette finalité et, parce que leur objectif principal est la réalisation de Dieu, cette trajectoire de vie leur offre cette possibilité.

Vous pouvez être assurés qu'il y aura une riche prise de conscience qui fonctionnera constamment et il n'y pour vous aucune raison de ne pas y participer. Pourquoi ? Parce que la conscience, la conscience du Je Suis que vous êtes, n'a pas de rapport avec le corps. Elle n'est pas à l'intérieur de lui ni enfermée en lui. En réalité, cette conscience que Je Suis est omniprésente où que vous soyez. La conscience spirituelle, la conscience illuminée, la conscience-Christ ne peut être confinée dans un corps ; c'est pourquoi vous pouvez la contacter où que soit le corps. La conscience qui est avérée dans cette salle en ce moment l'est de la même manière au Cap, en Afrique du Sud, en Australie à New York ou à Londres.

Ce principe est reconnu de manière si universelle par les illuminés que l'Ordre des Elans* maintient une activité par laquelle ses membres s'unissent une fois par jour en une prière silencieuse — qu'ils soient à Hawaii, en Afrique ou à New York — montrant ainsi qu'ils reconnaissent la conscience unique. Une corporation maçonnique se rencontre chaque jour pour s'unir dans cette conscience unique et il y a des groupes religieux dont les membres ont pour règle de s'unir au sein de la conscience unique à des heures spécifiques du jour et de la nuit. Il y a des groupes de prière qui opèrent à travers le monde et qui ont été organisés par des groupements religieux ou non religieux pour s'unir à certains moments en vue d'une prière particulière.

Dans La Voie Infinie, nous faisons un pas de plus. Nous reconnaissons cette conscience divine comme étant omniprésence et, de ce fait, nous ne fixons pas un temps spécifique pour nous unir avec elle. Pourquoi ? Parce qu'elle est toujours omniprésence. Je suis en méditation vingt-quatre heures par jour, même quand je dors. Ce n'est pas ma conscience humaine personnelle qui est un bienfait pour vous, mais ma conscience personnelle qui est en unicité avec le divin.

Quand vous réaliserez que des groupes de La Voie Infinie se réunissent deux ou trois fois par jour à Hawaii, à New York, au Canada, en Afrique du Sud, en Nouvelle Zélande en Australie, sur le continent européen et en Orient, vous vous rendrez compte que de tels groupes sont en réunion pratiquement vingt-quatre heures par jour. Dès lors, vous pouvez fermer les yeux à n'importe quel moment et réaliser votre unicité avec la conscience divine. Et finalement, vous découvrirez que quand vous apprendrez effectivement à fermer les yeux, vous trouverez la conscience praticienne omniprésente. C'est ainsi que la totalité du facteur personnel sera graduellement éliminé dans la guérison. « Je ne vous abandonnerai ni ne vous délaisserai jamais, » (Hébreux 13:5) et peu importe que ce soit il y a deux mille ans ou aujourd'hui. Voilà pourquoi il n'y a aucune raison pour que nous ne puissions nous unir matin, midi et soir dans cette conscience-Christ réalisée, où que nous soyons — et il devra certainement y avoir des « signes qui s'ensuivront ! »

Laissez-moi vous répéter que la prière, dans le sens ordinaire du terme, est une tentative d'accomplir l'impossible ; c'est en effet un essai d'obtenir de Dieu ou de l'esprit qu'il nous donne quelque chose de matériel et cela ne peut réussir. La raison pour laquelle une prière est infructueuse de la manière dont on la comprend généralement, réside dans la croyance qu'il y a un Dieu et un quelque chose que Dieu doit donner. Cela nie l'infinité et l'omniprésence. Si Dieu est l'infini, il n'y a rien en dehors de Dieu ; alors penser que la santé, l'approvisionnement ou le succès sont des choses séparées et en dehors de Dieu revient à nier l'universalité de Dieu. Toute prière qui compte sur Dieu pour quelque chose est une forme de paganisme, parce que c'est nier la nature de Dieu, sa fonction et son nom.

Réfléchissez ! Il n'y a pas de vous séparé et en dehors de Dieu, il ne peut donc rien exister que Dieu puisse vous donner. Puisque « toutes les choses que le Père a sont à moi, » tout ce que le Père a est incorporé au-dedans de vous ; et prier pour quelque chose, c'est comme si un verre priait pour du verre. Vous ne pouvez valablement prier sans une compréhension du nom ou de la nature de Dieu ; et vous n'avez pas cette compréhension si vous adressez vos prières à des concepts mentaux de Dieu. En d'autres mots, si vous priez Dieu qui est esprit, ou si vous priez Dieu en tant que mental, vie ou Âme, votre ignorance du nom et de la nature de Dieu met un obstacle au succès de vos prières.

Ah ! Mais « bien connaître Dieu est vie éternelle, » alors vous pourriez bien mettre la Bible de côté jusqu'à ce que vous ayez réalisé cet unique passage. Pourquoi ? Parce que sans une prise de conscience intérieure de ce passage de vérité, le reste de la Bible n'a pas de sens. Bien connaître Dieu ne signifie pas de connaître un autre nom ou une autre signification pour Dieu. Non ! Cela signifie de connaître Dieu, de réaliser Dieu, d'être conscient de Dieu et de connaître Dieu tel que Dieu est — oui, vraiment faire l'expérience de Dieu.

Si nous avons à vivre la vie d'un contemplatif, par laquelle nous vivons « de chaque parole qui sort de la bouche de Dieu, » alors la contemplation et la méditation doivent être nos moyens d'approche vers Dieu. Et puisque nous avons pris le passage « bien le connaître est vie éternelle, » ceci doit être le sujet de notre méditation contemplative jusqu'à ce qu'un deuxième passage de l'Ecriture se projette dans notre conscience.
Si vous continuez longtemps assez à « bien connaître Dieu, »je puis vous dire que le prochain passage sera : « Sois tranquille et sache que Je suis Dieu. » (Psaume 46:10) Après que ce deuxième passage se soit révélé à vous, la sorte de prière que vous faites dépend de l'intensité avec laquelle le passage a pénétré dans votre pensée. Réfléchissez ! Si Je suis Dieu, ce Je est déjà plus près que le souffle ; et parce que nous avons découvert que sa nature est l'omniscience, la toute connaissance, il doit déjà connaître vos besoins. Sa nature est l'omniprésence, alors vous n'avez nulle part où aller pour le contacter ; et parce qu'il est l'omnipotence, il n'existe aucun pouvoir pour s'opposer à sa volonté. Qu'y a-t-il d'autre à faire que d'être tranquille ! Si votre enfant était malade ou en difficulté, quel amour plus grand pourriez-vous lui témoigner que de vous asseoir, d'être tranquille et de permettre à la présence de Dieu de faire son travail, de permettre à l'amour de Dieu d'être rendu manifeste, de permettre au pouvoir de Dieu de s'écouler ? Ne voyez-vous pas combien il serait égotiste d'aller au-delà et de faire quelque chose pour votre enfant, votre patient ou votre ami ?

Quand vous contemplez et méditez sur la nature de la prière, il ne faut pas attendre longtemps pour que ces passages se révèlent :

Dans la tranquillité et la confiance sera votre force (Isaïe 30:15) ... N'ayez pas de préoccupation pour votre vie (Matthieu 6:25) ... Reconnais-le dans toutes tes voies (Proverbe 3:6) ... Ma paix, je te la donne (Jean 17:27) ... Ta grâce est ma suffisance (2 Cor. 12:9).

Réfléchissez à la profondeur et au pouvoir de votre prière quand elle devient un silence basé sur la compréhension que : «Je suis Dieu. Je, au coeur de toi, suis puissant. » (Sophonie 3:17)

Pendant des siècles, ce fut un gaspillage de temps complet de dire à Dieu ce que nous voulions, combien nous voulions et quand nous le voulions ; et il n'existe pas de non-sens plus grand que les prières pour la paix sur la terre. Il ne peut y avoir de paix sur la terre jusqu'à ce qu'il y ait la paix dans ma conscience individuelle et dans la vôtre. Et il n'y aura pas de paix dans ma conscience et dans la vôtre avant que Dieu n'y soit. Sinon, il y a toujours un conflit entre votre personnalité ou moi-même ou entre sa personnalité à elle ou à lui. Dans La Voie Infinie, il est reconnu que Je est Dieu ; c'est seulement alors qu'il ne peut y avoir aucune discorde ou lutte entre nous parce qu'il y a uniquement une conscience. La paix sur la terre n'arrivera qu'avec la reconnaissance universelle de la Paternité de Dieu et la Fraternité de l'Homme. Avec cette reconnaissance, il ne peut y avoir aucune lutte parce que l'église que nous fréquentons ou celle dans laquelle nous ne mettons pas les pieds n'a aucune importance.

La cause de plus de la moitié des guerres sur la terre peut être attribuée à des conflits religieux. La lutte religieuse a toujours engendré la guerre. L'autre cause de la guerre est l'argent, les affaires ou les avoirs. Vous pouvez avoir lu que la première guerre mondiale avait de nombreuses causes, mais rien de tout cela n'était vrai. La seule raison de la première guerre mondiale était l'industrie — la compétition entre l'Angleterre et l'empire allemand. Il n'y avait aussi qu'une raison pour la deuxième guerre mondiale : les alliés ne permettaient pas aux allemands vaincus de « retomber sur leurs pattes. » Autrement dit, il existait une détermination de faire de la nation allemande vaincue une race de paysans et de les priver de leurs zones industrielles du Rhin et de la Ruhr — qui avaient été restaurées uniquement grâce à la guerre. Des concepts de vie matérialistes, à la fois dans la religion et l'industrie, sont les causes de la guerre.

De même, si nous, ici, devions avoir des querelles personnelles, elles auraient pour cause la religion ou l'argent. Une fois que nous tombons d'accord qu'il n'y a qu'un seul Dieu, il ne peut plus y avoir de lutte religieuse ; et il ne peut jamais exister de désaccord entre nous concernant l'argent une fois que nous avons atteint un concept spirituel du revenu. Que chacun d'entre nous possède beaucoup ou peu d'argent n'a alors aucun intérêt ; et ce qui se passe entre nous relève du libre arbitre. On peut observer ceci dans les familles. Quand il n'y a pas de désaccord religieux ni de désaccord économique, il n'y a pas de chagrin ; et s'il arrive que quelques tribulations apparaissent, ce ne sont que des petites peccadilles qui disparaissent rapidement.

Si on devait s'en référer aux journaux, on serait amené à croire que l'infidélité est la cause des ménages brisés. Mais n'en croyez rien : l'infidélité n'est pas une cause mais un effet et quand il existe un accord réciproque pour que chacun vive sa vie financière et religieuse, il n'existe aucune raison d'être infidèle. La même règle s'applique à l'alcool et aux drogues ; ce ne sont pas des causes mais des effets résultant d'un désaccord économique ou religieux.

La prière rétablit l'harmonie originelle quand elle consiste en un « sois tranquille ; » alors persistons dans cette voie. Aujourd'hui, nous sommes environ quarante ou cinquante à être rassemblés et nous devons reconnaître que cela représente quarante ou cinquante états de conscience différents à répartir entre les deux sexes. Par conséquent, des discordes de l'une ou l'autre espèce pourraient gagner ce groupe. Alors, voyons comment nous pourrions les résoudre et comment nous pourrions maintenir l'harmonie par la suite. Reconnaissons d'abord qu'il existe un quelque chose de transcendant qui s'appelle l'esprit-Bouddha, la conscience spirituelle ou l'esprit qui était aussi dans le Christ Jésus. Reconnaissons qu'il existe quelque chose de nature transcendante et que la prière ou la méditation est le moyen de l'amener en expression au-dedans de nous. Nous fermons les yeux et amenons à notre souvenir conscient :

Sois tranquille et sache que Je — ici au centre de votre être — est Dieu. Sois tranquille et sache que Je — au centre de l'être de chaque individu ici présent — est Dieu.
Sois tranquille et permets à la volonté divine d'être faite sur la terre comme elle l'est aux cieux. Que la paix, Ma paix, descende sur nous et soit libérée parmi nous. Que la grâce de Dieu s'écoule en et à travers nous. Parle, Seigneur, car ton serviteur écoute.

Nous sommes alors complètement calme et finalement nous ressentons la respiration profonde, l'écoulement, la tranquillité spirituelle. Qu'advient-il à présent de la discorde — haine, sectarisme, parti pris, jalousie ?

Peu d'étudiants peuvent atteindre cette réalisation de la présence pendant leur première contemplation ou méditation ; et c'est pourquoi les principes spirituels doivent être étudiés et mis en pratique. Cela peut prendre des années avant qu'un étudiant soit capable de s'installer dans la quiétude et dans la confiance, mais malgré le temps que cela prend, je puis vous assurer que c'est profitable. Pourquoi ? Parce qu'à l'instant où un étudiant amène cette paix de Dieu dans une situation, à la maison, dans les affaires ou dans une salle de classe, cela dissout l'opposition.

Il y a actuellement trois problèmes nationaux majeurs aux États-Unis, à savoir : (1) les droits civiques qui sont liés à la ségrégation raciale ; (2) la prière dans les écoles qui est liée à la religion ; et (3) les impôts sur le revenu qui sont liés à l'argent. Imaginez quelle nation ce serait si ces trois points étaient éliminés ! Y a-t-il une raison à la présence de ces trois problèmes ? Absolument pas ! Il existe une manière d'atteindre le succès selon les normes humaines du succès qui consiste à diviser et à conquérir. En d'autres mots, à garder le pays divisé sur le plan racial et à maintenir une taxation élevée sur les gens. Cela a toujours été l'image humaine et on ne peut y mettre fin en changeant de parti politique par le passage des républicains aux démocrates et des démocrates aux républicains. Le seul changement viendra grâce à la prière, la prière qui ne fait aucune demande pour quoi que ce soit ou qui que ce soit, la prière qui est « silence, confiance et tranquillité » en réalisant : il n'existe aucun pouvoir dans les cieux et sur la terre plus grand que Je Suis.

Permettez au Je qui est omniprésence, omniscience et omnipotence de s'élever. « Sois tranquille et sache que Je suis Dieu. » Alors, soyez tranquilles ! Dans la présence de cette réalisation spirituelle, l'existence matérielle perd sa prétention au pouvoir. Il y a un esprit en l'homme, alors soyez tranquilles et laissez-le s'écouler. « Sois tranquille et sache que Je suis Dieu, » et en dehors de Moi, il n'y en a pas d'autre. Repose-toi et détends-toi dans la prise de conscience de ce pouvoir ; et laisse-le aller devant toi pour établir des relations harmonieuses entre les religions et entre les races.

Est-ce que la Guerre de Sécession a réglé quelque chose ? Bien sûr que non. Est-ce qu'une autre guerre va régler quelque chose ? Bien sûr que non. Il n'y a que les prières d'un homme juste qui mettront fin à la lutte raciale. L'homme juste n'est pas un individu qui pense savoir ce qu'il y a de mieux pour la nation ; l'homme juste est plutôt quelqu'un qui est certain qu'il ne sait pas et qui veut « être tranquille et savoir que Je suis Dieu. » C'est juste ce qu'il faut savoir ; et alors laissez cette connaissance faire son travail. « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. » (Jean 8:32)

La totalité des conseillers matrimoniaux et des psychologues ne peut rendre un ménage heureux. Être capable de s'engager dans une prière adéquate, être capable de s'asseoir dans sa famille chaque jour pendant cinq à dix minutes pour « être tranquille et savoir que Je suis Dieu ; » et laisser la famille s'imprégner de cette présence et de cette tranquillité divines — c'est la seule manière d'unir une famille. Cela ne signifie pas qu'il n'existera pas de divergences d'opinion. Il est naturel que deux personnes qui ont des antécédents différents aient parfois des désaccords, parce que nous avons tous le droit de manifester notre individualité.

La calamité de notre époque est le désir de sécurité. Chacun dans le monde revendique la sécurité. Si vous pouviez imaginer ce à quoi la vie ressemblerait si vous parveniez à l'atteindre, vous découvririez rapidement que la vie doit être une aventure et un défi, ce qui inclut soucis et ennuis. Ceci fait partie de notre héritage de l'individualité et du progrès. Il faut une Âme forte pour être capable de vivre dans le maintenant et s'en aller alors dans le monde pour accomplir ce qu'on est amené à faire, même si cela implique la recherche de nouvelles contrées. Il n'existe plus de pays à explorer dans le monde extérieur et c'est la première fois que l'homme a été amené à explorer le royaume de la conscience — et à penser que ce royaume de la conscience est aussi inhabité que le monde extérieur l'était il y a dix mille ans ! Conscience est véritablement un mot que nous avons introduit dans la langue anglaise — alors réalisons que la conscience est infinie et que nous en connaissons bien peu à son sujet.

Pensez aux nouvelles contrées à découvrir dans la conscience et vous reconnaîtrez que cela demande du courage. Dans ce royaume, la vie sera marquée du sceau de la nouveauté, alors si c'est la sécurité que vous recherchez, il n'existe aucune assurance que vous la trouverez. Quand le Maître a dit : « Lâchez vos filets et suivez-moi, » (Matthieu 4:20) il ne donnait aucune assurance de sécurité. Les gens qui sont en sécurité ne partent pas à l'aventure et ne prennent pas de risques et si nos ancêtres avaient été en sécurité, que se serait-il passé ? Remerciez le ciel pour l'insécurité — ou pour le manque de sécurité !

Rappelez-vous que même au coeur de votre immédiate insécurité, qu'il s'agisse de péché, de maladie ou de manque, dès que vous atteignez cette paix intérieure par la prière, la contemplation et la méditation, vous découvrez une véritable paix intérieure qui vous mène à une gloire extérieure. Ne comptez pas sur l'homme pour cette gloire ; ne comptez pas sur des chèques de la sécurité sociale ou des chèques qui viennent de vos investissements, parce qu'ils ne peuvent vous apporter la paix intérieure que vous devez avoir.
« Dix hommes justes peuvent sauver une ville. » (Genèse 18:32) Qui sont les hommes justes ? Ceux qui se consacrent à une prière juste. Qu'est-ce qu'une prière juste ? Celle qui ne recherche rien pour soi, mais qui recherche exclusivement la présence de Dieu.

Joël a quitté ce monde le 17 juin 1964 alors qu'il se trouvait à Londres.

_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
"Entre deux Mondes."6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pont entre deux mondes ?
» relation entre deux variables
» Combien de temps s'est-il écoulé au maximum entre deux de vos inspections
» Le dialogue œcuménique: Le Cardinal Kasper entre deux feux !
» Mélinda entre 2 mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Univers spirituel-
Sauter vers: