AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

  Le TOTEM d'IRLANDE 17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Le TOTEM d'IRLANDE 17   Jeu 7 Mar - 11:15

Le TOTEM d'IRLANDE 17

Des rires mélangés aux cris de joie des enfants entrèrent dans la pièce par la fenêtre restée ouverte laissant pénétrer une agréable odeur de foin fraichement fauché. Minnaloushe fit son entrée le premier en fier tambour major et vint s’étendre près d’Airmed qui avait Nugget confortablement installée sur ses genoux, il était suivi de la petite équipe des chevaliers du bonheur.

Wendy avec son joli sourire lança un énergique : « Hello tout le monde! nous voulons vous remercier de ce si grand bonheur que vous nous avez fait. Bien sûr nous sommes heureux c’est évident mais pour Ogme cela représente également énormément, Fior et Fial semblent eux aussi très contents. »
Jack : « Oui il fallait les voir voulant imiter Ogme, ils ont hennit pendant toute la promenade et quand nous sommes descendus ils sont partis au grand galop en faisant des sauts, c’était magnifique. »

Moumousse : « Et quand Ogme les a appelés ils sont revenus tout de suite, ils ont l’air vraiment heureux et rassurés d’avoir trouvé un grand frère qui les protège. Comme Jack avec moi. »

Puis ils sortirent de derrière leur dos de petits bouquets de fleurs des champs qu’ils offrirent à tous avec de gros baisers à chacun.

Milgrine invita tout le monde à se servir pendant que Drucht prit Moumousse sur ses genoux, comme le ferait toute grand’mère attentionnée avec le benjamin de la famille, et leur raconta l’histoire des deux poneys : « C’était dans le comté de l’Ulster, le père de Fior et de Fial s’appelait Criunniuc. Il avait été un excellent étalon poney de bonne réputation et coulait des jours sereins en liberté par monts et douces vallées à travers tout le pays. Un jour une magnifique ponette qui se nommait Macha vint vers lui sortant de nulle part et décida d’elle-même de rester à ses côtés. Ils vécurent ainsi ensemble très heureux.

Comme chaque année, avait lieu dans la ville voisine, une fête où des chevaux de courses faisaient étalage de leur puissance et de leur rapidité. Criunniuc voulu y aller, Macha lui recommanda de ne surtout pas dire de sottises. « Tu me connais, fais-moi confiance ! » Répondit-il. Les beaux coursiers rivalisèrent de fougue dans des épreuves de haut niveau. Tous dirent que c’était sûrement les plus rapides qui existaient au monde. Mais Criunniuc ne pu s’empêcher de dire que Macha allait bien plus vite qu’eux. Alors on alla la chercher mais étant pleine et sur le point de mettre bas elle refusa. Les stupides animaux arrogants la menacèrent de s’en prendre à Criunniuc, ce qu’elle ne pu supporter aussi elle accepta bien contre son gré. Faisant preuve d’un immense courage elle gagna l’épreuve et au moment où les autres concurrents passèrent la ligne d’arrivée à leur tour, elle mit bas des deux magnifiques poneys que vous connaissez. Dans sa douleur elle jeta un sort contre tous les chevaux qui se conduiraient mal : Ils ne pourront pas s’empêcher de bêler, comme des moutons, continuellement pendant cinq jours de suite et tout le monde se moquera d’eux. C’est pourquoi nous avons dans toute l’Irlande les meilleurs mais aussi les chevaux les plus gentils et les plus respectueux de la planète.

Un soir très tard, nous avons entendu un bruit de sabots qui grattait devant notre porte, quand nous avons ouvert nous avons eu la surprise de voir deux beaux poneys suivis par leurs deux adorables petits, ils étaient tellement attendrissants. Nous les avons fait entrer et nous leur avons donné à manger, puis Macha nous raconta leur histoire en précisant que dorénavant Criunniuc, jusqu’à ce qu’il puisse réparer la sottise qu’il avait commise, avait décidé de ne plus prononcer un mot.

Macha : « C’est notre ami Cuchulainn qui nous a conseillé de venir vous voir disant que vous pourriez sûrement nous aider. Voila, je suis ce que vous appelez une fée mais dans votre environnement mes capacités sont considérablement diminuées. Aussi je vais emmener Criunniuc dans ma véritable demeure naturelle, qui est à l’intérieur du Lugnaquilla dans les monts Wicklow, afin qu’il puisse se régénérer. Fior et Fial n’étant qu’à moitié fantastiques ne peuvent nous y accompagner pour l’instant car ils doivent d’abord faire leurs preuves, ensuite seulement ils pourront choisir entre les deux environnements. Nous avons entièrement confiance en vous et si vous acceptez de vous en occuper et de prendre les décisions que vous jugerez les meilleures pour eux, nous vous en serons éternellement reconnaissants. Vous pourrez toujours venir nous rejoindre quand vous le voudrez, car bien que ne le sachant pas encore, vous possédez la clef qui vous permettra de pénétrer dans mon Univers. »

Airmed intervint : « Pendant ce temps Fior et Fial nous observaient de leurs magnifiques yeux étoilés, emplissant nos cœurs d’un Amour infini comme jamais nous n’en avions ressenti auparavant. »

Jack : « Oui c’est exactement ce que nous avons éprouvé en les montant. »

Wendy : « C’est la plus belle histoire que je n’aie jamais entendu. »

Drucht : « Airmed m’a dit que tu aimais profondément l’Irlande et je suis sûre que ton rêve serait, comme Milgrine, de pouvoir écrire des romans qui se situeraient dans ce beau pays pour mieux le faire connaitre. »

Wendy : « Oh oui ! Mais j’aimerais surtout qu’il soit positif et incite ceux qui le liront à plus de respect envers tous les êtres et la vie en général. »

Puis Drucht se leva, alla jusqu’à sa jeep et en ramena un grand sac de voyage qu’elle posa sur la table.

Drucht : « Voila, depuis très longtemps maintenant j’ai rassemblé pleins de renseignements sur les légendes. Aussi guidée et aidée par des Êtres Extraordinaires, que j’ai rencontrés au fil de mes recherches un peu partout dans le monde, j’ai découvert un livre qui révélait la véritable histoire de l’une des plus grandes énigmes qui soit et qui contient un enseignement et des révélations tout à fait inédites. Bien que la personne qui l’a écrit ait tenu à garder l’anonymat, quand vous découvrirez son identité vous détiendrez un des plus grands mystères de l’histoire et aurez la réponse à beaucoup des questions que vous vous posez. »

Elle ouvrit son sac et en sortit un grand tissu de velours rouge duquel elle extirpa un magnifique livre avec une épaisse couverture ouvragée, finement décorée et doré sur tranche. Tous se rapprochèrent autour de Drucht pour admirer cette véritable merveille.

Milgrine : « C’est incroyable mais la couverture est identique à une illustration qui se trouve sur le parchemin. »

Drucht : « Quel parchemin ? »

Milgrine alla chercher le coffret et avant de pouvoir ajouter quoi que ce soit Drucht s’écria : « Mais….c’est inimaginable ! C’est le légendaire coffret de Merlin que j’ai recherché toute ma vie. Je comprends mieux, maintenant, pourquoi Macha m’a dit que bien que ne le sachant pas encore, nous possédons la clef qui nous permettrait d’entrer dans son royaume. Et dans tous les autres également.

Oui Milgrine, c’est la même illustration bien que l’auteur du livre ne soit pas de ceux qui ont écrit ce parchemin. Nous aurons l’occasion d’en reparler car l’histoire est assez longue. »

Moumousse : « Je crois faire un rêve. »



Lugnaquilla
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
 
Le TOTEM d'IRLANDE 17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [IRLANDE] Héraldique irlandaise
» Les Conquêtes de l’Irlande
» l'Archéologie en Irlande
» STOP aux cruelles courses de lièvres en Irlande du Nord !!!
» Découverte d'un psautier en Irlande

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Le Totem d'Irlande-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: