AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 LE TOTEM d’IRLANDE 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Mer 14 Nov - 12:01

LE TOTEM d’IRLANDE

L’Irlande n’est pas seulement un magnifique pays rude et tourmenté d’une époustouflante beauté mais l’Ile d’Émeraude est surtout un lieu de légendes, de mystères, de rêves et d’une mythologie envoutante qui se diffuse dans chacune de nos particules. Nous ne pouvons jamais la saisir complètement parce que c’est elle-même qui vient à nous en choisissant ceux et celles qui se montrent respectueux de ses secrets quelle distille avec raffinement à petites doses pour notre plus grand plaisir.

Milgrine se réveilla ce matin là, contrairement à ses habitudes, suite aux événements ayant eu lieu la veille au soir, dans un sentiment de grande excitation joyeuse mais aussi de perplexité toute naturelle compte tenu du contexte de la situation. Après s’être préparée, elle se dirigea vers le sympathique pub « Le Chat et la Lune. » dont le nom était souvent un sujet de plaisanteries pour les clients par rapport aux sympathiques propriétaires qui étaient les premiers à en rire. Elle le fréquentait couramment pour y prendre son petit déjeuner composé de sa gourmandise favorite : un barm-brack, pain brioché garni de fruits confits et de raisins secs, accompagné d’un excellent café. De préférence au copieux « traditional Irish Breakfast » qui comporte : des œufs, du bacon, des haricots, des saucisses, du boudin blanc et noir, du porridge, du pain brun avec du beurre, des toasts à la confiture, du jus d’orange, du lait avec du thé où du café. Sûrement est-ce là le secret de la légendaire résistance des irlandais. Ensuite, généralement elle rentrait et commençait son travail. Mais ce matin là, guidée par ce sentiment envahissant qui la submergeait, elle préféra continuer à profiter de l’air vivifiant pour faire une marche de méditation qui lui apporterait certainement quelques éclaircissements aux nombreuses questions qui lui venaient à l’esprit.

Milgrine écrivait des nouvelles et des romans qu’elle éditait elle-même et en éprouvait beaucoup de satisfactions, d’autant que son succès allait toujours grandissant, ce qui lui donnait une indépendance confortable. Un jour pour parfaire la nouvelle qu’elle rédigeait, elle voulu visiter le petit village d’Innisfree, qui en réalité est une petite ile du romantique Lough Gill dans la chaleureuse verte Erin, afin de s’imprégner de l’atmosphère qu’elle avait appréciée, avec tant d’autres spectateurs, dans le film de John Houston « L’Homme tranquille » remarquablement interprété par John Wayne et Maureen O’Hara. En réalité le tournage du film avait eu lieu ailleurs dans la ville de Cong située dans le comté de Mayo, mais elle le savait déjà. Elle eut un tel coup de cœur pour la région si authentique par son charme rustique, sa sérénité envoutante, que sur les conseils d’une amie, elle y acheta une très agréable chaumière dans le village de Drumcliff non loin de la ville de Sligo. Cela n’était au début qu’un prétexte afin de pouvoir mener ses investigations mystérieuses en toute discrétion. Les irlandais étant d’un naturel très chaleureux et accueillant, son caractère enjoué et serviable fit qu’elle fut immédiatement adoptée par l’ensemble de la sympathique population à laquelle elle s’intégra pleinement.

Afin de retrouver sa sérénité elle alla se promener le long de la plage faisant face à la baie de Donegal, en direction de Rosses Point. Parcourant la lande de bruyères et les tourbières dont elle humait avec délice les senteurs enivrantes. Elle savourait ce climat continuellement changeant sous un ciel couleur d’argent, ses longs cheveux blonds flottants aux vents parfois violents qui voulaient imposer avec force leur point de vue aux falaises insensibles à leurs arguments. Elle le faisait souvent depuis qu’elle s’était installée, comme le grand poète, William Butler Yeats, dans cet envoutant comté de Sligo. Elle aimait beaucoup la compagnie de ses amis les oiseaux en particulier l’accenteur mouchet pour son chant joyeux, qu’elle connaissait parfaitement ou les cormorans et les mouettes épiés par quelques phoques facétieux. Souvent elle s’octroyait une journée de détente pour aller admirer Knocknarea Mountain où au terme d’une excursion d’une heure jusqu’au sommet, elle s’asseyait au pied de l’un des plus grands cairns d’Irlande où la reine guerrière Maeve y est enterrée debout depuis 6000ans sous 40000 tonnes de pierres, face à l’Ulster son ennemie de jadis. Elle aimait particulièrement contempler la splendeur de la montagne Ben Bulben, dont le poète parle en ces termes « Le royaume des fées ne se situe pas sur une terre irréelle : sa porte s’ouvre au flanc du Ben Bulben. » où grâce aux températures peu élevées y pousse encore des plantes arctiques. Parfois elle allait vagabonder dans le cimetière de l’église Sainte Colomba de Drumcliff, pour y déposer quelques fleurs sur la tombe du célèbre poète où une superbe grande croix celtique, du IXème siècle, était érigée. Quand elle voulait un contact différent avec la nature, elle allait voir les enchanteresses chutes d’eau de Glencar Waterfalls écouter leur chant tonifiant et le paisible lac de Glencar lake, lieu privilégié au léger murmure assurant les amateurs de truites et de saumons que tout est parfait dans le meilleur des mondes.

Mais l’excitation ne diminuait pas. Pourtant elle était tout à fait consciente qu’elle devait retrouver sa sérénité. Quelque soit l’art que l’on pratique, la peinture, l’écriture, la musique, la sculpture, les arts ménagers ou autres, il faut absolument avoir l’esprit calme, tranquille complètement en paix et heureux. Comme tout est profondément intriqué dans l’Univers, nous émettons des vibrations correspondantes à notre état d’esprit, et par conséquent le spectateur du travail accompli, au-delà de sa représentation visible, reçoit les vibrations de l’artiste, qui peuvent être aussi bien négatives que positives selon son univers mental.

Au retour de sa promenade, en regagnant le village, sa sensation persistait. Quand en passant devant la librairie elle aperçut en vitrine un livre dont la couverture accrocha son regard et qui l’attira presque irrésistiblement, il en émanait une chaude impression d’amour avec un titre qui ne pouvait que la séduire « L’Alchimie du Bonheur...Et si les Licornes existaient… » Elle l’acheta et en rentrant chez elle, le fait de sentir ce livre contre sa poitrine, sans savoir pourquoi, elle se sentit déjà bien mieux et le calme se fit en son esprit. Sûrement ressentait-elle les vibrations spirituellement élevées de son auteure. Elle le posa sur le coin de la cheminée et alla vers son ordinateur pour rédiger sa dernière nouvelle qu’elle avait hâte d’éditer. L’inspiration lui vint en un souffle nouveau et vigoureux, ainsi elle put pendant cet après-midi ensoleillé, terminer son travail avec facilité dans un sentiment de paix et d’harmonie retrouvé. Ce livre devint un compagnon de chaque jour car elle avait remarqué qu’il lui apportait une source de réflexions et de bien-être qui la maintenait dans cet état d’esprit harmonieux dont elle avait tant besoin pour le retransmettre à ses lecteurs.

Milgrine avait eu quelques problèmes de santé suite à un grave accident survenu pendant son entrainement dans la discipline du patinage artistique, où un brillant avenir lui était assuré. Elle dut subir plusieurs opérations et une très longue rééducation qui lui laissa malgré tout de douloureuses séquelles. Sur le moment, en entendant et sentant le craquement sec de ses os se briser, elle poussa un cri venant du plus profond d’elle-même « Je suis foutue » se dit-elle dans un immense sentiment de désespoir pendant qu’un frisson glacial remontait le long de sa colonne vertébrale avant qu’une sensation désagréable de chaleur brûlante, dû à la peur, n’envahisse tout son corps. Malgré la douleur vive, elle ne cessa de se répéter des phrases positives comme « il n’y a rien que la Présence », « avec la Présence tout est possible » ou « la Présence soutient ses créations. » ce qui la gardait constamment dans un état d’esprit élevé. Contrairement aux pronostics très pessimistes du corps médical, qui ne lui laissaient aucun espoir de remarcher un jour, elle put reconquérir sa mobilité et son indépendance. En s’harmonisant avec son handicap elle put le surmonter et s’obligeait autant qu’elle le pouvait à de très longues marches le long des côtes Irlandaises avec constamment dans le cœur un merveilleux sentiment de gratitude et de joie pour toute cette magnifique beauté qu’elle prenait un plaisir infini à contempler. Ce qui lui rendait l’exercice plus léger et même agréable.

Pendant sa rééducation, elle sympathisa avec sa kinésithérapeute. Astrid était danoise et une excellente joueuse de harpe celtique, qui transmit sa passion à Milgrine en l’initiant à son art musical, lui donnant des leçons, durant de nombreux mois, chaque fois qu’elle en avait le temps. Cela contribua grandement au rétablissement de Milgrine en détournant son esprit de l’apparence de son état.

Milgrine pouvait toujours compter sur la présence rassurante de son grand ami, Hadmuc, qui ne la quittait jamais. Ils étaient inséparables dans les bons et aussi les mauvais (en apparence) jours. Un lien énigmatique les unissait infailliblement. Hadmuc par sa sérénité inaltérable créait une atmosphère chaleureuse et réconfortante pour tous ceux qui étaient en son contact. Il apportait une solution satisfaisante, idéale et harmonieuse, aux problèmes de toutes les personnes qui savaient l’écouter en leur inspirant les actions à entreprendre. Toujours de bon conseil sans jamais imposer quoi que ce soit, laissant chacun libre de vivre sa propre expérience et d’expérimenter ses erreurs. Mais les erreurs existent-elles, ou ne sont-elles que des amies déguisées (illusions) toujours prêtent à nous tendre la main si nous savons nous harmoniser avec elles ? Mais malgré tout pendant longtemps un grand sentiment d’injustice demeura vivace dans son esprit.

Quand Milgrine arriva à Drumcliff pour la première fois, elle alla directement prendre un café dans le pub, qui, sans le savoir à ce moment là, allait devenir un élément déterminant dans sa vie car c’est là qu’elle rencontra Morrigan, une artiste peintre connue pour ses œuvres reproduisant la beauté sauvage et tourmentée des magnifiques paysages irlandais ainsi que leur faune variée. En faisant connaissance elles sympathisèrent aussitôt et quand Milgrine lui révéla qu’elle jouait de la harpe celtique, le regard de Morrigan s’éclaira de mille petites étincelles d’étonnement. C’est elle qui indiqua à Milgrine la ravissante chaumière, qui était justement libre. Celle-ci ayant appartenue à son oncle Oengus et à sa tante Étaine avant que ceux-ci ne décident de leur plein gré de quitter leur expérience terrestre en faisant leurs adieux, par une belle soirée paisible, à toute leur famille et à leurs amis. Ensuite ils se couchèrent, main dans la main, et s’endormirent pour d’autres aventures enrichissantes, en parfaite communion dans une paix et un amour indescriptibles. Une douce et tendre lumière rayonnait de joie dans la petite chambre et au matin on les retrouva avec un merveilleux sourire illuminant leurs visages sereins.

Ils en avaient tellement parlé pendant des années, sachant que ce dernier moment était inévitable. Ils ne voulaient pas que leur magnifique aventure terrestre se termine sur une note dramatique et douloureuse. Tant de couples ne vivent pas leur expérience terrestre en paix redoutant ce moment fatal. Alors ensemble ils se sont préparés pour qu’il s’accomplisse en parfaite harmonie. Chaque jour ils se réservaient des instants de méditations en se mettant en accord avec la Présence en toute confiance jusqu’à ressentir ce sentiment de paix et de certitude qui surpasse tout entendement, sachant et ressentant au plus profond d’eux-mêmes que tout est bien à tout instant si nous savons nous harmoniser avec cette Divine Présence qui s’occupe de tout dans les moindres détails.

Bien sûr cela peut se passer de cette manière, mais il y en a beaucoup d’autres aussi parfaites, pour cela la méditation est un moyen d’y parvenir infailliblement, qui sait parfaitement nous communiquer ce qui est le mieux et l’idéal pour chacun. Ainsi ils vécurent encore longtemps ensemble, dans le bonheur et la plénitude.

Nous avons toujours le choix de notre destin quand nous sommes en parfaite harmonie avec la Présence qui ne nous quitte jamais. Pour cela il faut s’en remettre entièrement à Elle. Surtout ne jamais accomplir de geste volontaire et désespéré, ce qui est une fuite, car ce que nous fuyons nous rattrape toujours, alors les conditions seront plus pénibles encore puisque nous n’aurons pas accompli notre expérience et résolu notre problème jusqu’à son terme et pour cela nous porterons, en plus le poids immense de l’échec, dû à notre manque de foi et tout sera à recommencer. Oengus et Étaine avaient choisi, en toute sérénité, de s’éveiller à d’autres états de conscience en totale harmonie avec la Présence.



Mont Benbulben
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
yk



Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 28
Localisation : La Magie d'Orion

MessageSujet: Re: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Jeu 4 Avr - 14:56

Merci Orion,

j'aime bien le mélange romans et spiritualité, qui rend la lecture plus complète et plus riche.
On sent et voit que vous aimez l'Irlande, vous l'a mettez à son avantage et en valeur. Oui, on voit des moments d'harmonies avec les personnages et la Nature. Le récit est généreux.
J'aime bien aussi le clin d’œil au livre de Mili, c'est un beau d'amour et d'estime.

Bonne journée sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Jeu 4 Avr - 15:15

Bonjour YK,

Je te remercie pour tes commentaires cela m'aide pour continuer. J’espère que tu as passé un moment agréable avec ces personnages et que cela t'as un peu changé les idées. Merci à toi.
Maintenant nous espérons recevoir très bientôt de bonne nouvelles te concernant.

Une très bonne journée pour toi avec toute notre amitié. sunny flower

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
yk



Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 28
Localisation : La Magie d'Orion

MessageSujet: Re: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Jeu 4 Avr - 16:52

Bonjour Orion, je vous en prie, oui c'était une bonne lecture, merci à vous aussi, j’espère et aimerais bien aussi, un grand bonjour à Mili,
merci bien, vous êtes gentils tous les deux, très belle soirée à vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vitasource



Date d'inscription : 06/11/2015
Age : 57
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Ven 27 Nov - 9:02

Bonjour Orion,

Je ne suis pas trop lecture comme je te l'ai dit , cependant j'ai voulu lire ce premier article car totem et Irlande sont 2 mots que je ressens bien.

Oh surprise en lisant les 3/4 dernieres phrases de ce premier texte , je suis "parti" une seconde , quelle douce sensation !!
je vais continuer la lecture à mon rythme et je te remercie pour ce cadeau.

Dans l'Unité
Antonio
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lavoieinfinie.fr
Orion
Admin


Date d'inscription : 17/11/2011
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Ven 27 Nov - 14:46

Bonjour Antonio,

C'est très gentil cela m'encourage à continuer. j'espère que je ferai mieux la prochaine fois !!!

Nous pensons que tout va bien pour toi. A bientôt.


Je te souhaite une merveilleuse soirée dans l'Harmonie et la Paix.





_________________
Tout est Conscience d’Être.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-magie-dorion.monempire.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE TOTEM d’IRLANDE 1   Aujourd'hui à 12:51

Revenir en haut Aller en bas
 
LE TOTEM d’IRLANDE 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [IRLANDE] Héraldique irlandaise
» Les Conquêtes de l’Irlande
» l'Archéologie en Irlande
» STOP aux cruelles courses de lièvres en Irlande du Nord !!!
» Découverte d'un psautier en Irlande

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Magie d'Orion :: Spiritualité :: Le Totem d'Irlande-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: